English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Pattes et doigts : les différentes formes

Page 4  

Montre-moi tes pattes, je saurai où tu vis !

Texte de Nicole Bouglouan  

Photographes:

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Paul Guillet
Photos d’Oiseaux

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Eduardo Andrés Jordan
MIS AVES – AVES DE ARGENTINA

René Lortie
http://rlortie.ca

Eugène Montocchio
Galerie Photos Nature

Jean Michel Peers
JMPN PHOTOGRAPHIE

Callie de Wet
Flickr Galleries

Philippe Wolfer
OISEAUX D’ARGENTINE

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Sources:

The Visual Dictionary

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Welcome to Avian Anatomy and Morphology
The Earthlife Web

 

Accueil

Sommaire dossiers

 

On trouve plusieurs autres espèces vivant dans les zones aquatiques, telles que les Rallidés (râles, foulques, gallinules, marouettes et talèves), les Jacanidés (jacanas) et les Podicipedidés (grèbes).

Tous ces oiseaux  ont des pieds particuliers non palmés, mais leurs orteils portent des lobes charnus ou des membranes flottantes, spécialement chez quelques Rallidés et chez les grèbes. 
Les Jacanidés présentent des doigts très longs et fins réservés à un usage particulier. 

Foulque macroule
Jacana noir
Râle Ypecaha

Les grèbes ont des pattes courtes situées loin en arrière du corps vers le bas-ventre. Chaque doigt porte une membrane charnue et flottante qui se tend sous l’action de la pression de l’eau et permet à l’oiseau de nager. 
Cependant, si ces oiseaux nagent très bien, ils sont très maladroits sur le sol.

Grèbe castagneux
Grèbe huppé et détail de la patte

Les jacanas ont des pattes longues et fines, ainsi que des doigts très longs et très fins, trois vers l’avant et un vers l’arrière. Ces oiseaux se déplacent en marchant sur les larges feuilles de la végétation aquatique comme les nénuphars ou autres plantes similaires.

Jacana poitrine dorée

Les longs doigts distribuent le poids de façon régulière entre les deux pattes, permettant ainsi à l’oiseau de se déplacer facilement de cette manière dans les zones aquatiques qu’il fréquente.
Les longues pattes sont utilisées pour se nourrir dans les eaux boueuses plus profondes.

Jacana du Mexique

Les Rallidés partagent leur temps entre l’eau, la boue et le sol. Ils se nourrissent souvent au milieu de la végétation aquatique des rives, et leur corps mince leur permet de se faufiler aisément entre les roseaux.  

Les gallinules ont des pattes plus courtes que les jacanas, mais leurs pieds sont très semblables, légèrement plus courts mais avec des doigts fins. On les trouve dans les zones aquatiques avec de la végétation flottante, et elles nagent très bien. 

Gallinule d'Amérique et juvénile

Les râles ont des pattes fortes et longues, équipées de doigts longs et robustes, mais plus courts que chez les jacanas. Ils peuvent nager si cela s’avère nécessaire.

Râle Ypecaha
Râle weka
Râle à bec jaune

Les marouettes ont des comportements semblables, mais elles sont légèrement plus petites avec des pattes plus courtes.

Marouette de Caroline

Les talèves sont des oiseaux plus grands avec des pattes et des doigts robustes. Elles ont des habitudes similaires aux autres Rallidés et se nourrissent en milieu aquatique, entre les roseaux et la végétation, mais aussi dans des zones plus sèches.

Talève sultane

Les foulques ont des pattes relativement courtes comparées aux autres espèces, mais leurs pieds sont uniques. Chaque doigt est équipé d’une série de lobes charnus, et le dessous est plat, permettant à l’oiseau de nager, mais aussi de marcher et courir dans la vase, sur la glace ou sur le sol en général. Elles ont trois doigts vers l’avant et un vers l’arrière.

Foulque macroule

Elles nagent sans effort. Elles se battent souvent entre elles et à ce moment-là, leurs pieds deviennent des armes. 

Foulque macroule

Toutes ces espèces ont des comportements presque semblables et fréquentent le même genre d’habitats. Les différences de taille des pattes et des formes de pieds leur permettent de se nourrir dans des eaux de profondeurs différentes, avec de la végétation flottante ou sur les rives. 

Introduction

Page 1

Page 2

Page 3

Page 5

HAUT DE PAGE