English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Aigle des steppes
Aquila nipalensis

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

QUELQUES MESURES :
L : 72-81 cm
Env : 160-200 cm
Poids : 2400-3900 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 41 ans en captivité

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’aigle des steppes adulte a le plumage brun foncé dans l’ensemble. Le corps est plus sombre que les ailes grisâtres. Les rémiges et les rectrices sont grisâtres et souvent barrées de gris foncé.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
L’aigle des steppes est vulnérable à la persécution, aux changements et à la destruction de son habitat en faveur de l’agriculture, et aux collisions avec les lignes électriques.
Cette espèce peut être commune dans un habitat adapté, et fait partie des espèces les plus courantes au monde.
L’aigle de steppes n’est pas menacé actuellement.
 
Ang : Steppe Eagle
All : Steppenadler
Esp : Águila Esteparia
Ital : Aquila delle steppe
Nd : Steppearend
Russe : Степняк
Sd: Stäppörn

Photographes:

Niraj V. Mistry
Photo Galleries

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Rapaces

Sommaire fiches

 

L’aigle des steppes ressemble à beaucoup d’autres aigles, mais les critères les plus marquants sont la présence de taches rousses sur la nuque et le cou de l’adulte, et la longue ouverture du bec.
De nombreux aigles ont le croupion clair, et présentent une tache blanche sur le dos.
En vol, on peut voir une tache blanchâtre sur la main, et quelques aigles ont les vexilles internes sur la plupart des rémiges primaires plutôt claires.
Le bec robuste et crochu est gris foncé avec la cire jaune et une longue commissure. Les narines sont ovales. Les yeux sont bruns. Les pattes courtes sont brunes et emplumées. Les serres sont jaunes.

La femelle est semblable en plumage mais elle est plus grande que le mâle.

Le juvénile et l’immature présentent souvent de larges bandes blanches le long des plus grandes couvertures sur le dessous de l’aile. Le plumage est plus clair que chez l’adulte.
Le jeune aigle des steppes obtient son plumage d’adulte vers 4-5 ans.

On trouve deux sous-espèces :
A.n. nipalensis
A.n. orientalis, plus petit et plus clair.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’aigle des steppes est habituellement silencieux en dehors de la période de reproduction. Mais lors des parades, il émet des sortes d’aboiements similaires à des croassements. Les cris sont souvent liés à certains comportements tels que parades, contact, alarme ou menace.

HABITAT :
L’aigle des steppes fréquente les steppes herbeuses et les semi-déserts.
La sous-espèce « nipalensis » se trouve dans les zones montagneuses pendant la saison de reproduction, jusqu’à 2300 mètres d’altitude, alors que la sous-espèce « orientalis »  se reproduit dans les plaines.    

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’aigle des steppes se reproduit depuis la Roumanie, et dans les steppes asiatiques jusqu’en Mongolie. Ce sont des rapaces migrateurs. Les oiseaux d’Europe et du centre de l’Asie hivernent en Afrique, alors que les oiseaux de l’est hivernent en Inde.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
L’aigle des steppes se nourrit presque exclusivement de plusieurs espèces de sousliks, en particulier de Petits spermophiles (Citellus pygmaeus).  C’est un petit rongeur souvent associé aux écureuils terrestres.
Il peut aussi chasser d’autres petits rongeurs et des jeunes oiseaux terrestres, ainsi que parfois des criquets et des reptiles.

L’aigle des steppes chasse en général à l’affût. Il poursuit souvent sa proie avant de la capturer. Cet aigle peut chasser en marchant ou tout en volant, en tournoyant et en plongeant. Il saisit sa proie avec les serres. Il a été également observé attendant des rongeurs devant l’entrée de leur terrier.  

L’aigle des steppes arrive en mars sur les territoires de reproduction. Les deux partenaires arrivent d’ailleurs souvent ensemble.
Dans cette espèce, la saison de reproduction est très dépendante de la disponibilité des proies.
Ce sont des oiseaux migrateurs qui délaissent leurs aires de reproduction vers fin août pour s’en aller hiverner plus au sud.  

VOL :
L’aigle des steppes a des ailes longues et larges, et il vole avec des battements lourds et lents.
Quant il décrit des cercles, les ailes sont horizontales avec la main légèrement relevée. Quand il plane, les ailes sont relevées et courbées au niveau de la main.

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
La saison de reproduction a lieu d’avril à juillet.
Le nid est habituellement sur le sol, avec une bonne vue sur les alentours. Mais cette espèce nidifie souvent à présent sur des buissons ou des petits arbres, à quelques mètres au-dessus du sol.
C’est une grande plate-forme faite de rameaux de bois. La coupe centrale est tapissée de matériaux plus fins tels que brindilles de bois, chiffons, os, plumes et excréments de chameaux. Mais tout dépend de la disponibilité des matériaux.

La femelle dépose entre un et trois œufs. L’incubation dure environ 45 jours. Les poussins sont couverts de duvet blanc à la naissance, mais ils deviennent plus gris un peu plus tard. Ils quittent el nid au bout de 55 à 65 jours après la naissance.
Le succès de la reproduction dépend des populations de spermophiles.

ALIMENTATION :  
L’aigle des steppes utilise une grande variété de techniques de chasse, et peut capturer ses proies en marchant ou en vol. Il pirate souvent d’autres oiseaux de proie en vol en leur dérobant leur proie.
Les spermophiles sont ses proies favorites, mais d’autres rongeurs, oiseaux terrestres, reptiles et criquets font aussi l’affaire. Les charognes sont plutôt appréciées durant les migrations, et principalement par les rapaces immatures.