English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Aigrette à face blanche
Egretta novaehollandiae

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Ardéidés

QUELQUES MESURES :
L : 67-70 cm 
Poids : 550 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’aigrette à face blanche a le plumage gris-bleu sur la tête, le cou, les parties supérieures et les ailes. Les parties inférieures sont plus claires avec des plumes brun-rosé sur la poitrine.
En plumage nuptial, cette aigrette présente de longues plumes sur la tête, le cou et le dos. En vol, on peut voir les rémiges plus foncées contrastant avec la couleur du corps.
La face est blanche, et on peut voir une étroite bande blanche s’étendre du menton jusqu’au milieu de la face antérieure du cou.
Le long bec droit est pointu et noirâtre, avec les lores foncés. Les yeux sont jaunâtres. Les pattes et les doigts sont jaune verdâtre.
Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile est plus terne et il lui manque souvent le blanc sur la face. Les parties inférieures sont souvent roussâtres, bien visibles en vol.

VOL :
L’aigrette à face blanche semble voler lentement, avec de longs mouvements circulaires des ailes. Elle effectue des vols lents mais vigoureux. Le cou est habituellement replié et les pattes sont allongées derrière.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
L’aigrette à face blanche se reproduit en petites colonies de 5 à 10 couples, mais parfois davantage.
Le site du nid est à courte distance de l’eau. Cette espèce préfère les arbres hauts comme les pins, ou n’importe quel autre grand arbre où elle pourra construire un grand nid lâche, fait de brindilles, rameaux et branches feuillues. C’est une plate-forme peu profonde mais  volumineuse, située à environ 12 à 20 mètres du sol. Le nid peut être détruit par des vents violents ou des tempêtes. Il est construit par les deux adultes.

Habituellement, la femelle dépose 2 à 4 œufs d’un bleu verdâtre terne. L’incubation dure environ 24 à 25 jours, partagée par les deux parents qui se relaient environ toutes les dix heures. Les poussins sont nourris par régurgitation par leurs parents. Ils quittent le nid vers l’âge de 38 à 42 jours, et restent souvent avec les adultes jusqu’à la prochaine nidification.
L’aigrette à face blanche se reproduit principalement d’octobre à décembre, mais elle peut nidifier à d’autres moments dans l’année, selon les chutes de pluies.
Si le nid et la couvée sont détruits, cette espèce produira une nouvelle couvée, même en été.

ALIMENTATION :
L’aigrette à face blanche se nourrit surtout de poissons, crustacés et vers aquatiques, mais aussi de rats, souris, petits reptiles, anguilles, grenouilles, insectes aquatiques et leurs larves.
Pendant l’été, elle trouve un bon supplément de criquets dans les zones cultivées et les pâturages. Elle consomme aussi des sauterelles, des chenilles, des mouches, des scarabées, des araignées et des vers de terre.   

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’aigrette à face blanche est une espèce protégée en Australie où ces oiseaux sont vus couramment.
Elle est commune et largement répandue. Elle a bénéficié de la reconversion des forêts en cultures.

Ang : White-faced Heron
All : Weißwangenreiher
Esp : Garceta Cariblanca
Ital :   Garzetta facciabianca
Nd : Witwangreiger
Russe : Цапля белолицая

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Lepage Denis)

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

Welcome to the Australian Museum

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches

 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’aigrette à face blanche émet des cris rauques répétés plusieurs fois quand elle vole d’une zone de nourrissage à une autre « grr-aw ». Ces sons gutturaux peuvent être discordants.

HABITAT :
L’aigrette à face blanche vit là où il y a de l’eau. On peut la trouver depuis les vasières laissées par les marées et sur les récifs côtiers, jusque dans les plaines herbeuses et les jardins.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’aigrette à face blanche peut se trouver en Australie, mais également en Indonésie, Nouvelle Guinée, Nouvelle Calédonie et dans les Iles subantarctiques.
Cette espèce s’est introduite en Nouvelle Zélande vers la fin des années 1940.
Elle est absente des zones intérieures les plus sèches de l’ouest Australien.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’aigrette à face blanche prospère dans une grande variété de riches zones nourricières, aussi bien maritimes qu’à l’intérieur des terres.
Elle avance à la dérobée dans les lagunes laissées par les marées, dans les eaux peu profondes et les zones humides, toujours prête à frapper de son bec tout ce qui peut nager près d’elle. Quand la proie est capturée, l’aigrette à face blanche la saisit en travers du corps avec son long bec, et ensuite, elle la secoue avant de l’avaler la tête la première.
L’aigrette fouille aussi la vase, ou ratisse avec une patte, pour capturer des crustacés et des vers. Ces aigrettes peuvent chasser en couples ou en petits groupes.

Si elle est dérangée, l’aigrette à face blanche est prompte à quitter la place avec de lents battements d’ailes. Elle peut être observée se reposant dans les arbres. Elle défend parfois des territoires distincts.

L’aigrette à face blanche est nomade et migratrice partielle. Elle est plutôt une visiteuse d’hiver dans le nord de l’Australie et sur la Péninsule du Cap d’York.