English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Aigrette roussâtre
Egretta rufescens

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Ardéidés

QUELQUES MESURES :
L : 70 à 80 cm
Env : 115 cm
Poids : 700 à 850 gr

LONGEVITE : Jusqu’à 12 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’aigrette roussâtre existe en deux phases, la phase sombre et la phase blanche.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’aigrette roussâtre est menacée par la destruction et la perte de son habitat sur les zones côtières, avec le développement résidentiel et commercial. Ces dérangements changent la salinité des eaux côtières que cette espèce préfère, réduisant les ressources alimentaires.
Elles ont été chassées pour leurs plumes dans les derniers siècles, mais à présent elles sont protégées et leurs populations augmentent doucement.  
  
Ang : Reddish Egret
All : Rötelreiher
Esp : Garceta Rojiza
Ital: Garzetta rugginosa
Nd: Roodhalsreiger
Russe: Красная цапля
Sd: Rosthäger

Photographes:

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Tom Merigan
Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Audubon

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches

 

Les adultes en phase sombre ont le plumage bleu ardoisé, avec la tête, le cou et la poitrine beige roussâtre, et des plumes hirsutes. Le dessous des ailes est plus pâle que les parties supérieures.

Le bec est long, rose à la base et noir à son extrémité. Les lores sont bleuâtres.

Les pattes et les doigts sont bleu noirâtre foncé. Les yeux sont jaune pâle.

L’adulte en phase blanche a le plumage entièrement blanc. Le bec et les pattes sont identiques dans les deux phases.

Les deux sexes sont semblables. Le juvénile dans les deux phases a le bec noir et le bas de la poitrine et l’abdomen plus pâles.
Les poussins de la phase blanche sont couverts de duvet blanc.
Les poussins de la phase sombre sont couverts de duvet gris, la tête et le cou étant couleur cannelle grisâtre.  

Les non-nicheurs sont plus ternes et ont des plumes plus courtes.
Les oiseaux des deux phases s’accouplent et le résultat donne des oiseaux partiellement colorés.

Normalement, ils représentent deux espèces, la phase blanche portant le nom d’Ardea pealii. Elle diffère des autres espèces d’aigrettes par sa taille et la couleur des parties nues.

Il existe deux sous-espèces :
E.r. rufescens se trouve au sud des Etats-Unis et à l’est du Mexique, ainsi qu’aux Antilles, et jusqu’au nord de la Colombie et du Venezuela.
E.r. dickeyi se trouve à l’ouest du Mexique. Elle a la tête et le cou plus clairs.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le cri de l’aigrette roussâtre est l’habituel « krraaah ». Elle émet des cris rauques et des croassements. Elle est plus bruyante pendant la saison de reproduction, où les deux partenaires échangent de doux « crog-crog ».

HABITAT :
L’aigrette roussâtre vit près des eaux côtières, les lagunes, les marais salants, les vasières balayées par les marées, les mangroves, les eaux salées et saumâtres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’aigrette roussâtre vit sur les côtes sud des Etats-Unis, au Mexique, aux Bahamas, aux Caraïbes, au nord de l’Amérique Centrale jusqu’au Salvador et au nord de l’Amérique du Sud, en Colombie et au Venezuela.
La majeure partie de la population se reproduit au nord de l’habitat, et migre vers le sud pour hiverner.
L’aigrette roussâtre est localement résidente, à l’extrême sud de la Floride et le long des côtes du Texas et de la Louisiane, au Mexique et aux Antilles.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’aigrette roussâtre marche lentement dans des eaux peu profondes pour rechercher ses proies. Quand elle trouve un petit groupe de poissons, elle les poursuit, battant des ailes tandis qu’elle court d’un côté à l’autre, en essayant de les capturer.

Parfois, elle tend ses ailes, les disposant comme une ombrelle pour attirer quelque poisson sous cette ombre et l’attraper. C’est un oiseau très actif.

Elle se précipite en courant presque, allant d’avant en arrière avec les ailes étendues.

En eaux plus profondes, elle peut effectuer une chasse aérienne.

Elle est plus active à l’aube et au crépuscule. Les territoires de nourrissage sont très bien défendus.   
 
Pendant la parade nuptiale, les couleurs des parties nues deviennent plus vives, en particulier les lores qui tournent au violet. Les aigrettes roussâtres ébouriffent les plumes de la tête, du cou et du dos. Elles effectuent quelques combats aériens. Les oiseaux sont gracieux et élégants quand deux mâles se poursuivent sous l’œil d’une femelle, traversant les airs, tournant et agrémentant leur vol de virages et de zigzags, avec la crête dressée et lançant leurs cris. Le mâle peut aussi en poursuivre un autre au sol, aussi bien que dans les airs. Ensuite, il retourne vers la femelle, avec les plumes dressées, gonflant le cou, passant et repassant devant elle, en émettant des sons profonds et durs.

VOL :
L’aigrette roussâtre a un vol léger, facilement puissant et parfois rapide. Son vol est plus haut et plus régulier que celui des espèces plus petites. Quand elle voyage vers les zones de nourrissage, elle vole facilement, de façon soutenue et avec des battements réguliers, le cou reposant sur les épaules, les pattes étirées en arrière, et ses belles plumes volant au vent.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution géographique. 
L’aigrette roussâtre niche en colonies mixtes avec d’autres espèces de hérons. Les deux adultes construisent le nid. C’est une plateforme située à une hauteur allant de un à six mètres au-dessus de l’eau, dans les mangroves. Les oiseaux vivant au Texas construisent le nid au sol dans des îles. Le nid est fait de brindilles sèches intercalées avec des herbes et des feuilles, et des matériaux végétaux plus fins.

La femelle dépose 3 à 4 œufs vert bleuâtre. L’incubation dure environ 26 jours, assurée par les deux parents. Les poussins sont nourris par les deux adultes, d’abord par régurgitation. Quand ils atteignent l’âge d’un mois, ils sont nourris moins souvent, et le poisson est déposé devant eux ou directement dans leur gorge ouverte.
Ils abandonnent la colonie à environ 9 semaines, mais ils sont capables de voler à l’âge de 45 jours. Ils atteignent leur maturité sexuelle à 3 ou 4 ans.

Cette espèce ne produit qu’une seule couvée par saison.

Deux oiseaux de phase sombre peuvent avoir des poussins de phase blanche, mais deux oiseaux de phase blanche n’auront jamais de poussins sombres. Un couple mixte aura presque toujours des poussins sombres.

ALIMENTATION :
L’aigrette roussâtre se nourrit de poissons, crustacés, grenouilles et insectes.