English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

 

Astrild ondulé
Estrilda astrild

Ordre des Passériformes – Famille des Estrildidés

QUELQUES MESURES :
L : 10 cm

LONGEVITE : Jusqu’à 8 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
L’astrild ondulé a les parties supérieures grises, finement mais nettement barrées de gris-brun.
Les parties inférieures sont beige rosé, nettement barrées de gris foncé sur les flancs. Le milieu de l’abdomen porte une tache allongée écarlate. Elle est plus ou moins marquée suivant les oiseaux, et s’éclaircit en s’étendant sur les côtés et vers la poitrine.
La queue, assez large à la base, est noirâtre au niveau des sous caudales et du bas-ventre. La seconde moitié vers l’extrémité est noire et blanchâtre. 

Ang : Common Waxbill
All : Wellenastrild
Esp : Pico de Coral
Ital : Astrilde comune
Nd : Sint-helenafazantje
Russe : Волнистый астрильд
Sd: Helenaastrild

Photographes:

Callie de Wet
Flickr Galleries

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Marc Chrétien
MURINUS

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

OISEAUX DE LA REUNION par Armand Barau - Nicolas Barré - Christian Jouanin - Editions Orphie - ISBN : 2877632636

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches    

 

Le dessus de la tête est gris cendré, légèrement ombré de brun. La gorge blanchâtre s’étend sur les côtés de la face et du cou. Une bande oculaire large, rouge vif, englobant l’œil, s’étend des lores vers la zone auriculaire. Le bec conique et robuste est rouge vif et brillant. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont gris foncé.

Les juvéniles sont semblables mais plus ternes avec le bec noir. Les immatures ont le bec rosé.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’astrild ondulé en groupe, émet des cris de contact à l’envol et pendant le vol, des gazouillis nasillards « tientientientien ».
Le chant nuptial émis par le mâle est aussi nasillard, très rythmé, en séries plus ou moins longues « trètrèhiep-trètrèhiep-trètrèhiep » et l’on peut aussi entendre un « tchit-tchit-djuhi-tchit-tchit-djuhi » rapide et modulé.

HABITAT :
L’astrild ondulé se nourrit sur les étendues sèches et herbeuses, avec des buissons rabougris, plus spécialement près de l’eau. Il fréquente les zones ouvertes, les pâturages et les zones urbaines. On le trouve aussi sur aux lisères des forêts et dans les clairières.

 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Afrique subsaharienne. Introduit dans de nombreuses îles tropicales. Il est bien établi dans les îles du Cap Vert, ainsi qu’au Sud et au centre de l’Espagne. On le trouve également au Brésil, en Nouvelle Calédonie et à Hawaï, et dans de nombreuses régions au climat assez chaud pour cette espèce.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’astrild ondulé est très grégaire. Il se déplace souvent en troupes nombreuses et se regroupe pour la nuit dans des dortoirs communs.
Il se reproduit pendant la saison des pluies, lorsque les insectes sont assez nombreux pour nourrir la couvée.

Son nid est souvent parasité par la veuve dominicaine (Vidua macroura). A l’inverse de certains coucous, les poussins de la veuve ne détruisent pas les occupants légitimes du nid, et on voit souvent les astrilds élever des couvées mixtes.  

VOL :
L’astrild ondulé a des ailes arrondies qui lui permettent de s’envoler grâce à de très rapides battements d’ailes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le nid de l’astrild ondulé est une structure élaborée, avec un « dortoir » au-dessus du nid proprement dit. Le nid est donc couvert et fait avec des herbes. Il se trouve au sol et ressemble à une boule d’herbes sèches et de fibres de coco, avec un étroit tunnel d’entrée, et sur le dessus, un second nid superposé pour le mâle.

La femelle dépose 1 à 4 œufs blancs. L’incubation dure environ 10 jours. Les oisillons sont particulièrement bruyants, et quand ils commencent à grossir, ils réclament leur pitance à grand renfort de cris perçants, entre 10 et 20 jours d’âge. Au-delà, ils sortent du nid et harcèlent les parents pour être nourris. Ils peuvent voler à l’âge de 15 jours.

ALIMENTATION :
L’astrild ondulé se nourrit essentiellement de graines, récupérées au sol ou dans les épis des graminées. Il consomme aussi des termites volants.

 

PROTECTION/MENACES/STATUTS :
L’astrild ondulé est élevé en cage et vendu comme oiseau d’ornement. Il est commun et sa population n’est pas en danger.