English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Balbuzard pêcheur
Pandion haliaetus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Pandionidés

QUELQUES MESURES :
L : 54-58 cm
Env : 150-180 cm
Poids : M: 1200-1600 gr - F: 1600-2000 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Balbuzard pêcheur est un grand rapace.
Il a le plumage brun sombre sur les parties supérieures.
Les parties inférieures sont blanches, avec des petites taches brun foncé sur le haut de la poitrine, formant presque un collier.

PROTECTION / MENACES / STATUTS:
Le Balbuzard pêcheur a des prédateurs au nid tels que les ratons-laveurs, mais aussi les rapaces nocturnes et les aigles.
Au début du 20ème siècle, les populations ont décliné à cause de la collecte des œufs, de la chasse et des pesticides. Mais à présent, après l’arrêt de l’utilisation du DDT, les nombres ont largement rebondi, et les structures de nidification artificielles aident ces rapaces à se reproduire tranquillement. Cette espèce est en augmentation et élargit sa distribution.   

Ang: Osprey
All: Fischadler
Esp: Aguila Pescadora
Nd : Fiskeørn
Russe : Скопа
Sd : Fiskgjuse

Photographes :

Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Paul Guillet
Photos d’Oiseaux

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Bob Moul
Nature Photography

Jean Marc Rabby
Des Ailes et des Plumes

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

HAWKS, EAGLES AND FALCONS OF NORTH AMERICA by Paul A. Johnsgard - Smithsonian Institution Press - ISBN: 1560989467

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

LES AIGLES par Maurice Dupérat - Artémis Editions - ISBN: 2844164536

Avibase (Lepage Denis)

The Birds of North America online

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page rapaces

Sommaire fiches

 

La tête est blanche, et présente une ligne oculaire évidente brun foncé. On peut aussi voir quelques longues plumes sur la nuque.
Le bec crochu est noir. Quand l’oiseau plonge, les valves nasales empêchent l’eau d’entrer dans les narines. Les yeux sont jaunes. Les pattes et les doigts sont bleu-gris pâle.

Le Balbuzard pêcheur est un mangeur de poisons qui présente un critère particulier (qu’il partage avec les rapaces nocturnes), le doigt opposable. La majorité des rapaces présente trois doigts vers l’avant et un vers l’arrière, mais bien que le Balbuzard ait la même configuration, il est capable de la changer pour avoir une meilleure prise. 
Le doigt extérieur (le plus petit) se positionne avec le doigt postérieur, donnant l’arrangement suivant, deux doigts vers l’avant et deux autres vers l’arrière.  

La queue est brune barrée de blanc. Les longues ailes sont blanches en dessous, avec une tache brune à l’articulation carpienne.

De plus, le Balbuzard est capable d’agripper des poissons glissants grâce aux coussinets couverts d’épines qui se trouvent sous la plante de ses pieds, et à ses serres courbes et acérées ressemblant à des hameçons. Il peut ainsi saisir le poisson très fermement.

Les deux sexes sont presque semblables en plumage, mais la femelle est légèrement plus grande que le mâle, et elle présente des stries plus sombres sur le haut de la poitrine, et un plumage plus foncé. 

Juvénile

Le juvénile a le plumage brun foncé avec des liserés chamois clair sur les parties supérieures. Son plumage est plus terne que celui de la femelle adulte et le collier brun n’est pas très apparent. Les yeux sont rouge orangé, et non jaunes. 

Quelques variations en taille et en couleurs sont observées. Les oiseaux tropicaux et subtropicaux sont plus petits que ceux qui vivent sous des latitudes plus importantes.

On trouve 4 sous-espèces qui diffèrent en taille et en plumage :
P.h. haliaetus
P.h. carolinensis, légèrement plus grand et plus foncé.
P.h. ridgwayi, plus pâle sur le dessus, sur la tête et la poitrine, si on le compare avec « carolinensis ».
P.h. cristatus, plus petit, avec la bande pectorale sombre et la calotte assez claire.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Balbuzard pêcheur est habituellement silencieux, mais il utilise des vocalises pour demander de la nourriture, quand il est menacé, et pendant les parades nuptiales et de défense.  
Le cri d’alarme est une série de sifflements rauques et descendants « piu-piu-piu-piu ». Pendant les vols nuptiaux, le mâle émet une série de sifflements mélancoliques « yeelp-yeelp-yeelp ». On peut également entendre des séries de « kyews » sonores.  

HABITAT :  
Le Balbuzard pêcheur a besoin d’eaux peu profondes et de sites de nidification sûrs. On le trouve près des lacs, lagunes, estuaires et rivières, dans des eaux douces ou saumâtres. 
Il nidifie dans les forêts voisines, mais dans certaines parties de sa distribution méditerranéenne, il se reproduit seulement sur les côtes, sur les falaises ou les petites îles. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Balbuzard pêcheur a une vaste distribution, excepté en Antarctique.
Il se reproduit en Amérique du Nord, en Eurasie (quand il est migrateur), au Moyen-Orient, dans le nord-est de l’Afrique, en Australie et en Indonésie.
Il peut être migrateur ou sédentaire.
Il hiverne vers le sud, en Amérique du Sud, en Afrique, en Inde, au sud de l’Asie et en Australie. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
Le Balbuzard pêcheur se nourrit de poissons, capturés dans des eaux peu profondes, ou près de la surface dans les endroits plus profonds.
Il pêche en volant, en pratiquant le vol battu et des glissés à environ 10 à 40 mètres au-dessus de la surface. Quand la proie est localisée, il fait brièvement du vol stationnaire et plonge vers l’eau. Juste avant de toucher la surface, il balance ses pattes vers l’avant et courbe les ailes vers l’arrière, et plonge les pattes en premier dans l’eau.

Ensuite, il emporte le poisson avec une patte devant l’autre, afin de placer la proie vers l’avant pour faciliter le transport.

Le Balbuzard pêcheur porte le poisson sur un perchoir afin de le dévorer. Habituellement, il commence par la tête et continue vers la queue.     

La saison de reproduction diffère selon les populations. Les oiseaux non migrateurs se reproduisent en hiver et au printemps, alors que les oiseaux migrateurs préfèrent le printemps ou l’été.
Le mâle effectue une parade aérienne élaborée pendant la période nuptiale et juste avant la ponte. L’une de ces parades est nommée « danse dans le ciel ». Le mâle porte un poisson ou quelques matériaux pour le nid. Il lance des cris stridents tandis qu’il effectue un vol ondulant alterné avec du vol stationnaire.     

Le Balbuzard pêcheur défend le nid ou le site de nidification en lançant des cris d’alarme quand il est dérangé, ou qu’un prédateur ou un intrus approche du nid. Il peut aussi adopter une posture dressée ou pratiquer un vol en piqué.  

VOL :
Le Balbuzard pêcheur plane moins souvent que les autres rapaces. Il glisse avec les ailes relevées et la main abaissée. Quand il pratique un vol actif, les battements sont puissants, bien que lâches et peu profonds.
S’il transporte une grosse proie, il utilise des battements horizontaux et puissants afin de s’élever hors de l’eau avec sa proie. Il arrive cependant qu'il soit en difficulté si son plumage est trop mouillé.

Celui-ci a été sauvé par des photographes. Il ne pouvait plus sortir de l'eau car il était trop mouillé.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le nid du Balbuzard pêcheur est placé dans un arbre mort ou une plateforme artificielle. Mais il peut aussi utiliser des structures humaines telles que pylônes, tours, immeubles et autres. Il a besoin de structures capables de supporter son nid volumineux.  

Les deux sexes collectent les matériaux. Le nid est fait avec des rameaux de bois, et tapissé de matériaux plus doux comme du varech, des herbes ou même du carton. Mais on peut aussi y trouver du fil de pêche, des sacs en plastique et beaucoup d’autres matériaux artificiels.
Le couple utilise le même nid chaque année en ajoutant des matériaux avant la ponte.

La femelle dépose 2-4 œufs sur plusieurs jours, à un ou deux jours d’intervalle. L’incubation dure environ 40 jours, partagée par les parents. Elle commence après la ponte du premier œuf.
Le mâle apporte de la nourriture à la femelle jusqu’à l’envol des jeunes. C’est une bonne façon pour lui de garder sa partenaire et de protéger sa paternité. Il la protège des autres mâles et s’accouple fréquemment avant la ponte. 

Le premier poussin qui naît est plus grand que les autres. Si la nourriture est rare, le plus petit mourra. Ce procédé porte le nom de « réduction de la couvée ».
Les deux parents nourrissent les jeunes. Le mâle apporte la nourriture à la femelle et aux poussins, environ 3 à 10 poissons par jour. L’un des deux adultes déchire des morceaux de poisson pour les donner aux jeunes. Les deux parents nourrissent et protègent les jeunes contre les prédateurs et le mauvais temps. La femelle les couve pendant les deux premières semaines, et ensuite, par temps froid ou pluvieux.       

Les poussins sont couverts de duvet blanc à la naissance, qui devient brun foncé au bout de dix jours. Les plumes remplacent le duvet au bout de deux semaines.
Les jeunes quittent le nid entre 50 et 75 jours après la naissance. Ils commencent à pêcher seuls, mais les parents continuent de les nourrir au nid pendant quelques semaines de plus.
Ils obtiennent leur maturité sexuelle vers l’âge de 3 ou 5 ans.
Cette espèce produit une seule couvée par saison.

ALIMENTATION :
Le Balbuzard pêcheur se nourrit surtout de poisson. Mais parfois il peut capturer des oiseaux, des serpents, des petits rongeurs et des salamandres.