English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Bec-croisé perroquet
Ang: Parrot Crossbill
All: Kiefernkreuzschnabel
Esp: Piquituerto Lorito
Ita: Crociere delle pinete
Nd: Grote Kruisbek
Sd: större korsnäbb

Photographes:

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 15 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553682

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112 
 
THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

FINCHES AND SPARROWS by Peter Clement, Alan Harris and John Davis – Helm Identification Guides – ISBN: 0713652039

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

Birds of the World

Bird ID Nord University

Identification of Scottish and Parrot Crossbills

Parrot Crossbills in Britain

NatureGate

RSPB Giving Nature a Home

Vulkaner Crossbills Genus Loxia

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Passériformes

Page Fringillidés

Sommaire fiches

 

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 17-18 cm
Envergure : 30-34 cm
Poids : 44-69 gr

Le Bec-croisé perroquet mâle adulte a la tête, la nuque, les côtés du cou et les parties supérieures rouge brique, souvent teinté et moucheté de sombre de façon variable, mais les parties supérieures peuvent aussi présenter des taches rouge cramoisi  plus foncées. Les scapulaires sont similaires ou plus brunes avec une teinte rouge brique. Le manteau est brun rougeâtre. Le croupion est rose rougeâtre et les couvertures sus-caudales sont brunes avec des liserés brun rougeâtre sombre. La queue est noirâtre avec des plumes aux fins liserés brun rougeâtre.
Sur le dessus des ailes brun-olive foncé, les couvertures moyennes sont bordées de brun-roux, tandis que les grandes couvertures et les secondaires sont teintées de rosâtre ou bordées de brun-olive. Les premières couvertures sont bordées de brun rougeâtre.
La gorge et les parties inférieures sont rouge foncé avec une légère teinte olive sur les côtés de la poitrine, et plutôt orange ou grisâtre sur les flancs. Les couvertures sous-caudales sont blanchâtres avec de fines stries sombres.  
    
Sur la tête rouge brique, les lores sont foncés et la ligne oculaire qui s’étend jusqu’à l’arrière des parotiques est grise ou gris-brun.
Le bec est massif et fortement arqué vers l’extrémité, tandis que la base du culmen est relativement droite. Il est gris ou brun grisâtre avec des bords coupants plus clairs. Les yeux sont brun foncés ou noirs. Les pattes et les doigts sont brun rosâtre.  

L’oiseau paraît plus terne en plumage usé, avec une teinte grisâtre ou brunâtre sur le plumage, tandis que les parties inférieures deviennent plus vives avec des plumes aux bases grises ou gris-brun. La ligne oculaire est plus large et grisâtre.

Mâle à gauche avec

deux femelles

La femelle adulte a la tête et les parties supérieures gris-olive verdâtre. Les plumes du manteau et du dos ont des bases sombres. Les scapulaires sont d’un vert-olive plus foncé. Le croupion est vert jaunâtre, les couvertures sus-caudales sont similaires avec des plumes aux centres foncés. La queue et les ailes sont comme chez le mâle, mais avec de fins liserés olive terne.
Les parties inférieures sont jaune olive terne ou jaunâtres, avec parfois une teinte verte ou grise sur les côtés de la poitrine et les flancs. L’abdomen et les couvertures sous-caudales sont blanchâtres et striés de gris. Les parties nues sont identiques à celles du mâle, mais le bec de la femelle est légèrement plus petit.

HABITAT :  
Le Bec-croisé perroquet est résident dans les forêts de pins, mais lorsqu’en hiver la nourriture vient à manquer, il peut être observé dans les forêts mixtes comprenant des conifères et des feuillus.
Il se trouve généralement dans les bois ouverts où il trouve des grands pins matures (Pinus sylvestris), mais aussi parfois dans les forêts mixtes comprenant des conifères, des mélèzes et des épicéas. Il lui arrive de fréquenter des plantations de conifères, même si ce sont des espèces exotiques, à partir du moment où elles produisent de grandes pommes de pins.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Bec-croisé perroquet se nourrit de graines, des bourgeons et des jeunes pousses du Pin sylvestre, mais aussi de mélèze, d’épicéa, peuplier et aulne. Il consomme aussi les baies d’Empetrum (Camarine), des myrtilles, également des graines de chardons (Astéracées) et des céréales, ainsi que quelques insectes.

Les oiseaux du genre Loxia sont très spécialisés. Leurs becs sont bien adaptés à leur façon de se nourrir en extrayant les graines des pommes de pin. Le bec du Bec-croisé perroquet est robuste et massif, permettant à l’oiseau de se concentrer sur les pommes de pin plus grandes et plus dures.
Cet oiseau agile grimpe dans les branches et sur la pomme de pin. Dès que cette dernière est séparée de l’arbre, l’oiseau la tient fermement sur la branche avec une patte tandis qu’il extrait les graines avec son bec.
Il boit fréquemment de l’eau dans les mares.

Le Bec-croisé perroquet peut se nourrir seul, en couple ou en groupe familial. En dehors de la saison de reproduction, ils forment de grandes troupes, en particulier lors des irruptions hivernales provoquées par le manque de nourriture et pendant lesquelles il fréquente les groupes d’espèces mélangées avec le Bec-croisé des sapins. Les groupes se déplacent dans les cimes des arbres.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :     
La saison de reproduction a généralement lieu quand la nourriture est disponible, en particulier les pommes de pin. Elle se déroule de décembre à fin juin, avec la ponte de la mi-mars à la mi-avril. Cette espèce peut produire deux couvées par saison. Le Bec-croisé perroquet nidifie en couple isolé, mais aussi parfois en colonies clairsemées.
La femelle construit le nid, une structure en forme de coupe située à environ 20 mètres au-dessus du sol sur une branche, dans une fourche ou près du tronc d’un conifère en lisière de forêt.  
Le nid est fait avec des brindilles sèches provenant de conifères, des morceaux d’écorce, des aiguilles de pin, de l’herbe, des feuilles, de la mousse et des lichens. Il est tapissé de duvet, poils ou fourrure d’animaux, et parfois de quelques plumes.

La femelle dépose 3-4 œufs blanchâtres ou vert bleuâtre pâle avec des marques fines plus sombres. Elle incube seule pendant 14-16 jours. Les poussions sont nourris par les deux parents avec des graines de conifères régurgitées. Ils quittent le nid environ trois semaines après l’éclosion, mais ils vont encore dépendre des adultes pour la nourriture pendant six semaines, jusqu’à ce que leurs mandibules soient suffisamment croisées pour les rendre indépendants.

Comme de nombreux Fringillidés, le Bec-croisé perroquet est probablement monogame pour la durée de la saison.
Le couple se forme vers la fin de l’hiver. Le mâle parade en effectuant un vol papillonnant entre les arbres tout en chantant. Il poursuit aussi la femelle au milieu des arbres, et l’accouplement suit ces comportements. Des offrandes de nourriture du mâle à la femelle sont communes pendant la construction du nid, et continuent pendant l’incubation.     
Le Bec-croisé perroquet nidifie dans une structure en forme de coupe située jusqu’à 20 mètres de hauteur dans un conifère. La femelle construit le nid mais les deux parents nourrissent les jeunes.

Le Bec-croisé perroquet est habituellement résident, mais des déplacements et des irruptions hivernales sont étroitement associés au manque de nourriture. Les groupes familiaux effectuent des dispersions après la reproduction en juillet-août. Ces déplacements sont locaux et pratiqués sur de courtes distances à l’intérieur de l’aire de reproduction ou vers le sud et le sud-ouest de cette zone de la mi-septembre à octobre-novembre. Le retour commence à la mi-février, avec un maximum en mars, et de grands nombres sont revenus dès le début avril.
Les irruptions sont causées par le manque de pommes de pins.
Le vol comprend des battements rapides alternés des courts glissés.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Bec-croisé perroquet a des cris typiques très semblables à ceux du Bec-croisé des sapins, mais ils sont généralement d’une tonalité plus profonde avec l’oiseau émettent des « choop-choop » au lieu de « chip-chip ». 
Il émet aussi un cri de contact doux « gop » lorsque plusieurs individus se nourrissent ensemble dans les arbres.
Lorsqu’il est excité ou qu’il se sent menacé, il lance un « cherk » plus profond et plus dur. Le cri en vol est un profond « chup-chup-chup ».  

Le Bec-croisé perroquet chante depuis un perchoir exposé à la cime d’un arbre ou en vol. Le chant est une série plus longue qui comprend plusieurs notes émises lentement « chit,chit chit-chit-chit tcho-ee tcho-ee ». Nous pouvons aussi entendre une série de « p-te-che p-te-che p-te-che » et des « chweeLER-chweeLER » perçants et légèrement plus rapides.
Une longue série composée de « chip » peut parfois suivre cette série.

Le juvénile mâle a la tête et les parties supérieures gris-olive foncé avec des stries plus sombres. Le dessus des ailes et la queue sont comme chez le mâle adulte, mais avec des plumes aux liserés plus clairs. Les parties inférieures sont gris chamoisé et striées de sombre sauf sur l’abdomen.
Il acquiert le plumage adulte vers la fin du deuxième hiver ou au moment du second été.   

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Bec-croisé perroquet se reproduit dans le nord-est de l’Ecosse, en Fennoscandie, en Estonie et dans le nord de la Lettonie, vers le sud jusqu’à l’est de la Lituanie et l’extrême est de la Pologne, et vers l’est jusqu’au sud-ouest de la Sibérie.

Bec-croisé perroquet
Loxia pytyopsittacus

Ordre des Passériformes – Famille des Fringillidés

INTRODUCTION :
Le Bec-croisé perroquet est présent dans le nord-ouest de l’Europe jusqu’à l’ouest de la Russie, et il existe une petite population en Ecosse. L’espèce est principalement résidente mais il lui arrive de se déplacer vers le sud et l’ouest en fonction des ressources alimentaires.
Il fréquente les forêts de conifères, en particulier les forêts de pins sylvestres ou les forêts composées de plusieurs espèces de conifères où il se reproduit et se nourrit des graines contenues dans les pommes de pins. Il nidifie dans une structure en forme de coupe située jusqu’à 20 mètres de hauteur dans un conifère. 

Le Bec-croisé perroquet est un peu plus long et plus volumineux que le Bec-croisé des sapins, avec un bec plus massif. Il est très proche du Bec-croisé d’Ecosse en apparence, mais il est légèrement plus grand avec un cou plus épais et un bec de forme plus carrée.
Le meilleur moyen pour séparer les trois espèces est la voix, étroitement liée à la forme et la taille du bec.

Le Bec-croisé perroquet est affecté par endroits par la dégradation de l’habitat causée par l’exploitation et la coupe des pins matures qu’il affectionne, mais la population est actuellement stable et l’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :     
Le Bec-croisé perroquet est généralement commun localement dans le nord-ouest de la distribution, et plutôt rare ailleurs.
L’espèce peut être affectée par l’exploitation commerciale du bois entrainant la coupe des pins matures et la réduction des graines de pommes de pin, comme cela a eu lieu en Fennoscandie vers la fin du 20ème siècle.
La population européenne qui représente 95% de la population globale est estimée à 848 000/3 120 000 individus matures (2015). Elle semble être stable.
Le Bec-croisé perroquet n’est pas globalement menacé pour le moment.