English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

La Bécassine géante effectue des parades nuptiales nocturnes. Les autres membres du genre Gallinago font des parades aériennes au cours desquelles l’oiseau vole haut en décrivant des cercles avant de redescendre en piqué puissant pendant lequel les rectrices produisent un son particulier ressemblant à un tambourinage. Cependant, on ne sait pas vraiment si cette espèce agit de même.

La Bécassine géante arrive à certains sites après la saison des pluies. Mais il n’y a pas d’information sur d’éventuels déplacements sur des distances courtes.
Son vol est certainement identique à celui des autres bécassines, et sans doute adapté à la vie nocturne.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
D’après des observations de nids situés sur une colline dans une zone marécageuse, la race du sud G.u. gigantea se reproduit en septembre, et de novembre à janvier au Brésil.
Les nids contenaient 2-4 œufs chamois clair avec des taches brunes. Ils étaient au fond d’une dépression peu profonde sur le sol, tapissée d’herbes sèches. Le nid de la Bécassine géante est généralement bien caché dans la végétation.
Les poussins sont noirs et finement tachetés de blanc.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :              
La Bécassine géante est vulnérable à la chasse intensive à travers la majeure partie de la distribution, mais la perte de l’habitat dans certaines régions représente aussi un problème important.
Cette espèce est décrite comme étant locale et peu commune, mais ses comportements discrets et nocturnes la rendent difficile à observer.
La population semble décliner, mais il faudrait davantage d’informations.
La Bécassine géante ne semble pas globalement menacée pour le moment.   

Fr: Bécassine géante
Ang: Giant Snipe
All: Riesenbekassine
Esp: Agachadiza Gigante
Ita: Beccaccino gigante
Nd: Reuzensnip
Sd: jättebeckasin

Photographes:

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334202

SHOREBIRDS by Peter Hayman, John Marchant and Tony Prater – Christopher Helm – 1986 – ISBN: 0747014035

BIRDS OF VENEZUELA by Steven L. Hilty – Ed. Christopher Helm – ISBN: 0713664185 

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

Wikipedia, la enciclopedia libre

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

PLANETOFBIRDS.COM

 

Accueil

Page Scolopacidés

Sommaire fiches

 

Bécassine géante
Gallinago undulata

Ordre des Charadriiformes – Famille des Scolopacidés

INTRODUCTION :
La Bécassine géante est un limicole trapu plus grand que les autres membres du genre Gallinago. Cette espèce Sud-Américaine a deux sous-espèces qui partagent une distribution très fragmentée.
Elle fréquente les zones marécageuses où pousse de la végétation haute et épaisse, les pâturages humides et les prairies inondées, bien qu’elle ne soit pas toujours près de l’eau. Elle est également présente à haute altitude.
La Bécassine géante a plutôt des habitudes crépusculaires et nocturnes, ce qui la rend difficile à observer. Ses comportements sont mal connus.
La Bécassine géante est menacée par la chasse car elle est plus facile à chasser que les autres espèces à cause de sa taille. La perte de l’habitat représente sans doute une autre menace. La population semble décliner, mais actuellement, l’espèce ne semble pas globalement menacée. 

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures : 
Longueur : 36-47 cm
Poids : Race undulata : 270-362 gr – Race gigantea : 420-500 gr    

La Bécassine géante a les parties supérieures brun foncé avec des motifs noirâtres et cannelle plus évidents que chez les autres bécassines.  Le croupion et la queue sont d’un ton cannelle plus pâle et la queue ne présente pas du tout de blanc sur les côtés. Les rémiges sont barrées, un critère unique chez ces espèces. Les ailes sont larges et arrondies.
Sur les parties inférieures blanchâtres, la partie antérieure du cou est striée de noirâtre et les côtés de la poitrine sont finement barrés de noir. Les flancs sont barrés de brun. 

Comme chez les autres bécassines, la tête présente une alternance de rayures noires et chamois clair.
Le long bec a une base épaisse qui s’étend assez haut vers le front, ce qui donne à la tête un profil légèrement aplati. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont jaune verdâtre.
Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile n’a pas été décrit, mais généralement, il diffère des adultes par des liserés clairs sur les couvertures alaires.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Bécassine géante a deux sous-espèces.
G.u. undulata (décrite plus haut) se trouve dans l’ouest et l’est de la Colombie, au Venezuela jusqu’à l’extrême nord du Brésil et vers l’est jusqu’en Guyane.
G.u. gigantea (représentée) se trouve dans l’est de la Bolivie, l’est du Paraguay et le sud-est du Brésil, et probablement aussi en Uruguay et dans le nord-est de l’Argentine.
Cette race est plus grande, avec les motifs du plumage plus évidents, et des bordures cannelle plus larges sur les plumes des parties supérieures.

HABITAT :          
La Bécassine géante fréquente les pâturages humides, les savanes et la végétation haute dans les zones marécageuses et les prairies inondées. L’espèce est visible jusqu’à 2200 mètres d’altitude. Il lui arrive d’aller dans les zones avec hautes herbes sèches, mais c’est probablement pour y dormir.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Bécassine géante a un répertoire plutôt riche. Lorsqu’elle est dérangée et qu’elle s’envole brusquement, elle émet des « kek-kek » durs. Pendant les parades nuptiales nocturnes, elle émet un profond « oga-gao oga-gao… » avec la première note ascendante et la seconde descendante. Elle produit aussi des « sch » forts d’une durée de 4 secondes, assez semblables au bourdonnement d’un essaim d’abeilles.
Des sons mécaniques sont produits par les rectrices pendant les parades aériennes, mais plusieurs sons peuvent être produits au même moment. 
Les vocalises sont généralement entendues à l’aube et au crépuscule, mais pendant des périodes plus longues (jusqu’à 2 heures) pendant les nuits de pleine lune.   

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Les comportements de la Bécassine géante sont peu connus. Son régime alimentaire comprend apparemment des grenouilles, mais lors de l’examen du gésier d’un spécimen collecté au Suriname, seuls des petits fruits et des herbes ont été  trouvés. Cette espèce solitaire semble se nourrir surtout pendant la nuit.

G.u. gigantea
G.u. gigantea