English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Bihoreau violacé
Nyctanassa violacea

Ordre des Ciconiiformes – Famille des Ardéidés

QUELQUES MESURES:
L: 55-61 cm
Env : 107-112 cm
Poids : 650-750 gr

LONGEVITE : jusqu’à 6 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Le bihoreau violacé a le plumage bleu gris. Le dessin de la tête est noir et blanc. L’adulte a la tête noire avec la calotte et le front crème à chamoisé, et une large rayure auriculaire. En plumage nuptial, on peut voir de deux à six longues plumes noires et blanches partant de l’arrière de la calotte. Les ailes sont pointues et larges, et la queue est plutôt carrée.
Le cou et les parties inférieures sont gris pâle. Les parties supérieures sont bleu gris avec des plumes brun foncé bordées de gris pâle. Les rémiges sont noirâtres, et le dessous des ailes est gris.

Le bihoreau violacé a un bec épais et puissant de couleur noirâtre, parfois jaune verdâtre sur la base inférieure. Les lores sont jaune verdâtre. Les yeux sont couleur d’ambre à rouge chez les adultes. Les pattes sont jaunes, et deviennent rosâtre rouge en plumage nuptial.

Les deux sexes sont semblables, avec la femelle un peu plus petite.

Le juvénile a le plumage brun grisâtre, finement tacheté de chamois sur les parties supérieures. La gorge est blanchâtre. La face et le cou sont striés de chamois clair et de brun foncé. Les yeux sont plus pâles que chez l’adulte, jaune à ambré. Les pattes sont jaune verdâtre.

Les jeunes obtiennent leur plumage d’adulte au bout de deux ans.      

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le bihoreau violacé émet de rudes et gutturaux aboiements « kwehk » ou « kyowk ». Ses cris sont plus haut perchés et plus nasillards que ceux du bihoreau gris. On peut aussi entendre de sonores « quawk ». Il est souvent silencieux la nuit.

HABITAT :
Le bihoreau violacé vit dans les mangroves et les zones côtières. On le trouve aussi sur les plages ouvertes, mais également dans les marais d’eau douce et les marécages boisés et les bosquets.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
Le bihoreau violacé se reproduit le long des côtes Atlantiques, depuis l’état de New York, vers le sud jusqu’au Kansas et l’Indiana, et aussi jusqu’en Amérique du Sud, jusqu’au sud du Brésil, et côté Pacifique jusqu’au Pérou.
Il hiverne le long de l’atlantique et sur les côtes du Golfe du Mexique, jusqu’à la Caroline du Sud. Mais dans les zones plus chaudes, certains individus sont résidents.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :

Le bihoreau violacé est plutôt nocturne, mais on peut le voir  aussi chercher sa nourriture parmi les racines des mangroves à toute heure du jour. Il suit le bord des cours d’eau, et capture des proies aquatiques et terrestres. Il cherche ses proies dans les criques soumises aux mouvements des marées et les mares laissées par les eaux à marée basse. Il patauge dans les eaux peu profondes, ou reste debout et attend le passage d’une proie.  Il marche avec élégance, lentement, piquant sa proie du bec sur le sol, apparemment sans y prêter grande attention.
Après avoir satisfait son appétit, il se repose au milieu d’une île, adoptant une  posture accroupie.

Le bihoreau violacé se défend vigoureusement, avec les griffes et le bec. C’est un oiseau solitaire, et il niche soit isolé soit en colonies lâches. Il est monogame.
La parade nuptiale comprend des vols en cercles utilisés en défense du territoire.

VOL :
Le bihoreau violacé vole avec de lents battements d’ailes. Les pattes et les doigts sont projetés derrière le corps. Son vol est plutôt lent. S’il se sent menacé, il peut s’élever presque verticalement, et ensuite, prendre une direction. Son vol est gracieux, puissant et direct, avec des battements d’ailes fermes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le bihoreau violacé niche dans des arbres, mais aussi parfois sur le sol. Cette espèce niche en colonies lâches, dans de la végétation dense, évitant les zones trop découvertes. Quand il niche dans la végétation basse, le nid est plus près du sol et il est en colonie avec d’autres hérons. Le nid peut-être localisé à environ 2,50 mètres de hauteur, mais aussi haut dans les arbres, de 2,50 à 7,50 mètres.
Le nid est une plate forme faite de rameaux séchés assez lâchement disposés, avec aussi quelques tiges et tapissé de quelques radicelles fibreuses.
La femelle dépose 2 à 4 œufs bleu vert clair. L’incubation dure environ 21 à 25 jours, assurée par les deux parents. Les poussins sont nourris par les deux parents avec de la nourriture régurgitée durant les premiers jours. Les jeunes restent au nid jusqu’à ce qu’ils soient capables de voler (au bout d’environ 25 jours) mais ils quittent le nid pour suivre les adultes dans leur quête de nourriture. Ils peuvent grimper aux branches et s’y cacher s’ils sont menacés.
Cette espèce produit une couvée par saison, parfois deux.

ALIMENTATION :
Le bihoreau violacé se nourrit principalement de crustacés, mais aussi de poisson, amphibiens, insectes aquatiques, escargots, et parfois de petits serpents. Il peut également capturer de petits oiseaux tombés du nid.

Le bihoreau violacé a été lourdement tué pour ses plumes jusqu’en 1910. Cette espèce a commencé à se reproduire en 1927, et cela pendant plusieurs décades.
Son habitat est régulièrement détruit depuis la seconde moitié du 20ème siècle et les populations de cette espèce sont menacées par cette perte de zones adaptées à ses cycles de vie. Le déclin a lieu dans plusieurs états, et l’espèce est à présent considérée comme en danger, menacée ou sous surveillance spéciale.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :

Ang: Yellow-crowned Night Heron
All : Krabbenreiher
Esp : Martinete Coronado
Ital : Nitticora violacea
Nd : Geelkruinkwak
Sd : Gulkronad natthäger

Photos d’Alfredo Colón
Puerto Rico Wildlife

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

Audubon

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Birds of Nova Scotia (Robie Tufts)

El Zoológico Electrónico (Damisela)

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches