English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Blongios de Chine
Ang: Yellow Bittern
All: Chinadommel
Esp: Avetorillo Chino
Ita: Tarabusino cinese
Nd: Chinese Woudaap
Sd: kinesisk dvärgrördrom

Photographes:

Ken Havard 
His Bird Pictures on IBC & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2 

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

Ingo Waschkies
Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A Field Guide to the Birds of South-East Asia by Craig Robson. New Holland Publishers. ISBN: 9781780090498

A photographic guide to Birds of the Philippines by Tim Fisher and Nigel Hicks. New Holland Publishers. ISBN: 9781847738301

Herons, Egrets and Bitterns: Their Biology and Conservation in Australia Par Neil McKilligan – Editeur : Csiro Publishing, 2005 – ISBN: 0643091335, 9780643091337 – 133 pages

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

Heron Conservation

South Dakota Birds and Birding – (Terry L. Sohl)

Singapore Birds Project

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches

 

Blongios de Chine
Ixobrychus sinensis

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Ardéidés

INTRODUCTION :
Le Blongios de Chine est l’un des plus petits blongios du genre Ixobrychus. Il fréquente les zones humides où la végétation est dense et les roselières où il reste caché, ce qui le rend difficile à observer. Il se nourrit typiquement de petits poissons, amphibiens et insectes, attendant immobile dans la végétation des marais le passage d’une proie qu’il n’a plus qu’à saisir.
Le Blongios de Chine a une vaste distribution mais la tendance de la population est incertaine avec des augmentations et des déclins des effectifs en fonction des pays. L’espèce n’est cependant pas menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures : 
Longueur : 30-40 cm
Envergure : 45-53 cm
Poids : 80-100 gr

Le Blongios de Chine mâle adulte a une couleur brun clair ou chamoisée dans l’ensemble, sauf la calotte et la crête qui sont plutôt noirâtres ou bleu-gris. La zone qui va du manteau aux couvertures sus-caudales et aux scapulaires est brun olive souvent teinté de rosâtre ou marron. Sur le dessus des ailes, les couvertures claires contrastent avec les rémiges noirâtres. La queue est noire.

Les parties inférieures sont brun sable, avec des lignes indistinctes plus sombres qui descendent sur le devant du cou et la poitrine. Le dessous des ailes est gris avec les couvertures pâles.
Pendant la saison de reproduction, le mâle présente une teinte vineuse sur les côtés de la tête et du cou, ainsi que sur les parties supérieures.

Sur la tête, la calotte et la crête sont noirâtres ou bleu-gris, tandis que le front est brun.
Le long bec mince a la forme d’une dague. Il est couleur corne ou jaunâtre, avec le culmen sombre ainsi que l’extrémité de la mandibule supérieure. Les yeux sont jaunes. Les pattes et les doigts sont vert jaunâtre, mais plutôt jaunes pendant la période nuptiale.

La femelle ressemble au mâle, mais elle a le plumage plus uniforme sur le dessus. La calotte est plutôt brune avec des stries indistinctes. Les parties supérieures et l’arrière du cou sont roux.
Les parties inférieures sont brun-roux sombre et parcourues de stries chamoisées. Les côtés de la poitrine sont noirs et on remarque des stries châtain chamoisé sur la gorge et le bas du cou jusqu’en haut de la poitrine. Elle n’a pas la teinte vineuse du mâle pendant la saison de reproduction.

Le juvénile ressemble à la femelle mais il a des stries sombres et nettes sur la calotte, les parties supérieures et les couvertures sus-alaires. Les parties inférieures sont intensément parcourues de stries sombres.

Immature

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Blongios de Chine se trouve en Asie du Sud-est, en Indonésie, aux Philippines et dans les iles de l’ouest du Pacifique.
Il est résident aux Seychelles, en Inde, à Sumatra, aux Philippines, sur l’Ile Célèbes (Sulawesi), dans le nord de la Mélanésie et l’ouest de la Micronésie.
Il se reproduit en Chine (sauf le nord-ouest et le nord), à Taïwan, en Corée du Nord et du Sud, au Japon, sur les Iles Sakhaline et Kouriles.
Il hiverne vers le sud jusqu’au sud de la Chine, à Bornéo, Java, Bali, Wallacea et Nouvelle-Guinée.

HABITAT :  
Le Blongios de Chine fréquente les marais d’eau douce avec des roselières, des arbustes et de la végétation aquatique épaisse autour des rizières, des lacs et des mangroves.
Il est surtout présent dans les zones basses, mais à Sumatra, il est visible jusqu’à 1500 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Blongios de Chine en vol émet un cri ainsi décrit « kak-kak-kak ». Le cri territorial est une série de « oo-oo-oo » bas, ou « crrw-crrw » également émis lors des parades et au cours de la défense du territoire.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Blongios de Chine se nourrit principalement d’insectes, mollusques, crustacés, grenouilles et poissons.
Il se nourrit seul dans les habitats humides où la végétation est dense. Il attend patiemment, perché immobile sur une tige juste au-dessus ou à la limite de l’eau. Lorsqu’une proie vient vers lui, il se jette vite sur elle et la capture avec son long bec. Tout en cherchant, il glane, court et sautille en fonction du type de proie.
Il est surtout actif au crépuscule, mais aussi parfois la nuit. Mais en général, il dort pendant la nuit et à la mi-journée perché sur une tige dans l’épaisseur de la végétation.

Au début de la saison de reproduction, le mâle proclame son territoire en paradant. Il adopte une posture voûtée et gonfle sa gorge tout en émettant ses cris territoriaux « crrw-crrw ». Il effectue aussi des parades aériennes, décrivant des cercles avec des battements lents au-dessus du territoire. D’autres postures montrent le mâle avec la crête dressée et une aile étirée tout en bougeant sa courte queue d’un côté à l’autre. Il est territorial et défend le nid et le site.
Le Blongios de Chine nidifie en couple isolé, mais il lui arrive de se reproduire en petits groupes clairsemés ou en petites colonies en fonction de l’habitat.

Le Blongios de Chine des parties nord de la distribution migre vers le sud après la reproduction. Il quitte généralement les aires de nidification en octobre, et revient entre mi-avril et fin mai. Il migre pendant la nuit et sur de longues distances.
Les populations du sud de la distribution sont sédentaires ou résidentes.
Le vol est lourd et lent, avec les pattes pendantes au moment de l’envol. Mais pendant le vol, elles sont étirées en arrière et dépassent clairement la queue.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu au printemps, mais dans les parties subtropicales, elle coïncide avec la saison des pluies. Elle a donc lieu en juin-septembre en Inde, en juillet-octobre en Malaisie, en mai-août au Japon et en Chine, et en septembre-avril aux Iles Salomon.

Le Blongios de Chine nidifie dans les roseaux, les bambous ou les mangroves selon l’endroit. Le nid est construit par la femelle. C’est une simple plateforme dans un petit arbre ou au milieu des herbes ou du riz, à moins de 3 mètres de hauteur au-dessus de l’eau ou du sol. Il leur arrive quelquefois de nidifier dans des arbres (une observation rapporte la présence de six nids dans le même arbre), ou dans un figuier ou un manguier.  
La structure plate est faite avec des herbes, des feuilles et des tiges de végétation aquatique. Il y a en général un peu de feuillage replié au-dessus du nid et entrelacé avec les matériaux de celui-ci afin de former une sorte de canopée.  

La femelle dépose 4-6 œufs bleu verdâtre ou verdâtre pâle à 24 heures d’intervalle. Les deux adultes incubent pendant 17 à 20 jours. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet rosâtre et ils ont les yeux jaunes. Ils sont nourris par régurgitation par les parents. En l’espace de deux semaines, ils sont capables de sortir du nid mais restent autour. Ils le quittent définitivement trois semaines après l’éclosion.
Cette espèce peut produire deux à trois couvées par saison.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Blongios de Chine a une vaste distribution dans laquelle il est relativement commun, excepté dans certaines parties de l’Indochine où il est plutôt rare.
La population globale a été grossièrement estimée à 100 000 / 1 000 000 d’individus en 2006. La tendance est incertaine avec l’augmentation de certaines populations et le déclin des autres.
Mais le Blongios de Chine ne semble pas être globalement menacé pour le moment.