English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Falkland Steamerduck, Falkland Flightless Steamerduck
All: Falkland-Dampfschiffente
Esp: Patovapor Malvinero
Ita: Anatra di fiume inetta delle Isole Falkland
Nd: Falklandbooteend
Sd: Kortvingad ångbåtsand

Photographes :

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Otto Plantema
Trips around the world

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

GUIDE DES CANARDS, DES OIES ET DES CYGNES – de Steve Madge - Delachaux et Niestlé - ISBN: 2603013769

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

ARKive (Christopher Parsons)

Birds of Falkland Islands 

HBW Alive

PLANETOFBIRDS.COM

Wikipedia, la enciclopedia libre

 

Accueil

Page Ansériformes

Sommaire fiches

 

Brassemer des Malouines
Tachyeres brachypterus

Ordre des Ansériformes – Famille des Anatidés

INTRODUCTION :
Le genre Tachyeres comprend quatre espèces très semblables, de grands canards qui ont partiellement perdu leur aptitude au vol. Ils sont cependant capables de voler occasionnellement, mais plutôt bas sur l’eau, jamais à grande hauteur.
Ils vivent dans et près des eaux côtières où ils marchent de façon active grâce à leurs pattes puissantes.
Le nom de ces canards est étroitement associé à leurs comportements dans l’eau. Ils effectuent des déplacements rapides sur l’eau, en utilisant les ailes en mouvements circulaires comme des pagaies pour se propulser à la surface. D’où le nom de « brassemer ».

La femelle a le même plumage, mais elle a la tête brune, un cercle oculaire blanc et une étroite ligne blanche courbe en arrière de l’œil, s’étirant vers le bas sur le côté de la tête. Son bec est jaune verdâtre.

Le juvénile ressemble à la femelle avec la tête et le cou bruns. Le cercle oculaire est plus étroit et il n’y a pas de ligne blanche en arrière de l’œil. Les pattes et les doigts sont jaune brunâtre. Le jeune mâle a le bec grisâtre. Il obtient le bec orange vif à l’âge de deux ans.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :   
Le Brassemer des Malouines se nourrit de mollusques marins variés tels que moules et gastéropodes aquatiques, ainsi que de crustacés tels que crabes et crevettes. Il écrase les coquilles grâce à son bec puissant.
Il se nourrit près de la rive, à la limite de l’eau. Il plonge et bascule son corps vers l’avant dans l’eau peu profonde. Sous l’eau, il se propulse avec les ailes et les pattes palmées. Ses comportements alimentaires sont associés aux marées.  

Pendant la saison de reproduction, les deux partenaires défendent le territoire situé près de l’eau. Ils préfèrent les endroits où la nourriture est abondante, les baies abritées et autres eaux intérieures.

Le mâle est très territorial et les combats entre rivaux et voisins ne sont pas rares. Ces combats sont parfois très durs et sanglants. La femelle peut aussi participer. L’un des deux combattants peut être tué ou gravement blessé. Les éperons robustes des ailes sont utilisés au cours de ces comportements agressifs.

Le Brassemer des Malouines est habituellement vu en couples ou en groupes familiaux le long des côtes, mais de grands rassemblements peuvent se produire toute l’année, pouvant compter jusqu’à plus de 300 immatures et adultes non-nicheurs. Des disputes se produisent lorsque le printemps approche.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie et des œufs peuvent être trouvés presque toute l’année, avec un pic de ponte entre septembre et décembre.
Le Brassemer des Malouines se reproduit en couple solitaire, en général non loin de l’eau. Il nidifie dans les hautes herbes ou dans les algues enchevêtrées, mais aussi parfois dans un terrier abandonné par un manchot ou parmi les rochers.
C’est une dépression peu profonde dans le sol, tapissée d’herbes et de duvet ou de plumes. Il est souvent situé près de la rive, mais aussi quelquefois entre 400 et 1000 mètres de l’océan. Le site du nid est vigoureusement défendu par le couple.

La femelle dépose 5-8 œufs et incube seule pendant 30-34 jours. Lorsqu’elle quitte le nid pour aller se nourrir et se baigner, elle recouvre les œufs avec des matières végétales pour les protéger des prédateurs. Tandis que la femelle incube, le mâle surveille le territoire et éloigne les intrus.
Les poussins sont couverts de duvet brunâtre dessus, et blanc en dessous, et présentent des taches blanches sur les côtés de la tête. Ils sont emplumés au bout de 12 semaines après la naissance. Le mâle participe aux tâches liées à la nidification excepté l’incubation. Les jeunes sont accompagnés par les adultes et ils se nourrissent ensemble.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 61-74 cm
Envergure : 84-94 cm
Poids : M : 4400 gr – F : 3400 gr

Le Brassemer des Malouines mâle adulte est un grand canard trapu. Il a le plumage brun grisâtre, avec des plumes aux liserés brun châtain, formant comme des écailles sur le corps. Le dessus des ailes est également brun grisâtre, et présente des secondaires blanches, formant un panneau blanc très évident. On peut voir les éperons très bien développés et dépourvus de plumes à la pliure de l’aile. La queue courte est brun grisâtre.
Sur les parties inférieures, la poitrine, les côtés du corps et les flancs peuvent être teintés de châtain. Le bas de la poitrine, l’abdomen et le bas-ventre sont blancs.

La tête et le cou sont grisâtre pâle avec les joues plus foncées, et la tête devient en général plus blanche avec l’âge. L’œil sombre est entouré d’un cercle oculaire blanc, suivi d’une ligne courbe blanche en arrière de l’œil.
Le bec est orange vif avec l’onglet noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes robustes et les doigts palmés sont jaune-orangé foncé.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Brassemer des Malouines est sédentaire et endémique des Iles Malouines.   

HABITAT :
Le Brassemer des Malouines est surtout présent dans les baies abritées et sur les petites iles. Il fréquente les côtes rocheuses au relief accidenté.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Brassemer des Malouines mâle émet un sifflement de deux notes, sonore et portant loin « cheeroo ». La femelle produit des grognements bas et des cris rauques tout en pointant le bec vers le ciel. Les cris de contacts sont plus doux. Ce sont des oiseaux bruyants. 

Le Brassemer des Malouines est sédentaire et n’effectue que des déplacements courts dans sa distribution restreinte.
Cette espèce ne vole presque pas, mais les pattes robustes sont utiles pour marcher sur ces côtes accidentées.
Il a un comportement particulier sur l’eau, utilisant ses ailes et ses doigts palmés pour se propulser à la surface de l’eau, comme s’il pagayait très vite. Il effectue ces déplacements dans de grandes gerbes d’eau, tandis que sa poitrine fend la surface comme la proue d’un navire.
PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Brassemer des Malouines est largement répandu et commun dans son habitat. La principale menace pourrait être le risque de pollution aux hydrocarbures qui affecterait les ressources de nourriture de cette espèce. Les poussins sont souvent la proie du Goéland dominicain et des labbes.
Cette espèce n’est pas menacée actuellement, et les populations semblent stables, avec une estimation de 27 000 à 48 000 individus pour 900 à 16 000 couples nicheurs.