English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Busard grenouillard
Ang: African Marsh-Harrier
All: Froschweihe
Esp: Aguilucho Lagunero Etiópico
Ita: Albanella africana
Nd: Afrikasivhauk
Sd: grodkärrhök

Photographes:

Callie de Wet 
Flickr Galleries

Ingo Waschkies
Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

BIRDS OF EAST AFRICA vol 1 by C.A.W. Guggisberg – Mount Kenya Sundries Ltd. – ISBN: 9966889051

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Birds to watch in Namibia - African Marsh-Harrier  

ARKive (Christopher Parsons)

Biodiversity Explorer – The Web of Life in Southern Africa 

Wikipedia, the free encyclopaedia

AVIBIRDS.COM

PLANETOFBIRDS.COM

THE AVIANWEB - Beauty of Birds (Sibylle Faye)

 

Accueil

Page rapaces

Page Famille Accipitridés

Sommaire fiches

 

Busard grenouillard
Circus ranivorus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

INTRODUCTION :
Le Busard grenouillard est un grand rapace trapu généralement associé aux zones humides. Il est principalement résident dans des habitats humides adaptés à ses besoins, mais sa répartition est fragmentée à travers l’Afrique de l’est, centrale et du Sud.  Quelques déclins sont observés à cause de la dégradation des zones humides.
Le Busard grenouillard se nourrit typiquement de petits vertébrés pris sur le sol, et de grands insectes capturés en vol. Ce rapace monogame reste sur ses aires de reproduction toute l’année. Il nidifie isolément dans les roselières et dort également seul la nuit, et non en groupes comme les autres busards.
Bien qu’étant menacé par la destruction de son habitat, le Busard grenouillard semble savoir s’adapter à de nouvelles zones humides artificielles. L’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.  

DESCRIPTION DE L’ESPECE :
Quelques mesures :
Longueur : 44-49 cm
Envergure : 102-125 cm
Poids : 382-590 gr

Le Busard grenouillard adulte a le plumage gris-brun sombre dans l’ensemble. Sur les parties supérieures, les plumes sont bordées et striées de roux, et on remarque quelques barres blanches sur les couvertures alaires, surtout les petites couvertures. Contrairement aux autres espèces de busards, celui-ci a le croupion brun foncé et non blanc.
Les plumes de la tête, du cou et des parties inférieures sont intensément striées et bordées de chamois, crème et blanc. Mais le bas de la poitrine, les cuisses et le bas-ventre sont d’un roux uni. En dessous des ailes, les couvertures sont chamois et très striées de brun foncé.
Les rémiges et la queue sont barrées à tous les âges. Elles sont brun foncé sur le dessus et plutôt gris-brun en dessous, avec des barres plus claires et bien espacées.    
Le bec est noir avec la cire jaune. Les yeux sont jaunes. Les pattes nues et les doigts sont jaunes avec les griffes noires.
Mâle et femelle sont assez similaires, bien que la femelle soit plus brune et plus grande que le mâle. Ce dernier a les rémiges et les sus-caudales plus grises.

Le juvénile est gris-brun sombre dans l’ensemble, avec des plumes aux extrémités chamoisées sur les épaules et les couvertures sus-alaires. On note la présence d’une bande pectorale blanchâtre assez large et de stries rousses sur la poitrine. Sur les ailes, le bord d’attaque est blanc-crème. Le croupion est roux et la queue est barrée brun foncé et roux. Les parties inférieures sont unies, avec un peu de châtain sur les flancs et l’abdomen.
Sur la tête, la calotte et la bordure des couvertures auriculaires sont striées de brun clair. Les yeux sont brun-roux et non jaunes. La cire, les pattes et les doigts sont jaune pâle.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Busard grenouillard se trouve en République Démocratique du Congo (surtout dans l’est), dans la République du Sud-Soudan, en Ouganda et au Kenya, et vers le sud jusqu’au sud de l’Afrique du Sud. Quelques observations de l’espèce ont été faites dans le nord-est, jusqu’en l’Ethiopie et en Somalie.

HABITAT :
Le Busard grenouillard fréquente une variété de zones humides comme les marais, les roselières, les marécages temporaires, ainsi que les herbages et zones cultivées adjacents où il chasse. L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 3000 mètres d’altitude. En Afrique de l’Est, il est généralement présent au-dessus de 1500 mètres, et exceptionnellement jusqu’à 4000 mètres en Ethiopie.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Busard grenouillard est surtout silencieux, mais pendant la saison de reproduction, et en particulier au moment des parades nuptiales, les deux adultes produisent quelques sons.
Autour du nid, on peut entendre des cris doux. Pendant le passage de nourriture, le mâle émet un « pew » auquel la femelle répond par un « jeeee-uk » plaintif. Pendant les parades nuptiales, on peut entendre un « fee-ooo » haut-perché et un grincement « oweeep ». Ils émettent également des « kyak-kyak-kyak » sonores. Si les oiseaux sont menacés, ils émettent divers cris doux et des gloussements.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Busard grenouillard se nourrit de petits vertébrés, surtout des rongeurs et des oiseaux, souvent des canards du genre Anas pouvant peser jusqu’à 600 grammes. Il capture les poussins dans les héronnières, mais prend aussi des œufs, des grenouilles, des insectes et quelquefois des charognes, des reptiles et du poisson.
Les rongeurs et les oiseaux sont capturés avec une torsion rapide sur le sol, et occasionnellement après une courte poursuite aérienne. Il chasse souvent les jours de grand vent en plongeant rapidement vers le sol pour surprendre sa proie.
Il est souvent observé en train de voler à faible hauteur au-dessus des roselières en longeant la limite de l’eau, moins souvent au-dessus des herbages ou des cultures.  

Le Busard grenouillard est monogame et les liens du couple durent longtemps. Il effectue des parades aériennes accompagnées de cris sonores. Il glisse souvent haut dans le ciel, où il effectue des danses, des vols en spirale et des figures en volant à l’horizontale. Il fait aussi des boucles en arrière et son vol est exagérément ondulant.  
Il nidifie en couple isolé avec les nids des voisins à une distance de 1 à 3 kilomètres dans les grands marécages. Il dort aussi en solitaire, sur le sol ou sur une plateforme végétale au-dessus du marais.

Le Busard grenouillard est habituellement surtout résident, en particulier autour des étendues d’eau permanentes. En revanche, l’espèce est nomade dans les zones humides saisonnières. Les juvéniles effectuent des déplacements importants vers des étendues d’eau isolées, loin de leur distribution habituelle.

Le Busard grenouillard a le vol flottant typique des busards, avec les ailes tendues vers le haut en V peu profond, surtout pendant les glissés.  Il plane avec les ailes étendues et la queue habituellement fermée.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le Busard grenouillard est très territorial pendant cette période, et de violentes disputes se produisent, montrant deux busards en vol s’agrippant par les serres et tournoyant en tombant vers le sol.
La ponte se produit toute l’année, avec un maximum entre juin et novembre, surtout pendant la saison sèche.
Les deux adultes construisent le nid, une plateforme peu profonde faite avec des rameaux de bois, surmontée d’une seconde plateforme faite avec des herbes et des tiges de roseaux. Ce nid est placé près ou au-dessus de l’eau, généralement dans un vaste marais. La structure peut aussi être placée dans un buisson au-dessus de l’eau, ou dans les laîches ou les champs adjacents. Le même site de nidification est souvent réutilisé par le même couple pendant plusieurs années.

La femelle dépose 2-5 œufs blanc bleuâtre, et incube seule pendant 31-33 jours. Le mâle la nourrit au nid. A la naissance, les poussins ont un premier duvet chamoisé, mais le suivant est blanc. La femelle les couve et les nourrit avec la nourriture apportée par le mâle. Lorsque les poussins ont 18-20 jours, les deux adultes chassent ensemble. Les jeunes sont capables de se défendre si un prédateur approche. Ils s’allongent sur le dos et donnent des coups de pattes. Ils quittent le nid entre 38 et 45 jours après l’éclosion, et deviennent indépendants 29-45 jours plus tard.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Busard grenouillard est menacé par le drainage des zones humides qui sont également abîmées par les feux et le bétail. Cependant, cette espèce est capable de s’adapter à de nouveaux habitats humides artificiels autour des réservoirs ou des stations d’épuration. De plus, il peut être légèrement contaminé par les pesticides.  
Une estimation préliminaire de la population donne entre 10 000 et 100 000 individus, avec 3000/3600 couples en Afrique du Sud. Ces populations semblent décliner. L’espèce est encore commune localement dans certaines parties de l’Afrique comme la Zambie.  
Mais actuellement, le Busard grenouillard n’est pas globalement menacé.