English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Augur Buzzard
All: Augurbussard
Esp: Busardo Augur Oriental
Ita: Poiana augurale nordafricana
Nd: Augurbuizerd
Sd: Augurvråk

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

BIRDS OF EAST AFRICA vol 1 by C.A.W. Guggisberg – Mount Kenya Sundries Ltd. – ISBN: 9966889051

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Global Raptor Information Network - Working to Conserve Birds of Prey in nature

PLANETOFBIRDS.COM
 
HBW Alive

 

Accueil

Page Accipitridés

Page Rapaces

Sommaire fiches

 

Buse augure
Buteo augur

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

INTRODUCTION :
La Buse augure est commune dans les landes ouvertes et les zones cultivées, au-dessus de 1000 mètres d’altitude. C’est une grande buse à la queue courte et arrondie et aux ailes larges, surtout au niveau des rémiges secondaires. Elle se pose souvent à découvert sur un rocher, un monticule ou un arbre. Cette espèce a deux plumages différents dont une forme mélanique.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 55-60 cm
Envergure : 132 cm
Poids : 1100-1300 gr

L’adulte a les parties supérieures gris foncé, presque noires. Les rémiges sont noires et barrées de gris pâle, surtout sur les secondaires. La queue est rousse avec des barres grises indistinctes.
Les parties inférieures sont blanches, y compris les couvertures sous-alaires, mais la jointure carpienne est noire. Les rémiges sont blanches avec des barres noires peu visibles et de larges extrémités noires.

La tête est gris foncé. Le mâle a le menton et la gorge blancs, alors que la femelle a le menton et la gorge gris foncé, avec des marques noires plus étendues que chez le mâle.
Le bec est noir avec la cire jaune. Les yeux sont brun-roux. Les pattes et les doigts sont jaunes.

Les deux sexes sont presque semblables mais la femelle est légèrement plus grande que le mâle.   
Le juvénile est brun sur le dessus et blanc-chamoisé en dessous, avec des stries sombres sur la gorge et la poitrine. La queue est brun-roux et finement barrée de brun plus foncé.

La Buse augure de forme mélanique a le corps noir ainsi que les couvertures sous-alaires. Les rémiges sont blanches et barrées de noir, avec de larges extrémités noires. La queue est rousse.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Buse augure se trouve dans le nord-ouest de la Somalie et en Ethiopie, vers le sud jusqu’au Zimbabwe, et vers l’ouest jusqu’en Angola, et dans le nord et le centre de la Namibie.

HABITAT :  
La Buse augure fréquente les campagnes dans les collines et les montagnes, depuis le niveau de la mer jusqu’aux plus hauts pics. Elle a besoin de zones forestières, de bois ouverts ou de plantations d’espèces exotiques pour dormir et nidifier. Elle chasse aussi dans les herbages et les savanes plus ouverts.
La forme mélanique se trouve surtout dans les habitats humides de la partie Est-Africaine de la distribution.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Buse augure émet des sons discordants « a-kow a-kow a-kow a-kow » pendant les parades aériennes. Les cris du mâle sont habituellement plus haut-perchés que ceux de la femelle.
Cette espèce peut aussi être bruyante en dehors de la période de reproduction. Elle lance des cris forts et des glapissements depuis un perchoir ou en vol. Le cri le plus commun « guang-guang » est un son qui porte loin.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Buse augure se nourrit surtout de reptiles (lézards et serpents), de rongeurs et de rats-taupes, de petits oiseaux, d’insectes et de charognes.
Elle chasse depuis un perchoir, un rocher ou un arbre, où elle passe beaucoup de temps en attendant le passage d’une proie. Mais elle chasse aussi en vol en planant, en voltigeant et en glissant. Elle descend ensuite lentement sur la proie détectée. Il lui arrive aussi de chasser en marchant ou en sautillant sur le sol, mais elle est capable de chasser rapidement et avec force des animaux plus grands comme les lièvres, les damans et le gibier aviaire.
Elle chasse en forêt ou dans les zones boisées, mais également dans les espaces plus ouverts.

Comme de nombreux rapaces, les parades aériennes de la Buse augure sont spectaculaires. Ces vols comprennent des postures acrobatiques en vol, « parachute » avec les ailes ouvertes, descentes en piqué et plongeons abrupts. Les deux partenaires s’agrippent par les serres tout en volant, parade typique chez les rapaces. Ces comportements sont accompagnés de cris.

Pendant la saison de reproduction, la Buse augure se montre très territoriale et défend vigoureusement son territoire. Le même site est réutilisé chaque année, souvent pendant longtemps.

La Buse augure est résidente et sédentaire dans sa distribution, mais les oiseaux immatures pourraient se montrer plus nomades que les adultes, avec quelques déplacements en dehors de la période de reproduction.
Le vol est agile et rapide. La buse plane les ailes relevées en se balançant, ou bien semble rester suspendue dans les airs avec les ailes pliées. Mais elle peut aussi voler vite avec les ailes rigides et des battements peu profonds.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La période de la ponte varie avec la distribution, mais elle s’étend en général à tous les mois de l’année.
Le nid est construit par les deux adultes. Il peut atteindre un mètre de diamètre. Il est situé dans un arbre mais pas forcément à la cime, et le plus souvent sur une corniche rocheuse, entre 7 et 15 mètres de hauteur. Le nid est fait de façon typique avec des rameaux de bois, et l’intérieur est tapissé de feuilles vertes. Ce nid est réutilisé plusieurs années de suite, mais le couple a en général deux ou trois nids supplémentaires.

La femelle dépose 1-3 (souvent 2) œufs unis ou blanc-crème avec des marques brun-roux ou gris-mauve. Les deux adultes partagent l’incubation pendant 39-40 jours, en se remplaçant au bout d’une heure ou deux. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet gris pâle. La femelle les nourrit avec les proies apportées par le mâle. En général, l’ainé tue le plus jeune et le couple n’élève qu’un seul jeune. Il quitte le nid au bout de 48 à 60 jours après la naissance.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Buse augure est commune dans sa vaste distribution, mais l’espèce est affectée par la déforestation dans certaines parties de son habitat.
Cependant, la population semble stable et l’espèce n’est pas considérée comme étant menacée actuellement.