English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Buse barrée
Ang: Barred hawk
All: Prinzenbussard
Esp: Busardo Azoreño
Ita: Poiana barrata
Nd: Sclaters Buizerd
Sd: bandad vråk

Photographe:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

Birds of Central America: BELIZE, GUATEMALA, HONDURAS, EL SALVADOR, NICARAGU
De Andrew C. Vallely, Dale Dyer – Editeur: Princeton University Press, 2018 – ISBN: 0691138028, 9780691138022 - 584 pages  

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Birds of Ecuador De Robin Restall, Juan Freile – Editeur: Bloomsbury Publishing, 2019 – ISBN: 147297249X, 9781472972491 - 576 pages 

Birds of Western Ecuador: A Photographic Guide Par Nick Athanas, Paul J. Greenfield – Editeur: Princeton University Press, 2016 – ISBN: 140088070X, 9781400880706

Birds of Nicaragua: A Field Guide De Liliana Chavarría-Duriaux, David C. Hille, Robert Dean – Editeur: Cornell University Press, 2018 – ISBN: 150170950X, 9781501709500 – 480 pages

Raptors of Mexico and Central America De William S. Clark, N. John Schmitt – Editeur: Princeton University Press, 2017 – ISBN: 1400885078, 9781400885077 - 272 pages

RAPTORS OF THE WORLD by James Ferguson-Lees et David Christie - Helm Identification Guides – ISBN: 0713680261  

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

Birds of the World

Peru Aves - Peru Birds

Global Raptor Information Network - Working to Conserve Birds of Prey in nature

Avian Report - The Barred Hawk: Still a hypothetical species on the list of birds of Peru

SORA-FIRST REPORT OF THE NEST OF THE BARRED HAWK (Leucopternis princeps) IN PANAMA

Birds Colombia

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page rapaces

Page Famille Accipitridés

Sommaire fiches

 

Buse barrée
Morphnarchus princeps

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

INTRODUCTION :
La Buse barrée se trouve au Costa Rica, au Panama, en Colombie, en Equateur et au Pérou.
Elle fréquente les forêts humides en altitude, les contreforts boisés et les pentes plus basses, le plus souvent entre 900 et 1600 mètres d’altitude. Elle se nourrit de divers vertébrés et de gros insectes. Le nid fait de rameaux de bois est généralement construit sur une corniche rocheuse, mais quelques observations mentionnent aussi des nids placés dans des arbres.
La Buse barrée est menacée par la destruction de l’habitat qui entraîne le déclin de la population. Mais l’espèce ne semble pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 53-58 cm
Envergure : 112-124 cm
Poids : 1000 gr

La Buse barrée est un rapace trapu de taille moyenne, aux ailes larges et arrondies et à la queue courte.
L’adulte a les parties supérieures noir/gris ardoisé, y compris la tête, la gorge et le haut de la poitrine. Le bas de la poitrine et les parties inférieures ainsi que le dessous des ailes sont blancs et finement barrés de gris foncé ou noirâtre. Le bord de fuite est noirâtre. La queue est noire avec une seule bande blanche, mais on distingue parfois des traces indistinctes d’une seconde bande sous les rectrices.
Lorsque l’oiseau est en vol, la tête et le haut de la poitrine sombres contrastent avec le dessous clair qui apparaît souvent uni vu de loin.
Le bec est gris-bleu ou gris foncé avec la cire jaune orangé. Les yeux sont brun foncé et entourés d’un étroit cercle oculaire jaune orangé. La zone lorale est de couleur identique. Les pattes et les doigts sont jaune orangé avec les serres noires.

Mâle et femelle ont le même plumage, bien que la femelle puisse paraître un peu plus foncée. Elle est aussi légèrement plus  grande que le mâle. Ces rapaces sont très similaires à la Buse aguia – Geranoaetus melanoleucus.        

L’immature ressemble à l’adulte mais les plumes de la nuque, du manteau et les couvertures sus-alaires sont bordées de blanc.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Buse barrée se trouve au Costa Rica et au Panama, et localement dans l’ouest de la Colombie et l’ouest de l’Equateur. Elle est généralement présente sur les deux versants des Andes, et parfois localement sur le versant Est dans le nord-ouest du Pérou. L’espèce est visible entre 900 et 1600 mètres, et plus généralement de 300 à 3000 mètres d’altitude.

HABITAT :  
La Buse barrée se trouve dans les forêts humides de montagne, principalement à des altitudes moyennes mais cela dépend de la distribution. Elle est présente sur les contreforts humides et boisés jusqu’aux pentes plus basses de la forêt de nuages, et plus particulièrement dans les vallées bien boisées entre deux zones montagneuses. Elle est rarement présente au-dessus des plaines côtières. Elle fréquente habituellement la canopée et la partie située juste en dessous.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Buse barrée est bruyante lorsqu’elle plane en petits groupes. Elle émet des « kee-yaaaar » sonores et perçants qu’elle répète une ou plusieurs fois, parfois suivis de séries rapides composées de « wheep ». Elle produit également une série rapide composée de plusieurs sifflements « kwee’kwee’kwee’kwee…kweéaa’…kweé’aay… ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Buse barrée se nourrit principalement de serpents, mais elle consomme également des grenouilles, de gros insectes, des vers de terre, des crabes et de temps en temps des petits mammifères et des oiseaux.

Elle chasse depuis un perchoir, posées silencieusement et immobile sur une branche tout en cherchant des proies. Dès que quelque chose est détecté, elle se laisse tomber sur le sol ou sur la végétation pour capturer sa victime. Elle chasse surtout des proies qui se déplacent lentement.
Elle chasse principalement à l’intérieur de la forêt en volant d’une branche à l’autre, mais à l’occasion, elle peut aussi chasser le long de la lisière de la forêt. Il lui arrive aussi de planer tout en émettant des vocalises, en petits groupes de 4-5 individus.   

Les comportements nuptiaux ne sont pas bien connus mais des observations décrivent les deux partenaires d’un couple en train d’effectuer des parades aériennes avec des piqués. Ils peuvent même accrocher leurs serres tandis qu’ils descendent en tourbillonnant brièvement.
D’après d’autres observations, le nid est décrit comme une structure en forme de coupe faite de rameaux de bois et tapissée de feuilles fraîches. Les nids observés se trouvaient sur d’étroites corniches rocheuses entourées de végétation.

La Buse barrée est probablement sédentaire.
Elle est capable de se déplacer facilement à travers l’épaisseur des forêts grâce à sa taille moyenne. Elle plane souvent assez haut avec les ailes plates au-dessus des arêtes boisées, tout en criant fortement.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :         
Des nids ont été observés en février et chacun contenait un seul œuf blanc.
Le nid trouvé au Panama était sur un mur rocheux et boisé, à environ 30 mètres au-dessus de la canopée de la forêt. Il était situé sur une étroite corniche rocheuse sous un rocher en surplomb entouré de végétation. Le nid était fait de petites branches et de feuilles, et mesurait environ un mètre de diamètre.

Le second nid a été trouvé en Equateur. Il était également construit sur une corniche rocheuse à environ cinq mètres d’une chute d’eau. Deux parois rocheuses verticales convergeaient en formant un recoin à six mètres au-dessus du sol. Le nid se trouvait là. Les corniches voisines étaient couvertes de mousse et d’herbes. Le nid était fait avec des rameaux couverts de mousse et la coupe était tapissée de feuilles fraiches.  

La femelle ne pond qu’un seul œuf blanc et incube, apparemment seule, pendant une durée inconnue à ce jour. A la naissance, le poussin est couvert de duvet blanc. Il restera au nid pendant 80 jours avant de s’envoler, sans doute encore dépendant de ses parents. Il n’y a pas d’autres informations.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :       
La Buse barrée est menacée par la destruction de son habitat à cause de la déforestation, entrainant dans certaines régions le déclin de la population estimée à moins de 10 000 individus matures (670/6700).
Mais l’espèce ne semble pas globalement menacée pour le moment.