English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Autres

images

Canard à bosse ou Sarcidiorne à bosse
Sarkidiornis melanotos

Ordre des Ansériformes – Famille des Anatidés

QUELQUES MESURES :
L : 56-76 cm
Poids : 1250-2600 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU : 
Le Canard à bosse (ou Sarcidiorne à bosse) à une apparence très particulière avec la caroncule de chair sur le bec du mâle. Cette espèce a une distribution divisée, mais la sous-espèce « sylvicola » d’Amérique du Sud est aujourd’hui une espèce à part entière.

Le mâle adulte de la race nominale a les parties supérieures, les couvertures alaires et les rémiges secondaires noirâtres, avec des reflets verts, bleu-violet et vert-bronze. Le croupion est gris.
Les parties inférieures sont blanches, excepté les flancs grisâtres et quelques barres noires étroites sur les côtés de la poitrine. Les couvertures sous-caudales sont blanches, souvent teintées de jaune.

La tête et le cou sont blancs mouchetés de noir. La calotte et la nuque sont presque noires au milieu, à cause d’une concentration de ces petites taches noires.
On peut voir une caroncule de chair noirâtre à la base de la mandibule supérieure du mâle. Le bec est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts palmés sont noirâtres.

En plumage nuptial, la caroncule est plus importante, et les côtés de la tête et du cou sont teintés de jaune chamoisé.

Ang : Knob-billed Duck
All : Glanzente
Esp: Pato crestudo
Ital : Anatra bernoccoluta
Nd: Knobbeleend
Sd: Knöland
Port: Pato-de-crista

Photographes:

Callie de Wet
Flickr Galleries

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A Field Guide to the Birds of South-East Asia by Craig Robson. New Holland Publishers. ISBN: 9781780090498

ROBERTS BIRDS OF SOUTH AFRICA by G. R. Mc Lachlan and R.  Liversidge – The Trustees of the John Voelcker Bird Book Fuund – ISBN: 0620031182

GUIDE DES CANARDS, DES OIES ET DES CYGNES – de Steve Madge - Delachaux et Niestlé - ISBN: 2603013769

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

ARKive (Christopher Parsons)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Ansériformes

Sommaire fiches

 

La femelle est plus petite et plus terne que le mâle, et elle n’a pas de caroncule. Son plumage est moins luisant.

Le juvénile est brunâtre avec la calotte et les parties supérieures brun foncé, et le dessous présente un effet écaillé.

On trouve deux sous-espèces :
S.m. melanotos (décrit ci-dessus et représenté), d’Afrique subsaharienne et de Madagascar, et d’Asie tropicale depuis le Pakistan, à travers le sous-continent Indien jusqu’à l’extrême sud de la Chine.
S.m. sylvicola est à présent une espèce à part entière. On la trouve dans les régions tropicales d’Amérique du Sud, depuis la Colombie jusqu’au Nord de l’Argentine. Elle a un plumage semblable excepté les flancs noirs.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
Le Canard à bosse est habituellement silencieux, mais il peut occasionnellement émettre quelques croassements bas. Pendant la période de reproduction, il lance des sifflements courts et produit des grognements  au cours des parades ou quand il se bat contre des rivaux. Les femelles émettent des caquetages et des grognements. Les ailes produisent des sifflements pendant le vol.

HABITAT :
Le Canard à bosse fréquente les zones humides comme les marécages, les fleuves et les lacs avec quelques arbres clairsemés. Il peut être vu dans les plaines et les herbages plus ouverts dans les régions tropicales.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Voir plus haut dans « sous-espèces ».  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Canard à bosse est capable de grimper aux arbres grâce à ses griffes puissantes. On le voit souvent seul, en couples ou en petits groupes de 30 à 40  oiseaux, et il se joint régulièrement à d’autres groupes de canards.
Cette espèce se nourrit aussi bien sur terre que dans l’eau. Sur terre, il « broute » et capture des insectes terrestres. Dans les eaux peu profondes, il nage, barbote et patauge, se nourrissant de matières végétales, graines d’herbes, laîches et autres plantes aquatiques, ainsi que d’invertébrés.

Pendant la saison sèche, ils se rassemblent en grandes troupes autour des eaux permanentes. Plus tard, les couples se forment au début de la saison des pluies.

En dehors de la saison de reproduction, le Canard à bosse est assez grégaire. Mais pendant la nidification, il peut être territorial, mais pas de façon très vigoureuse.
Les mâles dominants peuvent s’accoupler avec deux femelles ou plus. Ces canards se reproduisent parfois en colonies lâches. En général, le mâle défend sa famille mais pas le site du nid.

Les mâles solitaires se posent souvent dans les arbres pour observer les groupes, et descendent brusquement pour s’accoupler avec une femelle.

Le Canard à bosse est principalement sédentaire dans sa distribution. Des déplacements saisonniers et des dispersions sont observés selon la disponibilité de l’eau.

VOL :   
Le Canard à bosse vole très bien, mais ses battements sont lents, tout en étant réguliers et bruyants.
Quand ils se déplacent pour trouver de l’eau, ils volent en formation irrégulière, ou en une seule ligne, ou encore en V.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu habituellement pendant et après la saison des pluies.
Le Canard à bosse se reproduit en général dans un trou dans un arbre mort, à une hauteur variant entre 6 et 9 mètres, quelquefois relativement loin de l’eau. Il lui arrive aussi occasionnellement de s’installer  sur le sol dans les hautes herbes ou au milieu des pierres près de l’eau, ou dans une cavité dans la rive ou un mur. 
Mais en général, le même site est utilisé plusieurs années de suite. Le nid est une structure grossière faite de brindilles et d’herbes. Il est tapissé de matériaux plus doux, herbes, roseaux, feuilles et plumes, mais pas de duvet.

La femelle dépose entre 7 et 15 œufs blanc jaunâtres, et incube pendant 28 à 30 jours. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet brun grisâtre dessus et jaunâtre sur la face et le dessous. Ils sont nidifuges et la famille est souvent vue en petit groupe après l’éclosion. Les jeunes ont emplumés environ dix semaines plus tard.
Il arrive que plusieurs femelles pondent dans un nid communautaire. La couvée peut alors contenir jusqu’à 50 œufs.
Le mâle défend la femelle et les jeunes, et peut se montrer agressif envers les intrus si les jeunes sont menacés.

ALIMENTATION :
Le Canard à bosse se nourrit de plantes aquatiques et d’invertébrés en pataugeant dans des eaux peu profondes. Il capture aussi des petits poissons.
Sur terre, il broute l’herbe et capture des insectes.
Cette espèce passe la majeure partie de son temps à se reposer sur la rive ou sur un ilot pendant la journée. Elle se nourrit principalement tôt le matin et en fin de journée.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Canard à bosse est encore largement répandu, et il existe une population importante en Afrique. En revanche, l’espèce est certainement en déclin en Asie.
La race « sylvicola » est considérée comme presque menacée.
Les deux races sont menacées par la déforestation, l’usage de poison dans les rizières en Amérique du Sud où ce canard est un parasite des récoltes, et la chasse à Madagascar.
Cependant, l’espèce n’est pas globalement menacée actuellement.