English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Chiloe Wigeon
All: Chilepfeifente
Esp: Pato ovejero, Pato Overo, Pato real, Silbón overo
Ital: Fischione del Cile
Nd: Chileense Smient
Sd: Chilensk bläsand

Photographes:

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

Eduardo Andrés Jordan
MIS AVES – AVES DE ARGENTINA

Otto Plantema
Trips around the world

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

GUIDE DES CANARDS, DES OIES ET DES CYGNES – de Steve Madge - Delachaux et Niestlé - ISBN: 2603013769

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

ARKive (Christopher Parsons)

ANIMALS – Explore, discover, connect

Birds of Falkland Islands 

PLANETOFBIRDS.COM

 

Accueil

Page Ansériformes

Sommaire fiches

 

Canard de Chiloé
Anas sibilatrix

Ordre des Ansériformes – Famille des Anatidés

INTRODUCTION : 
Le Canard de Chiloé est un canard siffleur du Chili, et doit son nom aux Iles Chiloé, situées au large des côtes du Chili. Il est présent autour des Malouines. C’est une espèce grégaire et très sociable.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 43-54 cm
Envergure : 75-86 cm
Poids : M : 940 gr – F : 830 gr

Le mâle adulte a les parties supérieures noires avec des plumes bordées de blanc (incluant les longues plumes des scapulaires et les tertiaires). Sur les ailes, les primaires sont gris brun foncé, les secondaires sont noires avec des reflets verts, les couvertures sus-alaires sont blanches, formant un miroir bien visible en vol. Les extrémités des grandes couvertures sont noires. Le croupion et les couvertures sus-caudales sont blancs. La queue est noire.
Sur les parties inférieures, la poitrine est finement barrée de noir et de blanc. Les flancs sont chamois. L’abdomen et le bas-ventre sont blanc chamoisé. Les couvertures sous-caudales sont chamois pâle. Le dessous des ailes est blanc grisâtre.

Autres

images

La tête est noire sur la calotte et la nuque, ainsi que sur la gorge et le cou. Les côtés sont vert irisé des yeux jusqu’à la nuque, et la face est blanche, englobant le front, les lores et les joues. On peut voir une tache blanche sur la joue. 
Le bec est bleu gris avec l’extrémité noire. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts palmés sont gris foncé.

Les deux sexes sont semblables mais la femelle est plus terne.
On trouve deux formes chez chaque sexe, une colorée bien nette avec les flancs roux vif, et une autre plus terne, avec un plumage teinté de roussâtre et de brun et des flancs plus clairs.   

Le juvénile est plus terne, avec la tête noirâtre mais sans plumes irisées ni tache blanche nette. Les couvertures sus-alaires sont tachetées de brunâtre.  
Le juvénile de phase terne a les flancs et le dessus brunâtres, et la face est blanchâtre. Mais il est plutôt décoloré dans l’ensemble.   
Les poussins sont brun foncé sur le dessus. Le dessous et les marques des ailes et du dos sont chamois. Les côtés de la tête sont chamois avec une ligne noire derrière les yeux. 

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Canard de Chiloé est présent en Amérique du Sud, au sud du centre de l’Argentine et au centre du Chili. Il est également visible aux Malouines. Il a également été observé sur des iles subantarctiques (Géorgie du Sud et Orcades).  
Des individus échappés sont visibles en Europe et en Amérique du Nord.

HABITAT :
Le Canard de Chiloé vit près des lacs d’eau douce et des lagunes, sur les rivières calmes où la verdure est disponible, et dans les zones peu boisées, les criques et les zones couvertes de varech où il se nourrit.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Canard de Chiloé se montre plus bruyant au moment de la parade nuptiale. Le mâle lance un sifflement aigu « ouir rouir ouuibeurr » lorsqu’il vole ou qu’il est sur l’eau. La femelle a une voix plus basse et émet des sortes de grognements « ar arr ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Canard de Chiloé se nourrit en broutant en zone sèche, mais on peut le voir barboter dans l’eau, trempant sa tête et la relevant, en répétant le mouvement pour saisir sa nourriture aquatique. Comme les autres Anatidés, il bascule le corps d’avant en arrière pour atteindre sa nourriture dans l’eau. Son bec court est adapté pour couper la végétation dont il raffole, herbes, laîches et parties tendres des plantes aquatiques. Cependant, il lui arrive de consommer des vers, des larves et du poisson pendant l’été. 

Farouche, il est difficile de l’approcher, car il nage vers le centre de la lagune, ou s’envole sur la rive opposée pour mettre de la distance entre lui et les curieux.
C’est un canard généralement grégaire, mais il devient vite territorial en période de reproduction. Hors de cette période, ils se nourrissent en petits groupes. Mais après la nidification, au moment de la mue, certains lacs accueillent jusqu’à 5000 oiseaux en janvier et février.

Apparemment, le Canard de Chiloé vit en couple toute l’année, mais les liens entre les deux partenaires ne sont pas pour autant permanents. La formation d’un nouveau couple a lieu quelques temps après la reproduction.
En parade nuptiale, le mâle et la femelle se lissent mutuellement les plumes, afin de raffermir les liens du couple. Autre phase de la parade : le mâle tourne régulièrement la tête vers la femelle, en nageant devant elle.

Les populations du sud migrent vers l’Uruguay, le Paraguay et le sud du Brésil, alors que la population des Malouines est sédentaire. Il migre peu, ses déplacements étant guidés par le besoin d’eau et de nourriture.
Le Canard de Chiloé vole sans difficultés et change facilement d’endroit, à la recherche d’un lieu plus approprié.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le Canard de Chiloé commence à se reproduire en août/septembre et la saison s’étire jusqu’en décembre. Il nidifie en couples isolés ou en groupes lâches, dans un endroit sec. La femelle cherche un endroit pour le nid dans les herbes hautes ou sous les buissons. C’est une dépression dans le sol, cachée dans la végétation, à une certaine distance de l’eau. Le nid est fait avec des herbes, et garni de petites plumes.

La femelle dépose 5 à 8 œufs blancs ou chamois clair. L’incubation dure environ 24 à 26 jours, assurée par la femelle seule. Le mâle reste à proximité pour surveiller les alentours du nid. Il rejoint la femelle à la naissance des poussins, et participe à leur éducation. Les poussins abandonnent le nid très vite après la naissance et sont capables de se nourrir seuls de petits invertébrés, sous l’œil vigilant des parents. Ils ont leur plumage complet au bout de 45 à 55 jours. Le mâle peut les élever seul si sa partenaire disparaît. Le couple a des liens très forts qui durent parfois toute leur vie.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Canard de Chiloé est une espèce largement répandue, malgré les prédateurs habituels, mammifères carnivores et oiseaux de proie, la chasse et la destruction de son habitat.
Il n’y a pas de menaces directes sur ses populations pour l’instant.