English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Caracara à tête jaune
Milvago chimachima

Ordre des Falconiformes – Famille des Falconidés

QUELQUES MESURES :
L : 40-46 cm
Env : 75 cm
Poids : M : 280-330 gr – F : 310-360 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
C’est un rapace assez petit, souvent vu posé sur le dos du bétail ou d’autre animaux dont il enlève les tiques.

Le caracara à tête jaune adulte a les parties supérieures brun foncé à noirâtre. Les ailes longues présentent de grandes taches blanchâtres à la base des primaires externes, très nettes en vol. 
La queue de couleur chamois est assez longue et arrondie. Les sus-caudales sont chamois avec de nombreuses barres sombres, étroites et ondulantes, une large bande noirâtre subterminale, et une fine bande terminale blanchâtre.

Les parties inférieures sont chamois clair à blanc-crème. Le dessous des ailes présente des couvertures chamoisé à blanc-crème, et des rémiges brun noirâtre. Les sous-caudales ont les mêmes dessins que la partie supérieure de la queue.

La tête et le cou sont chamois clair à blanc-crème, avec une bande noirâtre en arrière de l’œil. Les lores, la base du bec et le cercle oculaire sont nus et jaunes, parfois plus pâles. Le bec robuste et crochu est de couleur corne. Les yeux sont brun-roux. Les pattes et les doigts sont gris verdâtre clair.  

Les deux sexes sont semblables, la femelle étant légèrement plus grande que le mâle.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le caracara à tête jaune est largement répandu et commun. Cette espèce a probablement bénéficié de la déforestation de certaines zones pour le bétail et l’agriculture. Il est habituellement vu dans les zones urbaines des villes d’Amérique Latine.

Ang : Yellow-headed Caracara
All : Gelbkopfkarakara
Esp : Caracara Chimachima
Ital : Caracara testagialla
Nd : Geelkopcaracara
Russe : Химахима

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown
Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

SORA Searchable Ornithological Research Archive (Blair O. Wolf)

 

Accueil

Page Falconidés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

 

Le juvénile est brun foncé sur le dessus. La tête est brun foncé. Les parties inférieures sont chamois clair, intensément tachetées de brun terne. Le bas de l’abdomen est chamois clair. Le dessous des ailes est chamois clair, barré et tacheté de brun. La queue est chamois clair avec des barres brun foncé plus étroites que chez l’adulte.

L’immature a les parties supérieures brun terne. La tête, le cou et les parties inférieures sont chamoisés, intensément striés de marques brunes floues.

On trouve deux sous-espèces :

M.c. cordata

M.c. chimachima.

© Patrick Ingremeau

Le caracara à tête jaune se pose souvent à la cime des arbres en petits groupes. Il patrouille le long des routes et des cours d’eau, cherchant des charognes. Il suit aussi les charrues afin de récupérer les animaux et insectes dérangés par leur passage.
En dehors de la saison de reproduction, ils se rassemblent dans des dortoirs communs pour y passer la nuit. Ils en partent tôt le matin pour aller chasser et se nourrir.
Pendant la saison de reproduction, le caracara à tête jaune devient plus agressif contre ses rivaux, et défend vigoureusement son territoire.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le caracara à tête jaune émet des hurlements typiques « schreee », quelques grognements « kraa-kraa-kraa », et des sifflements ténus.  

HABITAT :
Le caracara à tête jaune fréquente les zones découvertes avec quelques arbres, les zones cultivées, les pâturages, les marécages, les lisières des forêts et le long des cours d’eau. On le trouve depuis le niveau de la mer jusqu’à 1800 mètres d’altitude, localement jusqu’à 2600 mètres, et il a été vu récemment à 3600 mètres en Equateur.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le caracara à tête jaune est résident en Amérique du Sud, depuis le Costa Rica, Trinité et Tobago, et vers le sud jusqu’au nord de l’Argentine. On le trouve aussi en Colombie, au Venezuela, en Guyane, au Brésil, au Paraguay et en Uruguay.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le caracara à tête jaune se nourrit de diverses sortes de nourriture, depuis les charognes, les cadavres d’animaux au bord des routes, les insectes, les amphibiens, les poissons, les oiseaux et les fruits du palmier à huile Elaeis, le maïs et le crottin de cheval.
Il se nourrit en marchant sur le sol, mais on peut aussi le voir souvent perché sur le dos du bétail pour enlever les tiques enfoncées dans leur peau. Il arrache aussi de la chair des plaies ouvertes.

VOL :
Le caracara à tête jaune a un vol énergique. Il alterne les battements réguliers et les glissés plongeants occasionnels.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie suivant la localisation géographique.
Le caracara à tête jaune construit un grand nid avec des rameaux de bois. Il est habituellement placé haut dans un arbre, et particulièrement dans un palmier. Mais il peut aussi nidifier sur des remblais dans les marais ou sur le sol des pampas.

La femelle dépose 1 à 2 œufs chamoisés avec des marques brunes. Ses comportements pendant la reproduction ne sont pas connus, mais habituellement chez les Falconidés, l’incubation dure environ un mois, et les jeunes quittent le nid à peu près 40 jours après la naissance. 

ALIMENTATION :
Le caracara à tête jaune est omnivore. Il se nourrit de charognes, d’animaux morts et même de cadavres de crocodiles ou d’anacondas. Il prend les animaux tués par les véhicules au bord des routes. Il se nourrit aussi d’insectes et de chenilles, d’amphibiens, de petits oiseaux et de poisson. Il consomme également les fruits du palmier à cire Elaeis, du maïs et du crottin de cheval.