English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Chouette épervière
Surnia ulula

Ordre des Strigiformes – Famille des Strigidés

QUELQUES MESURES :
L : 36-39 cm
Env : 74-81 cm
Poids : M : 270-315 gr – F : 320-345 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
La Chouette épervière est une chouette de taille moyenne largement diurne. 

L’adulte a le plumage noir, brun foncé et blanc.
Sur les parties supérieures, le manteau et le dos sont brun foncé. Le croupion et la queue sont brun noirâtre barré de blanchâtre. Les ailes présentent des taches blanches sur les scapulaires, formant un panneau clair quand l’aile est fermée.

Les parties inférieures sont blanches, finement, mais intensément barrées de brun foncé, y compris le dessous des ailes et de la queue. Le haut de la poitrine présente un collier blanc indistinct.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :       
La Chouette épervière voit ses populations varier en fonction des ressources alimentaires. La déforestation et le manque de cavités pour nidifier entrainent des déclins dans certaines parties de la distribution, et spécialement en Europe.
Cependant, les populations semblent être relativement stables, et l’espèce n’est pas particulièrement menacée pour l’instant. 

Ang : Northern Hawk-Owl
All : Sperbereule
Esp : Cárabo Gavilán
Ital : Ulula
Nd : Sperweruil
Russe : Ястребиная сова
Sd : Hökuggla

Photographes :

René Lortie
http://rlortie.ca

Tom Merigan
Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

The Owl Pages (Deane P.Lewis)

The Peregrine Fund – World Centre for Birds of Prey

Owling.com – The largest UN website totally dedicated to owls

 

Accueil

Page Strigiformes

Sommaire fiches

 

La tête porte un disque facial blanc grisâtre entouré d’une large bande noire. Une autre ligne noire court depuis l’œil jusqu’à l’arrière de la calotte où elle forme deux « faux » yeux indistincts. Les sourcils sont blancs. La calotte est brune finement tachetée de blanc.
Le bec crochu est couleur corne. Les yeux sont jaune pâle. Les pattes et les doigts emplumés sont blanc chamoisé. 

Les deux sexes sont semblables, avec la femelle légèrement plus grande que le mâle.  
Le juvénile a les parties supérieures gris-brun, moins marquées de blanc.   

On trouve trois sous-espèces :
S.u. ulula qui se trouve dans le Nord de l’Eurasie.
S.u. tianschanica, du centre de l’Asie, Chine et probablement Nord de la Mongolie. Celle-ci est légèrement plus grande, plus noire sur le dessus avec des taches blanches plus petites. 
S.u. caparoch, d’Alaska, Canada jusqu’à Terre-Neuve et extrême nord des Etats-Unis. Elle est plus foncée en général, plus noire sur le dessus et plus brune en dessous, surtout sur les flancs et l’abdomen.

CRIS ET CHANTS: SONS PAR XENO-CANTO
La Chouette épervière émet un « prullul-lullu » rapide durant environ 14 secondes. Ce cri est émis par le mâle et correspond à celui de la femelle, plus aigu, plus court et plus doux.
On peut aussi entendre des bavardages discordants « ke-ke-ke-ki », d’autres cris aigus et des sons roulés.
Entre différents couples, le contact se fait par un doux « uhg » ou « uih ».

HABITAT :
La Chouette épervière fréquente les forêts de la toundra et la taïga jusqu’à la limite des arbres, et vers le sud, les lisières des forêts et des steppes et les zones cultivées.  
On peut aussi la trouver dans les clairières, les zones brûlées et les forêts éparses composées de différentes espèces d’arbres, et surtout avec des souches aux cimes cassées et des branches nues. En général, elle évite les épaisses forêts de conifères.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
La Chouette épervière vit dans les forêts boréales d’Eurasie et d’Amérique du Nord.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Chouette épervière se nourrit principalement de petits mammifères tels que les campagnols et les lemmings, ainsi que de petits oiseaux et de mammifères plus gros, et occasionnellement d’amphibiens, poissons et insectes.
Cette espèce est à la fois diurne et nocturne. Elle chasse depuis un perchoir à découvert. Quand la proie est détectée, elle s’abat sur elle, ou bien vole bas au-dessus du sol, et peut également faire du vol surplace au-dessus de la proie. Elle est capable de capturer une proie en vol.
Il lui arrive aussi de plonger dans la neige quand elle chasse. Elle est capable d’entendre des sons venant de sous la surface du sol, jusqu’à 30 cm de profondeur, et de détecter des proies à vue à grande distance, jusqu’à 800 mètres.
Cette espèce est souvent vue seule ou en couples.

Cette chouette à des comportements semblables aux éperviers et aux faucons. Elle est capable de voltiger comme les crécerelles au-dessus de la proie avant de plonger sur elle.
Elle chasse principalement pendant le jour et utilise sa vue perçante et son ouïe fine pour détecter les proies. Au contraire des rapaces nocturnes, la Chouette épervière n’a pas un vol absolument silencieux.

Elle effectue des dispersions selon les disponibilités des ressources alimentaires.

VOL :
La Chouette épervière a un vol direct effectué avec des battements rapides et des glissés. Cette chouette voltige souvent au-dessus de sa proie avant de la capturer.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre mars et septembre.
La Chouette épervière nidifie dans des cavités, et utilise un trou dans un arbre, la cime d’une souche, parfois un nid de rapace ou de corvidé abandonné, et même un nichoir artificiel. Elle n’ajoute aucun matériau à l’intérieur.

La femelle dépose habituellement 5 à 13 œufs blancs à un ou deux jours d’intervalle. L’incubation dure environ 25 à 30 jours, assurée par la femelle qui est nourrie par le mâle pendant cette période.
Les poussins sont nidicoles et couvés par la femelle pendant deux semaines. Ils quittent le nid environ 25 à 35 jours après la naissance. Avant de s’envoler, les jeunes grimpent souvent dans les branches voisines de la cavité. Quand ils sont sortis du nid, ils restent sur le territoire pendant encore six à huit semaines, nourris et protégés par les deux parents.
Ils sont indépendants au bout de 75 jours après la naissance. Ils obtiennent leur maturité sexuelle à un an.
Les parents peuvent effectuer des parades de distraction si un intrus ou un prédateur approche du nid.
Cette espèce produit une couvée par saison, mais peut la remplacer si la première est perdue.  

ALIMENTATION :
La Chouette épervière se nourrit surtout de petits mammifères comme les campagnols et les lemmings, mais elle capture aussi des petits oiseaux, des amphibiens, et quelques poissons.
Elle chasse depuis un perchoir exposé et utilise sa vue perçante et son ouïe fine pour détecter les proies. Ensuite, elle s’abat sur elle au sol.   

Autres

images