English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Chouette lapone
Strix nebulosa

Ordre des Strigiformes – Famille des Strigidés

QUELQUES MESURES :
L : 60-70 cm
Env: 142-152 cm
Poids : M : 800-1175 gr – F : 925-1700 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La Chouette lapone est un grand Strigidé de l’Hémisphère Nord. Avec ses habitudes très discrètes, cet oiseau est rarement vu. On lui a d’ailleurs donné le nom de « Grand fantôme gris du Nord » !

L’adulte a les parties supérieures gris foncé à gris-brun, avec des vermiculures blanc grisâtre et sombres, et des stries foncées. Le dessus des ailes et la queue sont nettement barrés de gris pâle et de gris foncé.

Les parties inférieures sont grisâtre clair avec des vermiculures légères et des stries plus larges gris foncé.

Sur la grande tête ronde, on peut voir un large disque facial constitué d’au moins six anneaux concentriques gris foncé ou bruns. Les sourcils et les lores sont blanchâtres. Le menton est noir et nettement bordé de blanc sur les côtés.
Le bec fin et crochu est jaunâtre ou couleur corne. Les yeux sont jaunes. Les pattes et les doigts munis de serres sont gris et bien emplumés.

Les deux sexes sont semblables en plumage, mais la femelle est plus grande que le mâle.
Le juvénile a un plumage cryptique gris et blanc.

On trouve deux sous-espèces :
S.n. nebulosa se trouve en Amérique du Nord, depuis le centre de l’Alaska jusqu’au sud-ouest du Québec en allant vers l’est, et au sud jusqu’à l’est et au centre de la Californie, le nord de l’Idaho et le nord-est du Minnesota.
S.n. lapponica se trouve dans le nord de l’Eurasie jusqu’au nord-est de la Chine. Elle est plus claire que la race nominale, avec des parties inférieures plus blanches et moins intensément striées.

CRIS ET CHANTS :
La Chouette lapone mâle lance des cris d’avertissement, des séries de 8 à 12 hululements faibles, profonds et espacés « buoo buoo buoo… » d’abord accélérés mais moins hauts et moins intenses vers la fin. La femelle en revanche émet des sons plus haut-perchés.
On peut également entendre un « woo-oo woo-oo » étouffé émis par le mâle, et un « woo woo » plus faible lancé par la femelle. 
Le cri d’alarme est un grognement profond « grrrrrrok ».

HABITAT :    
La Chouette lapone fréquente les forêts boréales ou de conifères denses avec des zones ouvertes comme la taïga avec des marécages et des champs découverts. Elle est aussi présente dans les forêts de pins et de sapins près des prairies d’altitude, ainsi que dans les forêts d’épinettes (épicéas).
En dehors de la période de reproduction, cette espèce peut se rapprocher des habitations.
Elle est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1000 mètres d’altitude, et plus haut selon la distribution, jusqu’à 2400 mètres en Californie et 3200 mètres dans l’Utah.     

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Chouette lapone est une espèce de l’Hémisphère Nord.
Voir la distribution plus haut dans « sous-espèces ». 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Chouette lapone se nourrit principalement de rongeurs, mais elle capture aussi des oiseaux, des amphibiens et des grands insectes.
La plus grande partie de son régime pendant la saison de reproduction comprend essentiellement des campagnols, et des souris, des écureuils, des musaraignes et des lapins en hiver.
Cette espèce peut être parfois diurne, mais elle chasse surtout au crépuscule et la nuit. Elle chasse depuis un perchoir, en écoutant et en surveillant le sol. Une fois la proie détectée, elle fond sur elle et la capture rapidement.

Elle est capable de détecter et d’attraper les proies sous la neige uniquement au bruit, grâce à son sens aigu de l’ouïe. Il lui arrive de faire d’abord du vol stationnaire avant de plonger tête la première avec la face tournée vers le sol, de se frayer un chemin dans la neige et de capturer la victime avec les serres, même si l’épaisseur atteint 45 centimètres.
Les petits rongeurs sont avalés entiers mais les proies plus importantes sont mises en pièces. Un moment plus tard, elle rejette des pelotes compactes noirâtres.  

La Chouette lapone est territoriale et très agressive quand elle défend le nid. Elle attaque vigoureusement les intrus, et peut même donner des coups aux humains qui s’approchent trop près en provoquant des blessures sérieuses.

Au début de la saison de reproduction, quelques parades telles que les offrandes de nourriture et le lissage mutuel des plumes peuvent être observées entre les deux partenaires. Le mâle présente de la nourriture à la femelle avec le bec, et l’échange se fait alors que les deux oiseaux ont les yeux clos. Il attire aussi la femelle en criant près de plusieurs sites de nidification potentiels. Des vols nuptiaux sont également effectués par le mâle.

La Chouette lapone est résidente dans sa distribution, et ne fait que quelques déplacements selon la disponibilité des proies. Ces déplacements peuvent rassembler de nombreux oiseaux, probablement à cause des ressources de nourriture.

VOL :  
La Chouette lapone a un vol régulier et déterminé, pratiqué avec des battements lents et profonds.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre mars et juillet en Amérique du nord, et entre mars et août en Europe.
La Chouette lapone est habituellement monogame et le couple se forme dès janvier. Elle utilise souvent des nids abandonnés par des rapaces, ou s’installe sur une souche d’arbre cassée ou sur une plate-forme artificielle, et occasionnellement sur le sol, dans une dépression au pied d’un arbre. Aucun matériel n’est ajouté.

La femelle dépose 3 à 5 œufs. L’importance de la couvée dépend des ressources de nourriture. Une seconde ponte peut être déposée si les premiers œufs sont perdus. Elle incube pendant environ 28 à 36 jours tandis que le mâle la nourrit au nid.
A la naissance, les poussins sont couverts de duvet gris blanchâtre. Ils quittent le nid 25-30 jours plus tard sans savoir voler, mais ils grimpent sur des arbres penchés pour dormir. Ils sont capables de voler au bout d’une ou deux semaines. A ce moment-là, ils sont nourris par le mâle.
Ils pourront se reproduire entre un et trois ans.

ALIMENTATION : 
La Chouette lapone se nourrit principalement de petits mammifères tels que des rongeurs, rats, souris, musaraignes, écureuils, campagnols, belettes et aussi lapins. Elle capture quelques oiseaux, des corvidés et des petits rapaces, des turdidés, des canards et des tétraonidés.    
Il lui arrive de prendre aussi des amphibiens, des serpents et des grands insectes.   
Elle chasse de jour ou de nuit, et elle se pose souvent sur des perchoirs au bord des routes où elle utilise le typique « assis et attendre », mais dans les zones boisées, elle vole juste au ras du sol. Elle plonge dans la neige pour capturer des proies détectées grâce à son ouïe fine.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Les populations de la Chouette lapone ne sont pas menacées pour le moment. Cependant, en Amérique du Nord, le nettoyage des forêts réduit les arbres penchés qui servent de refuge aux jeunes, et les gros arbres aux troncs larges utilisés par cette espèce pour nidifier. Les collisions avec des véhicules peuvent être désastreuses certaines années, et les dérangements causés par les humains jouent également un rôle.
Mais actuellement, l’espèce n’est pas en danger, même si elle est rare.

Ang : Great Grey owl
All : Bartkauz
Esp: Cárabo Lapón
Ital: Allocco di Lapponia
Nd: Laplanduil
Sd: Lappuggla

Photos de René Lortie
http://rlortie.ca

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Lepage Denis)

The Owl Pages (Deane P.Lewis)

Owling.com – The largest US website totally dedicated to owls

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Strigiformes

Sommaire fiches

 

SONS PAR XENO-CANTO