English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Coquette pailletée
Ang: Spangled Coquette
All: Glanzelfe
Esp: Coqueta Coronada
Ita: Coquette picchiettata
Nd: Roodkuifkoketkolibrie
Sd: paljettkokett

Photographe:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador & My bird pictures on IBC
 
Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

BIRDS OF VENEZUELA by Steven L. Hilty – Ed. Christopher Helm – ISBN: 0713664185 

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007 – ISBN: 978-0-691-13023-1

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Peru Aves Peru Birds

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

 

Accueil

Page Trochilidés

Sommaire fiches

 

Coquette pailletée
Lophornis stictolophus

Ordre des Apodiformes – Famille des Trochilidés

INTRODUCTION :
La Coquette pailletée est un colibri minuscule. Elle se pose souvent en haut de la canopée des grands arbres fleuris, et plus  particulièrement sur la partie extérieure du feuillage. Le mâle a une magnifique crête rousse et les deux adultes ont une bande blanche typique sur le croupion, bien visible en vol.
L’espèce est présente au Venezuela, en Colombie, en Equateur et au Pérou. Elle fréquente les lisières des forêts et les zones broussailleuses plus sèches. Elle est plutôt rare et sa répartition est fragmentée, mais elle n’est pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 6,4 – 6,9 cm

La Coquette pailletée a les parties supérieures vert doré ou vert bronze, avec une bande blanche sur le croupion. Le bas du croupion et les couvertures sus-caudales sont bronze violacé. La queue est roux-cannelle, mais les rectrices centrales sont vertes. En revanche, toutes les rectrices ont une bande subterminale sombre et l’extrémité rousse. Sur les ailes, les rémiges sont noir grisâtre.

Sur les parties inférieures, la gorge est vert irisé mais les longues plumes des joues sont rousses avec une large bande verte irisée. On remarque quelques plumes pointues et blanches sur la gorge. Le reste du dessous est vert olive mais le bas-ventre est blanc. La queue est rousse avec des rectrices aux extrémités noires.

Sur la tête, le front et la crête sont roux. Les plumes de la crête broussailleuse sont finement tachetées et terminées de noir. Le vert irisé de la face et de la gorge paraît souvent noirâtre dans la nature.
Le bec court et droit est rouge avec l’extrémité noire. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont noirs.

La femelle adulte n’a ni la crête ni les longues plumes des joues et son front est d’un roux plus terne. Les parties supérieures sont comme chez le mâle.
La gorge est blanchâtre avec des grandes taches rousses. L’abdomen est cannelle avec quelques taches rondes et vertes clairsemées. La queue est couleur cannelle mais les rectrices centrales sont vertes, et toutes ont une bande subterminale noire et l’extrémité chamoisée.
L’immature ressemble à la femelle mais il a la gorge grisâtre.

Immature

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :    
La Coquette pailletée se trouve dans l’ouest du Venezuela, dans les régions côtières de l’ouest et localement dans les Andes, ensuite vers le sud dans l’est de la Colombie et l’est de l’Equateur jusqu’au nord du Pérou (Marañon Valley).   

HABITAT :
La Coquette pailletée fréquente la forêt humide des contreforts des Andes, les lisières et les clairières, mais elle est également présente dans des zones broussailleuses plus sèches, jusqu’à 1300 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Coquette pailletée est plutôt silencieuse, mais lorsqu’elle se nourrit, elle émet des « tsip » aigus et haut-perchés.
Lorsqu’elle voltige sur place, ses ailes produisent un bourdonnement sourd.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Coquette pailletée se nourrit de nectar de fleurs de diverses espèces comme Inga, Lantana, Verbénacées et Myrtacées.
Elle se trouve habituellement dans la canopée des grands arbres fleuris.
Elle a tendance à dérober du nectar dans les territoires de nourrissage des colibris de plus grande taille. Elle reste dans des endroits discrets afin d’éviter les propriétaires des lieux, et continue jusqu’au moment où elle se fait exclure.
Elle consomme aussi des petits insectes et des araignées sur les branches fines et nues, mais elle happe aussi les insectes en vol.  

Les comportements reproducteurs de la Coquette pailletée sont inconnus.
Nous pouvons cependant penser que la crête du mâle est dressée pendant les parades, tout comme les plumes de la gorge et des joues, ainsi que celles du croupion afin de mettre la bande blanche en valeur.
Le mâle chante sans doute, et son plumage irisé est mis en valeur par certaines postures. Les mâles sont généralement polygames.

La Coquette pailletée est sédentaire dans sa distribution.
Elle a un vol flottant, comme si elle était suspendue à une ficelle. Lorsqu’elle se nourrit dans les arbres fleuris, elle peut  parfois être confondue avec un grand insecte.   

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La reproduction de la Coquette pailletée est inconnue.
En règle générale, les Trochilidés construisent un nid minuscule en forme de coupe et situé dans les arbres à diverses hauteurs. La femelle dépose deux œufs blancs et incube pendant 16 à 19 jours.
Elle construit le nid, incube les œufs et élève les jeunes toute seule. Il n’y a en principe qu’une seule couvée par saison.    

Immature

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
La Coquette pailletée est habituellement rare, mais elle peut tolérer des habitats modifiés par les hommes jusqu’à une certaine limite. L’espèce est menacée dans le futur par la perte de l’habitat à cause de la déforestation.
La population est fragmentée et supposée décliner, mais actuellement, la Coquette pailletée n’est pas globalement menacée.

Peut-être un mâle juvénile ou un adulte en train de muer