English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Il est souvent observé seul ou en couples, mais plus de douze individus peuvent se rassembler autour des abattoirs et des décharges. Il erre sans doute sur de longues distances lorsqu’il cherche à se nourrir.
Le couple reste probablement sur son territoire toute l’année. Ils sont monogames et les liens du couple durent longtemps. Ils se reproduisent de façon isolée et non en groupes.

Pendant les parades nuptiales, le lissage mutuel des plumes est commun et souvent pratiqué sur la tête et le cou, des endroits impossibles à atteindre par les oiseaux eux-mêmes. Ce comportement maintient les liens du couple, mais aussi les liens entre les membres d’un groupe.  
Ces grands oiseaux nidifient dans une grande plateforme faite avec des rameaux de bois et placée dans un grand arbre.

Le Corbeau corbivau est principalement sédentaire, mais il a tendance à vagabonder vers l’est du Soudan, le nord-ouest de la Somalie et le sud de l’Ethiopie.

Il plane et glisse dans les courants thermiques au-dessus des falaises et des zones montagneuses, souvent en compagnie de Rapaces. Il effectue des voltiges acrobatiques et les deux partenaires s’agrippent parfois par les griffes en plein vol pour descendre en tournoyant dans un ravin profond avant de se séparer.
Lorsque l’oiseau s’envole, ses ailes produisent un bruissement sonore, mais une fois en l’air, les battements des ailes sont lents et peu profonds. 

REPRODUCTION DE L’ESPECE :     
La ponte a lieu entre décembre et avril, mais surtout en janvier en Ethiopie. Deux couvées peuvent parfois être élevées.
Le Corbeau corbivau nidifie en solitaire. Le grand nid est situé à 15-20 mètres au-dessus du sol, dans une fourche formée par de grosses branches dans un grand arbre. Il peut occasionnellement, mais rarement, être construit sur une corniche rocheuse.
C’est une plateforme faite de rameaux de bois et de branches et fermement fixée dans la fourche. La coupe est tapissée de matériaux doux comme du poil, de la laine, de l’herbe, de la ficelle…
La femelle dépose quatre œufs couleur turquoise avec des marques claires et brun roux. Dans la famille des Corvidés, l’incubation est habituellement assurée par la femelle.  Les jeunes restent dans le groupe familial pendant plusieurs mois après avoir quitté le nid.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :    
Le Corbeau corbivau est décrit comme étant relativement commun dans sa distribution limitée. Il peut même être localement abondant et répandu dans les hauts plateaux d’Ethiopie et d’Erythrée.
Très opportuniste comme beaucoup de Corvidés, il est présent dans une variété d’habitats où il n’est pas globalement menacé pour le moment et sa population semble stable.

Fr: Corbeau corbivau
Ang: Thick-billed Raven
All: Erzrabe
Esp: Cuervo Picogordo
Ita: Corvo imperiale beccogrosso
Nd: Dikbekraaf
Sd: tjocknäbbad korp

Photographes:

Ken Havard
My Bird Gallery & Flickr gallery 1 & Flickr gallery 2

Ingo Waschkies
Bird Photography

Callie de Wet
GALLERY and South African Wildlife at its best...

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 14 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553507

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

CROWS AND JAYS by Steve Madge – Ed. Christopher Helm – ISBN: 0713652071

CORBEAUX ET GEAIS: Guide des Corbeaux, Geais et Pies du Monde – Steve Madge, Hilary Burn – Editeur : Vigot (18/04/1996) – ISBN 10: 2711412687 – ISBN 13 : 978-2711412686

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

Birds of the World

britannica.com

THE AVIANWEB - Beauty of Birds (Sibylle Faye)  

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Famille Corvidés

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Corbeau corbivau
Corvus crassirostris

Ordre des Passériformes - Famille des Corvidés

INTRODUCTION :
Le Corbeau corbivau est le plus grand de la famille des Corvidés. Il est présent en Erythrée, en Somalie et en Ethiopie où il vit dans les forêts montagneuses ouvertes ou arborées, à des altitudes variant de 1500 à 3400 mètres.
Le genre Corvus a une distribution presque mondiale, excepté en Amérique du Sud. Les membres de ce genre sont grands ou même très grands mais la forme de leur corps reste identique. Les pattes sont robustes avec des doigts forts armés de griffes solides. Leur grande tête arbore souvent un bec particulier. Le Corbeau corbivau a un grand bec massif qui ressemble presque à celui d’un Calao lorsque l’oiseau est en vol.
Comme la majorité des Corvidés,  il est carnivore, mais son régime comprend aussi quelques matières végétales. En revanche, c’est un vrai charognard !
Le Corbeau corbivau nidifie en couple isolé. Les deux partenaires sont monogames avec des liens qui durent longtemps.
L’espèce est en général relativement commune dans sa distribution, et la population est stable. Le Corbeau corbivau n’est pas globalement menacé pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :     
Longueur : 60-64 cm
Poids (d’un oiseau) : 1135 gr

Le Corbeau corbivau ressemble beaucoup au Corbeau à nuque blanche (C. albicollis), et ces deux espèces sont parfois placées dans un genre à part nommé « Corvultur ».
La queue est longue et cunéiforme. La base des ailes est large et les rémiges primaires sont longues et bien séparées.
Le plumage est noir. Les parties supérieures ont des reflets bleus ou bleu-violet mais les ailes et la queue sont généralement plus luisantes. Sur les parties inférieures plus ternes, la gorge, les côtés du cou et la poitrine sont plus bruns et moins irisés.
Sur la tête, les plumes sont courtes et denses. Les plumes nasales sont soyeuses mais plus courtes que chez le Corbeau à nuque blanche. Elles sont recourbées vers le haut mais n’atteignent pas l’arête du culmen.
On note la présence d’une grande tache blanche sur le haut de la nuque. Elle s’étend vers le centre de la nuque en formant une ligne blanche.
Le grand bec noir est très massif et le culmen est extrêmement courbé. L’extrémité est blanchâtre. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts robustes sont noirs.

Mâle et femelle ont le même plumage, mais le mâle est légèrement plus grand que la femelle.
Le juvénile est plus terne que les adultes, avec le plumage plus brunâtre. Sur le bec, le culmen est moins arqué et l’extrémité blanche est absente.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Corbeau corbivau se trouve sur les hauts plateaux d’Erythrée et d’Ethiopie dont il est endémique. Il lui arrive exceptionnellement de vagabonder jusqu’à l’extrême est du Soudan et au nord-ouest de la Somalie, et vers le sud jusqu’à l’extrême limite nord du Kenya.   

HABITAT :
Le Corbeau corbivau se trouve dans les zones ouvertes et/ou forestières des montagnes et des hauts plateaux avec des escarpements et des falaises abruptes, mais il fréquente également les champs cultivés, les rives des lacs et même les villes pourvues de grandes arbres. 
L’espèce est visible de 1200 à 4100 mètres, mais se trouve le plus souvent entre 1500 et 3000 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Corbeau corbivau émet des croassements légèrement essoufflés, bas et gutturaux « phlurk-phlurk ». Nous pouvons aussi entendre des gargouillis rauques et des sons étouffés lors des parades nuptiales.   
D’autres sons comprennent des grognements profonds « gwrrrrurrr » ou « grrrrarrr » et un double « harr-harrr ».
Les cris peuvent sembler très haut-perchés pour un oiseau de cette taille.
Les cris les plus courants chez les Corvidés sont habituellement sonores pour une meilleure transmission dans l’environnement. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :        
Le Corbeau corbivau est principalement carnivore, mais il consomme quand même quelques matières végétales.
Son régime comprend de grands insectes (criquets) et des larves de Coléoptères, des chenilles et des reptiles (lézards et serpents). Sur les hauts plateaux, il creuse souvent avec son bec massif pour déloger le rat-taupe glabre (Heterocephalus glaber) et d’autres espèces de rongeurs. Il visite aussi les nids d’oiseaux dont il dérobe aussi bien les œufs que les poussins.

Comme la majeure partie des Corvidés, c’est un vrai charognard, en particulier près des habitations humaines. Il se joint aussi aux vautours autour des carcasses, et son bec massif semble impressionner ces grands rapaces. Il marche avec le bec dirigé vers eux et les vautours le laissent accéder à la nourriture. Il dérobe des os au Gypaète barbu, et rejoint d’autres espèces sur les rives des lacs comme l’Ombrette africaine et le Marabout d’Afrique, pour se nourrir des poissons échoués sur le bord.  
Il se nourrit aussi dans les cultures en creusant le sol de son bec pour en déloger les graines. Mais il ne fait pas de gros dégâts au niveau des récoltes.

Le Corbeau corbivau se nourrit surtout au sol. Il marche avec une allure arrogante en se tenant bien droit et sautille aisément. Il tient sa tête bien haute pour mettre son bec massif en valeur. Mais il se nourrit aussi dans la canopée où il trouve des insectes et des baies dans le feuillage.

Pour comparaison:

Corbeau à nuque blanche

(La tache blanche est plus basse sur la nuque)