English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Cormoran à cou brun
Ang: Indian Cormorant - Indian Shag
All: Braunwangenscharbe
Esp: Cormorán Indio
Ita: Cormorano indiano
Nd: Indische Aalscholver
Sd: indisk skarv

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Didier Buysse
Vision d’Oiseaux

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries & Flickr Rainbirder

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

Birds of the World

BIRD COUNT INDIA - Cormorants Clarified

Birds of India Bird World

Maldives Biodiversity

IndiaNetzone

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page famille Phalacrocoracidés

Sommaire fiches

 

  Cormoran à cou brun
Phalacrocorax fuscicollis

Ordre des Suliformes – Famille des Phalacrocoracidés

INTRODUCTION :
Le Cormoran à cou brun est membre de la famille des Phalacrocoracidés. Il est souvent observé seul le long des eaux intérieures du sous-continent Indien, mais il est également présent vers l’ouest au Pakistan, au Sri Lanka, vers l’est jusqu’en Thaïlande, au Cambodge et au Vietnam.
Il fréquente les eaux douces ainsi que les habitats marins, mais il évite les côtes ouvertes. Il se nourrit de poissons capturés après une poursuite sous l’eau. L’espèce est sédentaire.
Il se reproduit en colonies denses composées d’espèces mélangées. Le nid fait avec des rameaux de bois est construit sur un arbre au-dessus de l’eau.
Le Cormoran à cou brun est affecté par la dégradation de son habitat et les dérangements causés par les activités humaines dans les zones de reproduction.
Mais actuellement, l’espèce n’est pas globalement menacée.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :   
Longueur : 63 cm
Poids : 600-790 gr

Le Cormoran à cou brun en plumage nuptial a la tête, le cou et l’ensemble du corps plutôt noirs avec des reflets bleu-vert. Mais le manteau, les scapulaires et les couvertures sus-alaires sont plutôt brun-bronze avec les plumes bordées de noir.
L’adulte nuptial présente des touffes de plumes blanches très nettes de chaque côté de la partie supérieure du cou.
Sur la tête, la peau de la face et de la poche gulaire est noire ou olive-brunâtre sombre pendant la saison nuptiale.
Le long bec mince est gris noirâtre avec l’extrémité crochue. Les yeux sont verts. Les pattes et les doigts palmés sont gris noirâtre.

En dehors de la reproduction, le plumage est plus terne avec des motifs moins contrastés sur les parties supérieures. Il peut y avoir un peu de blanc sur la gorge jusqu’aux commissures.
La partie inférieure de la tête sous les mandibules, et aussi la poche gulaire, deviennent jaunâtre terne. 
Mâle et femelle sont identiques.    

Le juvénile est plutôt brun foncé ou brun noirâtre, avec des motifs denses sur le manteau jusqu’aux couvertures sus-alaires. Nous remarquons parfois une zone blanchâtre variable sur la gorge, et des stries brunâtre clair depuis le bas de la partie antérieure du cou jusqu’au centre de la poitrine.
Sur la tête, la peau nue qui va des commissures à la poche gulaire est jaunâtre. Les yeux sont plus ternes que chez l’adulte.

L’immature est assez semblable mais avec des stries sombres et des motifs plus marqués sur les parties supérieures. L’abdomen est largement blanc avec des taches brun noirâtre variables. 
Les yeux sont déjà verts.   

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Cormoran à cou brun est présent le long des eaux intérieures du sous-continent Indien, à l’ouest jusqu’au Pakistan, au sud au Sri Lanka, puis vers l’est jusqu’au Bangladesh, Myanmar, Thaïlande, Cambodge et Vietnam.    

HABITAT :   
Le Cormoran à cou brun peut être observé en train de pêcher dans les rivières intérieures et les vastes zones humides, aussi bien en eau douce qu’en eau salée dans les habitats marins, mais il fréquente aussi les lacs, les estuaires soumis aux marées et les mangroves. En revanche, il n’est pas présent sur les côtes ouvertes.
Dans l’Himalaya, il peut être vu sur les contreforts mais pas au-delà.  

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Cormoran à cou brun est habituellement silencieux en dehors de la saison de reproduction. Il devient plus bruyant aux colonies où il émet des notes courtes et dures ainsi décrites : « grk » ou encore « kit ». Ces sons sont émis en séries et à un rythme accéléré.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Cormoran à cou brun se nourrit surtout de poissons. Pour capturer une proie, il plonge dans l’eau et la poursuit sous l’eau. Celle-ci est prise avec le bec. Pendant la poursuite, le cormoran se propulse dans l’eau avec ses pieds palmés utilisés comme des rames. Une fois le poisson capturé, il revient à la surface. La proie est lancée en l’air pour la retourner et l’avaler la tête la première.

Le Cormoran à cou brun pêche souvent en groupes. Ils se rassemblent sur une vaste étendue d’eau et forment un large front pour pousser les proies dans un coin et faciliter leur capture.

Le Cormoran à cou brun se reproduit en colonies composées d’espèce mélangées. Le nid est construit dans un arbre au-dessus de l’eau.
Les parades nuptiales de cette espèce ne sont pas décrites, mais les parades typiques comprennent en général des ondulations des ailes tandis que le bec est pointé vers le haut et vers l’avant, et aussi une autre parade au cours de laquelle le mâle jette sa tête en arrière jusqu’à ce que la nuque touche le croupion. Le bec est largement ouvert tandis que l’oiseau produit des sons spécifiques.
Pendant les parades, les touffes de plumes blanches situées sur les côtés du cou sont exposées. 

Le Cormoran à cou brun est sédentaire et l’effectue que des déplacements courts liés aux conditions des eaux et à l’abondance de la nourriture.
Le vol est généralement puissant, avec des battements assez réguliers parfois alternés de glissés.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu de juillet à février dans le nord de l’Inde, et de novembre à février dans la partie sud du continent. Cette période varie en fonction des régions et du niveau des eaux.
Le Cormoran à cou brun  se reproduit en colonies denses en compagnie d’autres cormorans mais aussi d’anhingas, hérons, aigrettes, cigognes, ibis et spatules.
Le nid est fait de rameaux de bois et de tiges, et l’intérieur est souvent tapissé de matières plus douces. Il est construit dans une fourche d’arbre au-dessus de l’eau, parfois dans des arbres à moitié submergés.

La femelle dépose 3-5 œufs vert bleuâtre. Leur surface semble crayeuse. La durée de l’incubation n’est pas connue, mais elle dure probablement environ un mois. A la naissance, les poussins sont nus, mais ils sont très vite couverts de duvet noir brunâtre.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
Le Cormoran à cou brun est affecté par la dégradation de son habitat avec l’assèchement des étendues d’eau, et par les dérangements humains autour des colonies.
La population était estimée à 30 000 individus en 2006.
L’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.