English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Cormoran bronzé
Maori: Kwau-mapua
Ang: Bronze Shag or Stewart Island Shag
All: Stewartscharbe
Esp: Cormorán de la Stewart
Ita: Cormorano di Stewart
Nd: Stewartaalscholver
Sd: Stewartskarv

Photographes:

John Anderson
John Anderson Photo Galleries

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Simon Tan
PBase Bird galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

New Zealand bird status between 2008 and 2012

New Zealand Birds Online

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

Department of Conservation

Te Ara – The Encyclopedia of New Zealand

ARKive (Christopher Parsons)


HBW Alive

 

Accueil

Page famille Phalacrocoracidés

Sommaire fiches

 

Cormoran bronzé
Leucocarbo chalconotus

Ordre des Suliformes – Famille des Phalacrocoracidés

INTRODUCTION :
Le Cormoran bronzé est une espèce endémique des régions les plus au sud de l’Ile du Sud et de l’Ile Stewart en Nouvelle Zélande.
Cette espèce a deux formes de plumages mais les cormorans se reproduisent régulièrement ensemble. Ils volent d’une façon caractéristique en longue ligne près de la surface de l’eau lorsqu’ils vont et viennent près des colonies.
Il est encore souvent considéré comme une race du Cormoran caronculé (Leucocarbo carunculatus). 

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 65-71 cm
Poids : 2500 gr

L’adulte présente deux formes de plumages, un noir et blanc et un sombre « bronzé ».

L’adulte noir et blanc a la tête et les parties supérieures sombres. Le dos noir a des reflets bleus. La queue est noire. On peut voir des taches blanches évidentes sur le dessus des ailes, formant une grande barre blanche sur l’aile fermée.
Les parties inférieures sont blanches depuis le menton jusqu’au bas-ventre. La partie externe des cuisses est noire.

L’adulte de forme sombre a le plumage noir brunâtre dans l’ensemble avec un reflet bleu sur le corps et plutôt vert sur les ailes.

Les deux formes ont le bec brun clair ou grisâtre avec le culmen plus sombre. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire bleu. Les pattes et les doigts palmés sont rose pâle.

En plumage nuptial, les deux formes ont une crête noire érectile sur la calotte, et parfois quelques filoplumes blanches. On peut voir deux petites caroncules orange à la base de la mandibule supérieure. La peau de la face est pourpre.

En plumage non-nuptial, les cormorans ont la face plus terne et la crête est absente ainsi que les filoplumes blanches.

Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile a aussi deux formes. Il est plus terne dans l’ensemble, avec la face pâle et pas de caroncules. Le plumage est plus brun que celui des adultes, avec peu ou pas de reflets.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Cormoran bronzé se trouve dans le sud-est de l’Ile du Sud et sur l’Ile Stewart, en Nouvelle Zélande. Les cormorans de Stewart sont plus petits que ceux d’Otago.

HABITAT :
Le Cormoran bronzé dort et se reproduit sur les falaises rocheuses et les promontoires, habituellement sur des petites îles près de la rive. Il peut aussi utiliser des structures construites par l’homme.
Il se nourrit dans les eaux côtières, les baies et les ports, et il est régulièrement observé dans le Détroit de Foveaux. Il pêche jusqu’à 10-15 kilomètres de la côte d’Otago. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Cormoran bronzé mâle émet un « borr » pour attirer la femelle. A la colonie, lorsqu’il revient au nid, il émet un doux « eh-eh-eh » alors que la femelle reste silencieuse. Les jeunes qui réclament de la nourriture lancent des cris aigus « ah-whee-ah ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Cormoran bronzé se nourrit principalement de poissons qui vivent sur le fond de la mer, mais il prend aussi des crustacés, des crabes et des crevettes, ainsi que des vers marins.
Ce cormoran se nourrit souvent en petits groupes. Ils peuvent plonger jusqu’à 30 mètres de profondeur. Ils pêchent dans des eaux sombres et troubles, notamment dans les ports. Ils utilisent alors la méthode « déranger et attaquer » plutôt que la méthode classique « voir et poursuivre ».  
Il consomme du poisson surtout au printemps, alors qu’en hiver, il se nourrit davantage de crustacés et autres invertébrés marins.

Mais pêcher en eaux troubles dans les ports représente une menace car c’est un endroit où il y a bien souvent des filets de pêche enchevêtrés qui peuvent se montrer redoutables pour ces oiseaux.

Le Cormoran bronzé se reproduit en colonies monospécifiques pouvant contenir de 10 à 500 nids. Les deux formes de plumages se côtoient et se reproduisent ensemble sans problème. Les nids sont très proches les uns des autres, à peine à un coup de bec du voisin !
Cette espèce peut se reproduire toute l’année et les couples sont probablement monogames. Le nid est réutilisé plusieurs années de suite, et il devient quelquefois très important, pouvant atteindre une hauteur d’environ un mètre.
Il arrive que ces cormorans désertent la colonie et partent en créer une autre sans raison valable. D’autres observations seront nécessaires pour mieux comprendre ces comportements.

Partie de la colonie où les nids sont visibles.

Les deux formes de plumages sont représentées.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Cormoran bronzé est menacé par les filets de pêche lorsqu’il se nourrit dans les ports. Il arrive qu’il soit victime de tirs illégaux par des pêcheurs. Il est également sensible aux dérangements à la colonie.
Cette espèce a une distribution restreinte et le nombre de colonies a diminué. La population est estimée à environ 3300/5300 individus matures et soupçonnée d’être en déclin. De plus, les oiseaux qui se reproduisent dans les colonies sur l’Ile du Sud sont menacés par les prédateurs introduits comme les mustélidés, les chats et les rongeurs.
Le Cormoran bronzé est considéré comme Vulnérable au niveau National en Nouvelle Zélande, et il est actuellement classé comme espèce Vulnérable par BirdLife International.

Plumage noir et blanc

Le Cormoran bronzé est sédentaire. Ils volent souvent en petits groupes, en général en longue ligne juste au-dessus des flots.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le Cormoran bronzé peut se reproduire toute l’année en fonction des conditions locales et de chaque colonie.
Celles-ci sont établies sur les rochers nus, les falaises rocheuses et les promontoires. Le nid ressemble à un cône tronqué fait avec des algues, des herbes et des rameaux de bois, le tout tenu par du guano. Il arrive souvent que les cormorans volent des matériaux dans les nids non surveillés. Année après année, ils ajoutent des matériaux et le nid devient grand et haut, avec une coupe très profonde au centre.

La femelle dépose 1-3 œufs, en général entre septembre et novembre. L’incubation partagée par les deux adultes a une durée inconnue mais qui se situe entre 23 et 35 jours. A la naissance, les poussins sont nus, mais ils obtiennent très vite une couche de duvet gris. Ils sont nourris par régurgitation, souvent l’après-midi. Ils pourront se reproduire à l’âge de 3 ans.

Partie de la colonie où les nids sont visibles.

Les deux formes de plumages sont représentées.