English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Coua de Raynaud
Ang: Red-fronted Coua
All: Rotstirn-Seidenkuckuck
Esp: Cúa Frentirrojo
Ita: Cua fronterossa
Nd: Reynauds Coua
Sd: rödpannad koua
Mal: Fandikalalana, Koa, Taitohaka, taitso

Photographe:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

Cuckoos of the World Par Johannes Erritzøe, Clive F. Mann, Frederik Brammer, Richard A. Fuller – Editeurs A&C Black, 2012 – ISBN: 1408142678, 9781408142677

The Cuckoos Par Robert B. Payne – Editeur : OUP Oxford, 2005 – ISBN : 0191513555, 9780191513558

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Wildlife of Madagascar par Ken Behrens,Keith Barnes - ISBN: 140088067X, 9781400880676 – Editeur: Princeton University Press, 2016

Birds of Madagascar: A Photographic Guide Par Pete Morris, Frank Hawkins – ISBN: 0300077556, 9780300077551- Editeur: Yale University Press, 1998

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avivase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

CREAGUS - CUCKOOS & ALLIES - Cuculidae

 

Accueil

Page Famille des Cuculidés

Sommaire fiches

 

Coua de Reynaud
Coua reynaudii

Ordre des Cuculiformes – Famille des Cuculidés

INTRODUCTION :
Le Coua de Reynaud est endémique de Madagascar. Il est présent dans le nord et l’est de l’île. Ce coua a des habitudes terrestres et fréquente la végétation épaisse de la forêt humide primaire et les pousses secondaires denses, mais aussi les zones broussailleuses et les clairières. Il se nourrit d’insectes, de quelques lézards, de fruits et de graines en marchant lentement dans la forêt. En dépit de ses comportements terrestres, il nidifie dans les arbres.
Le Coua de Reynaud semble assez commun dans sa distribution et l’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 38-40 cm
Poids : M : 128 gr – F : 163 gr

Le Coua de Reynaud a les parties supérieures gris-vert foncé ou vert olive, avec un reflet bleu sur les ailes et la queue vertes, et des rectrices aux extrémités noires.
Les parties inférieures sont gris foncé avec le bas de l’abdomen et les couvertures sous-caudales plus sombres.

Sur la tête, la calotte est rousse. La face est noirâtre et contraste avec la peau nue bleue qui entoure l’œil, plutôt bleu outremer autour et en avant de l’œil, et bleu ciel en arrière de l’œil. Cette tache est entourée d’une ligne noire. Le cercle oculaire est bleu.
Le bec est noir. Les yeux sont bruns. Les pattes et les doigts sont gris foncé.  
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile a la tête et le cou brun-roux terne, tandis que la nuque est brune. Le dos est brun olive terne alors que le croupion est roux avec des plumes aux bases noires. Les plumes du dessus des ailes ont des extrémités rousses et une bande subterminale noire. La queue est gris-brun terne avec des reflets bleus.
Sur les parties inférieures, la gorge est grise, la poitrine est roux terne tandis que le bas de la poitrine et l’abdomen sont brun grisâtre. La peau nue de la face est terne et le bec est jaune.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Coua de Reynaud se trouve dans le nord et l’est de Madagascar. Il a été observé dans plus de 30 lieux différents.

HABITAT :
Le Coua de Reynaud fréquente la forêt humide primaire avec de la végétation épaisse, les pousses secondaires denses, les zones avec des arbres et des branches tombés sur le sol, les broussailles, les clairières, et même la forêt sèche dans l’ouest de la distribution. L’espèce est présente depuis le niveau de la mer jusqu’à 2500 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Coua de Reynaud émet un « krrrrrrrrrrrrrrrrrrrr » long et guttural qui devient progressivement plus puissant et plus sonore, ou un « kkkkkkkkkkkkkkkk » plus dur.
Il émet également des « koo-ah » brefs, rauques et répétés, et un « jick » aigu, sans doute en guise de cri d’alarme, utilisé lorsqu’il harcèle les prédateurs.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Coua de Reynaud se nourrit principalement de divers insectes et d’araignées, mais il consomme aussi des fruits, les œufs des reptiles et probablement quelques lézards.

Il se nourrit en marchant lentement sur le sol de la forêt, dans les clairières et les habitats adjacents, ou le long des routes et des pistes tout en cherchant des proies dans la végétation épaisse. Ces proies sont capturées avec le bec.
Il se déplace et se nourrit aussi sur les branches basses ou dans les plantes grimpantes, monte sur les troncs d’arbres penchés et se pose dans les arbres.

Il lui arrive aussi de grimper sur des branches basses pour se reposer, chercher des proies ou prendre des bains de soleil, à des hauteurs pouvant atteindre 18 mètres.
Il est visible seul, en couple ou en groupes familiaux en fonction de la saison.  

Juvénile

Le Coua de Reynaud est territorial pendant la période de reproduction. Quelques parades ont été observées. Une femelle collectait des matériaux pour le nid accompagnée par le mâle qui, au bout d’un moment, lui a offert une chenille avant de chercher à s’accoupler.

Le Coua de Reynaud est résident à Madagascar.
Il a des ailes courtes et ne vole pas souvent. Cependant, s’il se sent menacé, il s’envole sur une courte distance pour atteindre le couvert végétal et s’y cacher. Il a des habitudes terrestres et préfère marcher, courir et grimper sur des branches basses.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :   
La saison de reproduction a lieu entre août et janvier.
Le Coua de Reynaud construit un nid en forme de bol avec des feuilles, des fibres de palmes et des petites branches mortes, entre 30 cm et 7 mètres au-dessus du sol dans un Pandanus ou une fougère arboricole, ou bien sur une souche d’arbre ou des branches basses à 1 ou 2 mètres du sol.
La femelle dépose 2-3 œufs blanchâtres. Il n’y a pas d’autres informations sur la durée de l’incubation ou de la période au nid pour le moment.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Coua de Reynaud est relativement commun dans sa distribution, et plus particulièrement à haute altitude. Il a été vu dans plus de 30 lieux différents.
En dépit de la distribution restreinte, la population semble stable et l’espèce n’est pas menacée pour le moment.