English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Coua géant
Ang: Giant Coua
All: Riesen-Seidenkuckuck
Esp: Cúa Gigante
Ita: Cua gigante
Nd: Grote Coua
Sd: jättekoua
Mal: Eoke, Gory be, Lejabe

Photographes:

John Anderson 
John Anderson Photo Galleries

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Cuckoos of the World Par Johannes Erritzøe, Clive F. Mann, Frederik Brammer, Richard A. Fuller – Editeurs A&C Black, 2012 – ISBN: 1408142678, 9781408142677

Wildlife of Madagascar par Ken Behrens,Keith Barnes - ISBN: 140088067X, 9781400880676 – Editeur: Princeton University Press, 2016

The Cuckoos Par Robert B. Payne – Editeur : OUP Oxford, 2005 – ISBN : 0191513555, 9780191513558

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

CREAGUS - CUCKOOS & ALLIES - Cuculidae

 

Accueil

Page Famille des Cuculidés

Sommaire fiches

 

Coua géant
Coua gigas

Ordre des Cuculiformes - Famille des Cuculidés

INTRODUCTION :
Le Coua géant est endémique de Madagascar. Il se trouve dans le sud et l’ouest de l’île, principalement dans les forêts de feuillus et autres types d’habitats secs.
Cet oiseau discret a des habitudes terrestres et vole rarement, préférant courir s’il est dérangé. Il se nourrit sur le sol où il capture des insectes et des reptiles et consomme quelques graines. Le Coua géant ne parasite pas les nids des autres oiseaux. Il construit son propre nid, incube les œufs et élève ses poussins.
L’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment, et bénéficie même de la dégradation de l’habitat qui crée de nouvelles zones adaptées à ses besoins.  

DESCRIPTION DE L’ESPECE :
Quelques mesures :
Longueur : 58-62 cm (avec la queue de 28-31 cm)
Poids : 415 gr

Le Coua géant a les parties supérieures gris-olive légèrement irisées de vert bronze sur la nuque, le dos et les ailes. Les couvertures sus-caudales sont plus foncées. La queue est vert-bronze foncé et irisé, avec des rectrices aux extrémités blanches sauf les plumes centrales.
Sur les parties inférieures, le menton, la gorge et le haut de la poitrine sont blanc-crème, mais le bas de la poitrine, le haut de l’abdomen et des flancs sont brun-cannelle. Le bas de l’abdomen et l’arrière des flancs sont brun noirâtre et les couvertures sous-caudales sont noires.

Sur la tête, la zone qui va du front à la nuque est brun olive foncé. Un motif coloré composé de peau nue s’étend autour de l’œil. La peau est bleue juste autour de l’œil, et rose en dessous. Les lores sont bleus. Les contours de cette zone sont soulignés de noir.
Le bec est noir. Les yeux sont brun foncé ou brun-rougeâtre. Les pattes et les doigts sont noirs. 
Mâle et femelle sont identiques.

Le juvénile est plus terne que les adultes. Les couvertures sus-alaires et les scapulaires sont gris-olive avec des taches claires. L’abdomen et les flancs sont barrés chamois et brun foncé. La queue est également plus terne. La zone de peau nue autour de l’œil est d’un bleu terne et le bec est clair, couleur corne.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Coua géant se trouve dans le sud et l’ouest de Madagascar, vers le nord jusqu’au fleuve Betsiboka.

HABITAT :
Le Coua géant est présent dans les plaines côtières du sud et de l’ouest, dans les forêts de feuillus, les galeries forestières, les zones de forêts et de broussailles sur du sable, dans les zones subdésertiques et les endroits arides où poussent des plantes épineuses sur des sols riches en calcium, et parmi les grands arbres sur du sol herbeux ou avec un sous-bois clair.
L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 800 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Coua géant crie en général depuis le sol, ou à la rigueur en étant perché sur une branche basse. Il produit un profond « wok wok wok …» suivi d’un « ayoo-ew » sonore et guttural. Il émet également des « kookookookookoogogo » résonnants dont les deux dernières notes sont de tonalité plus basse. Il produit aussi des grognements courts.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Coua géant se nourrit principalement d’insectes tels que Coléoptères, Blattidés, Hémiptères et fourmis. Il capture aussi des reptiles et consomme des graines.

Il se nourrit tranquillement en marchant sur le sol avec la tête dressée et la queue horizontale. Il cherche des proies sur le sol de la forêt en fouillant le tapis de feuilles mortes. Il lui arrive de courir en poursuivant une proie, ou de sauter en l’air pour capturer un insecte en vol.
Il est souvent vu seul ou en couple, ou en petit groupe familial. Il se repose sur des branches basses et prend des bains de soleil sur le sol avec les plumes ébouriffées et les ailes tombantes.

Le Coua géant est très loquace pendant la saison de reproduction, y compris parfois la nuit, mais le plus souvent tôt le matin.
La majorité des Cuculidés non parasites est monogame, et les deux adultes élèvent leurs jeunes. Les parades nuptiales ne sont pas connues, mais nous pouvons supposer que les motifs colorés de la face sont mis en valeur par des postures adaptées, et que la longue queue aux extrémités blanches est déployée. Le Coua géant ne parasite pas les nids des autres espèces.

Il est résident à Madagascar.
Le Coua géant préfère courir vite ou grimper sur une branche pour échapper à un danger plutôt que de s’envoler. Il vole rarement et seulement sur des distances courtes.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le Coua géant construit son nid à partir de fin octobre jusqu’en décembre. La ponte a lieu en novembre/décembre. Les poussins sont visibles en janvier.
Les deux adultes construisent un nid en forme de bol dans un arbre (Acacia ou Tamarindus), à une hauteur de 3 à 10 mètres. Il est fait de brindilles, d’écorce et de grandes feuilles, et l’intérieur est tapissé avec des pétioles de feuilles.
Le nid est construit au milieu des plantes grimpantes et des lianes, arrimé aux branches dans la végétation épaisse.
Pendant la construction, les deux partenaires restent très discrets. S’ils sont dérangés, ils attendent longtemps avant de retourner au nid. Si celui-ci est détruit, ils en construisent un autre à une certaine distance du premier.
La femelle dépose trois œufs d’un blanc terne. La durée de l’incubation et de la période au nid est inconnue.    

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Coua géant est affecté par le piégeage et la chasse dans le sud de sa distribution. Cependant, il est présent dans des réserves protégées comme Berenty Private Reserve. 
L’espèce est assez commune là où la forêt existe encore, et en particulier dans des zones relativement peu modifiées, alors qu’elle est moins commune dans les forêts dégradées par le feu ou l’exploitation du bois. Elle est plus commune dans la partie ouest de l’ile.
La population semble augmenter à cause de la création de nouveaux habitats à la suite des dégradations.
Le Coua géant est actuellement considéré comme non menacé.