English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Cocos Cuckoo
All: Cocoskuckuck
Esp: Cuclillo de Isla del Coco
Ita: Cuculo di Cocos
Nd: Cocoskoekoek
Sd: Cocosregngök

Photographe :

Ken Havard
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

INBio Costa Rica

Observaciones sobre el comportamiento del Cuclillo del Coco Coccyzus ferrugineus Gould, 1843 (Aves: Cuculidae) en la Isla del Coco, Costa Rica
Christian G. Herrera Martínez1, Michel Montoya2 & Pablo Camacho2

 

Accueil

Page Famille des Cuculidés

Sommaire fiches

 

Coulicou de Cocos
Coccyzus ferrugineus

Ordre des Cuculiformes – Famille des Cuculidés

INTRODUCTION :
Le Coulicou de Cocos est une espèce endémique de l’Ile Cocos (Costa Rica), et le seul Cuculidé présent sur l’ile. Confiné dans les forêts, il est menacé par les divers mammifères introduits par les humains.
Les coucous du genre Coccyzus ne sont pas des espèces parasites. Ils construisent leur propre nid et élèvent leurs jeunes. Ce sont des insectivores.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 32 cm
Poids : 70 gr

L’adulte a les parties supérieures brun grisâtre, mais sur les ailes, les rémiges sont rousses. La longue queue graduée présente des taches blanches très nettes aux extrémités des rectrices sombres.
Les parties inférieures sont unies et chamoisées, avec le menton et la gorge légèrement plus clairs.

Sur la tête, la calotte et le front sont gris. On peut voir un masque noirâtre étroit depuis les lores, passant sur l’œil et finissant au niveau des couvertures auriculaires.
Le bec a la mandibule supérieure noire alors que l’inférieure est jaune avec l’extrémité noire. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire étroit et jaune. Les pattes et les doigts sont gris bleuâtre pâle.
Les deux sexes sont semblables.   
Le juvénile présente des dessins indistincts sur la queue, et le plumage adulte ne sera obtenu qu’au cours du premier hiver.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Coulicou de Cocos se trouve sur l’Ile Cocos, au large de la côte Pacifique du Costa Rica.

HABITAT :
Le Coulicou de Cocos fréquente les forêts secondaires, les enchevêtrements de plantes grimpantes le long des ruisseaux, les bosquets d’Hibiscus, et en général la forêt tropicale des basses terres.

CRIS ET CHANTS :  
Le Coulicou de Cocos a pour cri un « kcha » sec et profond, habituellement répété plusieurs fois. Il produit aussi un « k’k’k’k’k’ru’hoo » guttural.
Ces sons sont utilisés pour avertir de l’occupation d’un territoire et pour attirer une femelle. D’après une observation, les offrandes de nourriture du mâle à la femelle sont accompagnées de sons doux et gutturaux « kohh kohh kohh » émis durant à peine quelques secondes.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Coulicou de Cocos se nourrit d’insectes variés, parfois même assez grands. Il capture des chenilles et des cigales. Il lui arrive aussi de prendre des lézards (Norops townsendi).
Il se nourrit en sautillant ou en courant, en général dans la végétation épaisse, après avoir examiné le feuillage en cherchant des proies.

Les comportements nuptiaux sont inconnus. Mais comme les autres membres du genre Coccyzus, le Coulicou de Cocos effectue le même genre de parade, avec la queue dressée et déployée en éventail, afin d’exposer les dessins contrastés des rectrices. Des offrandes de nourriture du mâle à la femelle ont lieu, souvent avant l’accouplement qui dure environ trois secondes. Les parades semblent être plus actives en décembre/janvier et jusqu’à fin février, moment où le couple commence à construire le nid.

Le Coulicou de Cocos est résident dans sa distribution restreinte.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Il n’y a pratiquement pas d’information sur les comportements de cette espèce pendant la nidification.
En général, les Cuculidés du Nouveau Monde construisent un nid en forme de coupe peu profonde dans la fourche d’un arbre ou un buisson bas.
Les œufs sont bleu-vert clair ou bleuâtres. Les poussins sont nidicoles et bien qu’ils grandissent rapidement, ils restent au nid pendant cette période et dépendent des parents pour la nourriture.
Chez les Cuculidés de taille moyenne comme le Coulicou de Cocos, les jeunes quittent habituellement le nid au bout d’une dizaine de jours après la naissance. Ils sont alors capables de grimper dans les arbres s’ils sont menacés.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Coulicou de Cocos est menacé par les chats et les rats introduits sur l’ile par les humains. D’autres animaux comme les ongulés et les chèvres domestiques dégradent les sols en broutant. Les cochons détruisent les sous-bois des forêts. L’augmentation du tourisme entraine aussi des dérangements.
Cette espèce a une petite population, probablement inférieure à 1000 individus vivant dans une distribution restreinte. Mais bien que vivant dans un Parc National, le Coulicou de Cocos nécessite une meilleure gestion des lieux et des animaux introduits.
L’espèce est actuellement considérée comme étant Vulnérable.