English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Coulicou nain - Piaye nain
Ang: Dwarf Cuckoo
All: Zwergkuckuck
Esp: Cuclillo Enano
Ita: Cuculo nano
Nd: Dwergkoekoek
Sd: dvärggök

Photographe:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

AVES ECUADOR

THE DWARF CUCKOO IN VENEZUELA by BETSY TRENT THOMAS

Life Style of Coccyzus pumilus, a Tropical Cuckoo by Carol Pearson Ralph

EcuRed Conocimiento con todos y para todos

 

Accueil

Page Famille Cuculidés

Sommaire fiches

 

Coulicou nain
Coccycua pumila

Ordre des Cuculiformes – Famille des Cuculidés

INTRODUCTION :
Le Coulicou nain est aujourd’hui classé dans le genre Coccycua, après avoir fait partie du genre Coccyzus. Le genre Coccycua comprend les plus petites espèces de la sous-famille des Coccyzinae dans la grande famille des Cuculidés.
Cette espèce est présente dans le nord de l’Amérique du sud où elle fréquente les forêts tropicales et subtropicales du Venezuela, du Brésil et de la Colombie. Des observations de l’espèce ont été faites en Equateur depuis décembre 2012.
Le Coulicou nain n’est pas un parasite des nids. Il construit son propre nid et élève ses jeunes normalement.
L’espèce est assez commune à travers la vaste distribution.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 21 cm
Poids : 36 gr

Le Coulicou nain est un petit coucou dont les parties supérieures sont gris brunâtre, y compris sur la tête, les ailes et la queue. Les rectrices ont une large bande subterminale noire et une extrémité blanche étroite. La queue est plutôt arrondie,  moins graduée que chez les autres espèces.
Sur les parties inférieures, le menton, les côtés de la tête, le bas de la face, la gorge et le haut de la poitrine sont roux et ébouriffés, et contrastent fortement avec l’abdomen blanc chamoisé. Les flancs sont plutôt chamois comme les couvertures sous-alaires.
Le bec noir a le culmen légèrement bombé. Les yeux sont rouges, entourés d’un cercle oculaire de peau nue également rouge. Les pattes et les doigts sont noirs.
Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile est brun clair sur le dessus mais la gorge est gris pâle. Les yeux sont bruns avec le cercle oculaire jaune.

RANGE :
Le Coulicou nain se trouve en Colombie, surtout sur le versant Est des Andes, et dans la Vallée de l’Orénoque jusqu’au nord-est du Venezuela. L’espèce a été observée dans le nord du Brésil (Roraima) et également en Equateur depuis décembre 2012, et encore récemment à Las Peñas, Esmeraldas.

HABITAT :
Le Coulicou nain est relativement commun localement dans les galeries forestières, les pâturages avec des broussailles ou des arbres clairsemés, les forêts de feuillus et les forêts secondaires, les bois ouverts, les parcs et les jardins.
Le Coulicou nain préfère souvent les zones plus sèches, mais il a été observé récemment dans des zones humides dans les clairières des forêts.
Cette espèce est présente depuis le niveau de la mer jusqu’à 1000 mètres d’altitude, et jusqu’à 2600 mètres près de Bogotá en Colombie. 

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Coulicou nain a pour cris un « churr » ou encore « trrr trrr trrr… ».
Le chant émis à l’aube est un « kööa kööa ».  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Coulicou nain se nourrit surtout de chenilles, et comme chez les coucous du genre Coccyzus, la membrane stomacale se renouvelle périodiquement. Il consomme aussi différentes sortes d’insectes, des Membracidés (hémiptères) et des phalènes.
Il trouve ses proies dans les arbres et les arbustes, en cherchant attentivement le long des branches. Il lui arrive même de descendre sur le sol pour se nourrir, mais il reste toujours près du couvert végétal. Il est habituellement solitaire.

Pendant la saison de reproduction, le Coulicou nain est monogame, mais des accouplements polyandres ont été observés, avec des femelles qui s’accouplent avec deux mâles, et ces deux mâles participent ensuite aux tâches liées à la nidification.
Le mâle offre de la nourriture à la femelle pendant tout le cycle de reproduction.
D’après une observation faite au Venezuela, un mâle adulte a été observé tenant une phalène de 3 centimètres dans son bec. Une femelle est venue se joindre à lui sur une petite branche. Les deux oiseaux se sont posés l’un à côté de l’autre et ont commencé à tirer sur la proie chacun de son côté. Après avoir laissé la proie, ils sont allés s’installer sur un perchoir plus élevé et se sont accouplés. La femelle tenait toujours le corps de l’insecte dans son bec pendant l’accouplement. Lorsqu’ils se sont séparés, le mâle tenait toujours la phalène mais la femelle l’a prise et a essayé de l’avaler.
Cette observation confirme les offrandes de nourriture à la femelle pendant les parades nuptiales. (Betsy Trent Thomas)  

Le Coulicou nain est habituellement résident, du moins en Colombie où les oiseaux restent sur leurs territoires toute l’année. Cependant, des déplacements saisonniers associés aux pluies sont observés dans les savanes au Venezuela.
Le Coulicou nain a un vol qui comprend surtout des glissés à travers la forêt.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le Coulicou nain n’est pas un parasite des nids. Il peut se reproduire toute l’année.
Il construit une plateforme lâche avec des brindilles, des vrilles végétales et des feuilles. Le nid est placé à une hauteur allant de un à sept mètres dans la canopée d’un petit arbre. Le site du nid est vigoureusement défendu contre les intrus.

La femelle dépose 2-3 œufs blanchâtres. Quelquefois, deux femelles peuvent pondre dans le même nid. L’incubation commence après la ponte du premier œuf, et les deux adultes se relaient. Les poussins sont nourris par les deux parents. Ils quittent le nid au bout de 4/11 jours, et s’envolent le 12ème jour.
Lorsqu’une femelle s’accouple avec deux mâles, ces derniers participent à l’élevage des jeunes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Coulicou nain est assez commun dans sa distribution. Contrairement à de nombreux autres oiseaux, il a su bénéficier de la dégradation de l’habitat qui a créé des zones adaptées à ses besoins.
La taille de la population n’est pas connue, mais elle semble augmenter.
Le Coulicou nain est actuellement considéré comme non menacé.