English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Elanion perle
Ang: Pearl Kite
All: Perlaar
Esp: Elanio Enano
Ita: Nibbio perlato
Nd: Parelwouw
Sd: pärlglada

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador & My bird pictures on IBC

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007– ISBN: 978-0-691-13023-1

A Guide to the Birds of Panama: With Costa Rica, Nicaragua, and Honduras De Robert S. Ridgely, John A. Gwynne – Editeur: Princeton University Press, 1992 – ISBN: 0691025126, 9780691025124 – 534 pages

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

Peru Aves - Peru Birds

Global Raptor Information Network - Working to Conserve Birds of Prey in nature

PLANETOFBIRDS.COM

Revolvy Pearl Kite

 

Accueil

Page rapaces

Page famille Accipitridés

Sommaire fiches

 

Elanion perle
Gampsonyx swainsonii

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

INTRODUCTION :
L’Elanion perle était auparavant dans la famille des Falconidés à cause de sa petite taille et de son plumage assez semblable à celui des falconets. Mais plusieurs critères morphologiques le placent aujourd’hui chez les  Accipitridés, et il est très proche des élanions du genre Elanus. L’Elanion perle est l’unique membre du genre Gampsonyx.
Trois sous-espèces partagent la vaste distribution dans la moitié nord de l’Amérique du Sud. Sa présence à tendance à s’étendre car il profite de la déforestation.
Il fréquente les bois, les savanes, les broussailles et les zones cultivées dans les plaines. Il se nourrit de lézards, grenouilles et insectes, et de diverses petites proies. Il chasse de manière typique depuis un perchoir ou en volant bas au-dessus du sol.
L’Elanion perle n’est pas globalement menacé pour le moment. Il continue d’agrandir sa distribution, et en particulier en Amérique Centrale.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 20-28 cm
Envergure : 45-55 cm
Poids : 94-120 gr

L’Elanion perle de la race nominale a les parties supérieures noirâtres tandis que le dessous est blanchâtre avec les cuisses rousses et une tache noire de chaque côté de la poitrine. Les ailes ont un bord de fuite blanc.
Sur la tête, la calotte est noirâtre. Le front et les joues sont jaunâtres ou orange chamoisé. Le menton et la gorge sont blancs, comme le collier nucal bordé de roux sombre en dessous.
Le bec crochu est noir avec la cire bleu-gris. Les yeux sont bruns ou rougeâtres. Les pattes et les doigts sont jaune vif. 
La femelle est similaire mais elle est 10 à 20 % plus grande que le mâle.
L’immature ressemble à l’adulte mais le collier nucal est jaunâtre, tandis que les plumes du dos et des rémiges secondaires ont des liserés roux. Les yeux sont plus bruns chez les juvéniles.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
L’Elanion perle a trois sous-espèces.
G.s. leonae se trouve au sud-est d’El Salvador, dans le sud du Honduras, l’ouest du Nicaragua, au Costa Rica et au Panama. Il est également présent dans le nord et l’est de la Colombie, au Venezuela et à Trinidad jusqu’en Guyane et au Surinam.
Cette race a les flancs roux.

G.s. leonae

G.s. magnus se trouve dans l’ouest de l’Equateur et dans le nord-ouest du Pérou.
Cette race a également les flancs roux.

G.s. magnus

G.s. swainsonii (décrite plus haut) se trouve au Brésil, au sud de l’Amazone et vers le sud jusque dans l’est du Pérou, dans le nord et l’est de la Bolivie, au Paraguay et dans le nord de l’Argentine.  

G.s. swainsonii
G.s. swainsonii

HABITAT :        
L’Elanion perle fréquente les paysages secs et ouverts avec des arbres clairsemés, les pâturages avec des arbustes, les savanes peu boisées et les broussailles sèches et arides. Il est également présent dans les parcs urbains où poussent quelques arbres. L’espèce est relativement commune dans les zones humides partiellement éclaircies dans lesquelles elle étend sa distribution. Elle est visible jusqu’à 1000 mètres d’altitude en Colombie.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Elanion perle émet des « kitt-y, kitt-y, kitt-y » aigus et courroucés, ou des « pip-pip-pip-pip plus musicaux.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
L’Elanion perle se nourrit principalement de lézards (Anolis), mais il consomme aussi des grenouilles et des insectes, et à l’occasion des oiseaux comme la Colombe rousse, le Jacarini noir et le Moqueur des savanes à Trinidad.  
Il chasse depuis un perchoir élevé ou voltige avant de se laisser tomber sur sa proie. Il chasse aussi en volant bas au-dessus du sol.

L’Elanion perle effectue des parades aériennes, un vol flottant alterné de glissés. La femelle peut aussi utiliser cette parade. L’accouplement suit en général des offrandes de nourriture du mâle à la femelle. 

L’espèce est probablement sédentaire, mais en fonction des changements survenus dans l’habitat comme la déforestation, il lui arrive de se déplacer vers ces nouvelles zones pour agrandir sa distribution.
Les jeunes se dispersent après la reproduction et quittent le territoire parental.

Le vol de l’Elanion perle est rapide et généralement bas par rapport au sol. Il voltige à la manière des faucons lorsqu’il chasse.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction semble associée aux pluies et peut varier en fonction de la distribution.
L’Elanion perle construit une petite plateforme lâche en hauteur dans un arbre, de 4/8 mètres à 18/20 mètres dans les grands arbres. La structure peu profonde est faite avec des brindilles de bois, et les deux adultes apportent des brindilles presque continuellement pendant la période de nidification.

La femelle dépose 1-3 œufs blancs avec des marques châtain. L’incubation est effectuée principalement par la femelle, mais le mâle peut la remplacer pour de courts moments pendant la journée. Cette période dure 28-30 jours en Argentine, et 34-35 jours à Trinidad.
Les jeunes sont nourris par la femelle avec la nourriture rapportée au nid par le mâle. Les jeunes s’envolent 33-35 jours après l’éclosion.
Cette espèce peut quelquefois produire deux couvées par saison.       

Juvénile

PROTECTION / MENACES / STATUTS :     
L’Elanion perle a su bénéficier de l’éclaircissage des forêts car il est en train d’étendre lentement sa distribution, en particulier à la suite de la déforestation dans certaines régions.
La population est grossièrement estimée à 670/6700 individus matures.
L’Elanion perle n’est pas globalement menacé pour le moment.