English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Epervier d’Europe a subi des déclins dans les années 50 et 60 en Europe, dus à l’usage intensif des pesticides.
Cependant, on peut observer une remontée progressive des nombres depuis l’arrêt de ces produits, avec les contages des migrateurs et l’augmentation des nombres.  
Cette espèce a été très persécutée par les chasseurs et les fauconniers. Ils sont encore menacés par la réduction des quantités de proies et la déforestation, l’éclaircissage et les changements survenus dans leur habitat.   
Mais l’Epervier d’Europe est actuellement considérée comme non menacé.   

Ang : Eurasian Sparrowhawk
All : Sperber
Esp : Gavilán Común
Ital: Sparviero eurasiatico
Nd: Sperwer
Sd: Sparvhök

Photographes:

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

José Luís Beamonte
Pájaros de España

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Jean Michel Peers
JMPN PHOTOGRAPHIE

Jean Marc Rabby
Des Ailes et des Plumes

Yves Thonnérieux
NATUR’AILES

Nicole Bouglouan
PHOTOGRAPHIC RAMBLE

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Lepage Denis)

ARKive (Christopher Parsons)

BirdLife International (BirdLife International)

 

Accueil

Page rapaces

Sommaire fiches

Epervier d’Europe
Accipiter nisus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

QUELQUES MESURES :
L : 28-38 cm
Env : 60-75 cm
Poids : M : 110-195 gr – F : 185-342 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Oiseau de proie relativement petit, l’Epervier d’Europe est très discret et difficile à observer. Ce rapace est un très bon chasseur et ses proies préférées sont les oiseaux, plus spécialement les petits passereaux pour le mâle, et les grives, étourneaux ou même pigeons pour la femelle.

Le mâle adulte a les parties supérieures gris-bleu, y compris les ailes et la queue.

Les parties inférieures sont blanches, barrées de roussâtre sur les flancs, et plus gris sur la poitrine et l’abdomen. Le dessous des ailes présente des couvertures blanches barrées gris foncé et roux. Les rémiges sont nettement barrées de gris foncé. Les couvertures sous-caudales sont blanches. Les rectrices sont blanches barrées de gris noirâtre.

La tête est gris-bleu avec les joues rousses. Le menton et le haut de la gorge sont blancs.
Le bec crochu est gris avec l’extrémité noire et la cire jaune. Les yeux du mâle sont jaune orangé avec un cercle oculaire étroit et jaune. Les longues pattes et les doigts sont jaunes.

La femelle est plus grande que le mâle. Elle a les parties supérieures grises teintées de brunâtre.
Les parties inférieures sont blanches et barrées de gris. Elle n’a pas la teinte roussâtre du mâle et ses yeux sont jaunes.

Le juvénile ressemble à la femelle, mais il a les parties supérieures plus brunes avec des plumes aux liserés de couleur fauve.
Les parties inférieures présentent des barres plus larges que chez les adultes.

On trouve six sous-espèces : A.n. nisus ; A.n. nisosimilis ; A.n. melaschistos ; A.n. wolterstorffi ; A.n. granti et A.n. punicus.
Les races diffèrent par la taille, la coloration et l’intensité des barres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Epervier d’Europe lance des “kek kek kek kek” rauques, et des caquetages haut-perché « kailli-kailli-kailli ». Le cri d’alarme est un « kikiki » rapide et aigu.
Ce rapace est très bruyant sur le site du nid et ses environs pendant la saison de reproduction.
Les deux partenaires lancent des « ouek ouek ouek » ou des « tiek tiek tiek » étouffés en guise de contact entre eux.

HABITAT :
L’Epervier d’Europe fréquente plusieurs types de forêts et des zones boisées plus ouvertes. On peut aussi le voir dans les parcs urbains où il trouve des petits passereaux aux mangeoires.
Cette espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’en montagne. En été, il se nourrit au-delà de la ligne des arbres.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
L’Epervier d’Europe est largement répandu dans les régions tempérées et subtropicales du Vieux Monde.
Les populations du nord de l’Europe et de l’Asie migrent vers le sud pour hiverner dans les parties nord, est et sud de l’Afrique et en Inde.  
Les populations du sud de la distribution sont résidentes, effectuant juste des dispersions après la reproduction.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Epervier d’Europe se nourrit presque exclusivement d’oiseaux, de petits passereaux tels que pinsons, moineaux et mésanges pour le mâle, et de grives, étourneaux et même pigeons pour la femelle.
Il capture aussi des petits mammifères, rongeurs, jeunes lièvres et lapereaux, souris, chauve-souris et insectes.
Il chasse souvent dans les clairières et aux lisières des forêts, et dans les zones avec quelques arbres. Il essaie de surprendre la proie en volant bas et en utilisant la végétation pour se cacher. Il avance aussi en pratiquant des petits vols entre différents endroits discrets.

L’Epervier d’Europe capture souvent sa proie près du sol, mais il peut la poursuivre longtemps si cela s’avère nécessaire.
Le mâle qui prend des proies plus petites que la femelle chasse en général dans des endroits plus arborés grâce à sa petite taille.

Au début de la saison de reproduction, le mâle effectue des parades aériennes rapides et profondément ondulantes avec des plongeons abrupts tête la première et ailes plaquées au corps, accompagnées de caquetages aigus.
Ces vols peuvent être intensifs et finissent souvent en descente rapide dans la végétation. Les deux partenaires se poursuivent aussi à travers les zones boisées.

L’Epervier d’Europe est migrateur dans les parties nord de la distribution, et se déplace vers le sud pour hiverner. Il est migrateur partiel en Europe et résident dans le sud de l’habitat.

VOL :  
L’Epervier d’Europe effectue de brèves séries de battements rapides alternant avec des glissés. Les vols de parade sont profondément ondulants avec des piqués abrupts.
Les ailes arrondies et la longue queue sont adaptées au vol en zone boisée.

REPRODUCTION DE L’ESPECE : 
La ponte a lieu entre Avril et Juin selon la distribution.
L’Epervier d’Europe nidifie dans les zones arborées, conifères ou mixtes, et souvent près d’une clairière pour rendre plus facile l’accès au nid.
Les deux adultes construisent le nid dans un arbre, dans une fourche ou sur une branche. C’est une plate-forme faite avec des rameaux de bois à laquelle peu de végétation est ajoutée, ou même pas du tout.

Jeune femelle

La femelle dépose 3 à 6 œufs et la couvée peut être remplacée deux fois dans la même saison. L’incubation par la femelle dure environ 32-34 jours. Les poussins sont couverts de duvet blanc. Ils sont nourris par la femelle avec la nourriture apportée par le mâle. Ils sont emplumés au bout de 26 à 30 jours. Les parents les nourrissent pendant encore trois ou quatre semaines.
Ils sont sexuellement matures entre un et trois ans.

ALIMENTATION :  
L’Epervier d’Europe mâle se nourrit surtout de petits passereaux, alors que la femelle capture des proies un peu plus grosses (grives, étourneaux ou pigeons). Ils consomment aussi des rongeurs et d’autres petits mammifères, ainsi que des insectes.

Jeune femelle