English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Red-necked Falcon
All : Rothalsfalke
Esp : Alcotán Turumti
Ital : Falco testarossa
Nd : Roodkopsmelleken
Russe : Красношейный сокол
Sd : Rödhuvad falk

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Patrick Ingremeau
TAMANDUA

Jean Marc Rabby
Des Ailes et des Plumes

Callie de Wet
GALLERY

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

Avibase (Lepage Denis)

Birdlife International

Birds of the World

Global Raptor Information Network - Working to Conserve Birds of Prey in nature

Pakistanís First Birding Guide

Red-necked Falcon Falco chicquera nesting on an electricity pylon

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Falconidés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Faucon chicquera
Falco chicquera

Ordre des Falconiformes – Famille des Falconidés

INTRODUCTION :
Le Faucon chicquera possède deux populations séparées, l'une en Inde et l'autre en Afrique où selon les auteurs, deux races sont reconnues.
Ils fréquentent les zones ouvertes avec une végétation clairsemée et de grands arbres épars, ou encore des palmiers en Afrique, et peuvent parfois nidifier dans les grandes villes en Inde. Ils sont visibles du niveau de la mer jusqu'à 1000 et 1300 mètres d'altitude.
Ils se nourrissent généralement d'oiseaux et de chauves-souris, et prennent également de gros insectes. Ils chassent grâce à un vol agile après avoir poursuivi leur proie en vol.
Ils utilisent des nids faits de rameaux de bois, abandonnés par d'autres espèces. Les deux adultes élèvent les jeunes.
Le Faucon chicquera est affecté par la dégradation et la destruction de son habitat en Asie où il est Quasi Menacé, alors que les races africaines pourtant décrites comme « peu communes » ne sont pas globalement menacées pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 28 à 36 cm 
Envergure : 55 à 69 cm
Poids : M : 139 à 178 gr - F : 190 à 305 gr

Le Faucon chicquera est un petit faucon à ailes courtes, avec une assez longue queue à l'extrémité arrondie.

Chez la race nominale, les parties supérieures sont bleu-gris, finement barrées de gris foncé à noir. Les rémiges sont noires. La queue assez longue est grise avec des barres noires étroites, puis une large bande noire subterminale noire et l’extrémité blanche.

Sur les parties inférieures, le menton, la gorge et la poitrine sont roux rosâtre ou blancs. Le reste des parties inférieures, y compris les couvertures alaires, l’abdomen, le bas-ventre et les cuisses sont blancs ou gris pâle, finement barrés de noir. La queue est blanchâtre et finement barrée de noir, avec une bande noire subterminale et l’extrémité blanche.

La calotte, la nuque et l'arrière du cou sont d'une belle couleur châtain. Les joues sont roux rosâtre ou blanches. Les sourcils et la rayure malaire sont noirs.
Le bec est noir, avec la base et la cire jaunes. Les yeux sont brun foncé entourés de peau nue jaune. Les longues pattes nues et minces et les doigts sont jaune vif. Les griffes sont noires.
Les deux sexes sont similaires en plumage, mais la femelle est environ 10% plus grande que le mâle.

Le juvénile ressemble à l'adulte mais les parties supérieures sont teintées de brun, en particulier sur le manteau et le haut du dos. La calotte, l'arrière du cou et le front sont brun-rouge terne, et non châtain. Les parties inférieures sont roux pâle avec des barres indistinctes presque invisibles, sauf sur les flancs qui eux, sont barrés.

SOUS-ESPÈCES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Faucon chicquera est un résident peu commun en Afrique subsaharienne, en Inde et au Népal.
Trois sous-espèces partagent la vaste distribution.

La race asiatique F. chicquera chicquera (race nominale décrite ci-dessus) se trouve dans le sud-est de l'Iran, vers l'est via le Pakistan et l'Inde jusqu'au Népal et au Bangladesh.
La forme indienne a la calotte, la nuque et la rayure malaire rousses, et elle est moins fortement barrée que les espèces africaines.

Il existe deux races africaines:
F. chicquera ruficollis se trouve dans le sud de la Mauritanie, en Sénégambie, en Guinée jusqu'au Nigéria et à l'est jusqu'en Ethiopie, puis en Zambie, au Malawi et dans le nord du Mozambique.
Cette race a la face blanche avec une rayure malaire noire. Sur les parties supérieures gris pâle, les rémiges primaires sont noires et la queue présente une large bande sombre. Les parties inférieures blanches sont barrées de noirâtre sur le dessous des ailes, le bas de la poitrine, l’abdomen et la queue.
On remarque une bande rousse sur la partie antérieure du cou (absente chez la race nominale).

F. chicquera horsbrughi se trouve au sud du fleuve Zambèze, du Zimbabwe et du sud du Mozambique à l'ouest jusqu'au Botswana, en Namibie et au sud de l'Angola, et vers le sud jusqu'au nord de l'Afrique du Sud.
Cette race a été décrite par J.W.B. Gunning (un physicien Néerlandais) et Austin Roberts (un zoologiste Sud-Africain) en 1911, sur la base d'un seul spécimen. Cette sous-espèce peut parfois ne pas être valide et n’est pas toujours reconnue.

Une rare observation du Faucon chicquera a été récemment réalisée à Mayotte, dans l’Océan Indien, en octobre 2020.

Observé à Mayotte

Le Faucon chicquera vit dans des zones semi-désertiques, les savanes avec des palmiers, les zones ouvertes avec une végétation clairsemée et de grands arbres dispersés, au bord des cours d'eau dans le désert, dans les plaines inondables et côtières et aux lisières des forêts.
La race asiatique nidifie fréquemment autour des villages et même dans les grandes villes de l'Inde. Elle est visible depuis le niveau de la mer jusqu'à 1 000 mètres d'altitude.

Les races africaines sont communes dans les habitats avec des palmiers, dans les savanes herbeuses près des rivières, les zones arides avec des acacias, souvent près de l'eau. Elles sont visibles depuis le niveau de la mer jusqu'à 1000 mètres et 1300 mètres d'altitude au Malawi.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO- CANTO
Le Faucon chicquera de la race asiatique est généralement silencieux en dehors de la saison de reproduction. Les cris comprennent des cris aigus et bougons « ki-ki-ki-ki-ki » et nous pouvons également entendre un « yak, yak, yak » grinçant.

Le Faucon chicquera des races africaines est peu loquace, mais il peut émettre des notes répétées et aiguës, et des « kek-kek-kek-kek-kek » stridents.

COMPORTEMENT DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Faucon chicquera se nourrit d'oiseaux et de chauves-souris capturés en vol. Il consomme également de gros insectes pris au sol.

Ils chassent souvent en couples. L'un des oiseaux vole bas au-dessus du sol et chasse les petits oiseaux. L'autre suit la proie en volant plus haut et la capture à la lisière du couvert végétal. Ils sont plus actifs à l'aube et au crépuscule.
Il s’élance aussi après une proie depuis un perchoir découvert sous la canopée d'un arbre. Il plane et plonge moins souvent sur ses proies que les autres rapaces, mais il peut attraper des oiseaux en vol, après une poursuite longue et rapide.

Le Faucon chicquera est connu pour son utilisation des nids faits de rameaux de bois, abandonnés par d'autres Rapaces ou des Corvidés, placés dans des arbres ou parfois dans des structures artificielles. La femelle incube et nourrit les jeunes avec les proies apportées par le mâle pendant toute cette période. Mais elle chasse aussi pendant de brefs moments aux alentours du nid.

Le Faucon chicquera est résident et nomade, et il effectue quelques dispersions en fonction des ressources alimentaires.
Les races africaines sont pour la plupart sédentaires, mais elles peuvent se déplacer en fonction de l'abondance des proies et des périodes de sécheresse.

Cette espèce effectue un très beau vol en battant rapidement ses ailes pointues. Les battements sont entrecoupés de glissés. Le rapace vole très vite avec des battements rapides et puissants.

REPRODUCTION DE L’ESPÈCE :
La période de reproduction a lieu principalement en saison sèche, en décembre/mai en Inde et en février/avril au Pakistan. Les races africaines se reproduisent de février à novembre, selon la distribution.

Le Faucon chicquera nidifie dans de vieux nids faits de rameaux de bois et abandonnés par d'autres oiseaux. Le nid est généralement au sommet d'un arbre isolé, ou dans un palmier, à 3-15 mètres de hauteur chez les races asiatiques, à 2-9 mètres chez les races africaines. Le même site de nidification est souvent réutilisé. Ils n'ajoutent pas d’autres matériaux.

La femelle dépose 3 à 4 œufs sur les débris accumulés à la base des feuilles des palmiers ou dans le nid. L'incubation dure environ 32 à 35 jours. A la naissance, les poussins sont couverts de duvet blanc. Ils quittent le nid 34 à 40 jours après l'éclosion.
En Inde, cette période peut durer jusqu'à 48 jours et les jeunes sont indépendants à l’âge de 69-72 jours.
En Afrique, la période de dépendance après l'envol dure généralement 3 semaines.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Faucon chicquera est menacé par l’urbanisation et les développements rapides, entraînant des déclins dans certaines parties de l'aire de répartition. L'utilisation intensive de pesticides au Népal a provoqué un déclin important de la population, et l'espèce est désormais absente de ce pays depuis au moins 25 ans.
La population mondiale est estimée approximativement à des dizaines de milliers d’individus, mais elle semble subir un déclin modérément rapide, principalement en raison de la destruction de l'habitat.

L'espèce asiatique est actuellement considérée comme Quasi Menacée.
En Afrique, il est décrit comme « peu commun » dans la majeure partie de l'aire de répartition. Mais les effectifs des espèces africaines sont moins préoccupants et l’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.