English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Faucon gerfaut
Falco rusticolus

Ordre des Falconiformes – Famille des Falconidés

QUELQUES MESURES :
L : 48-60 cm
Env : 120-135 cm
Poids : M : 960-1320 gr – F : 1260-2100 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Faucon gerfaut est le plus grand des faucons. Il existe en trois phases, blanche, grise et brun noirâtre ou sépia.
Au Moyen Age, seul le Roi avait le droit de chasser avec un Faucon gerfaut.

Phase blanche :
L’adulte a les parties supérieures, les ailes, les rémiges et les rectrices barrées de façon variable ou striées de petites taches pointues noir grisâtre.
Le croupion et les couvertures sus-caudales  présentent des barres plus étroites.
Sur les ailes, les rémiges primaires sont largement terminées de noir.
Sur la queue, les deux rectrices médianes portent plusieurs barres noires étroites. Les autres rectrices sont d’un blanc pur ou légèrement marquées de noir. 

Ang : Gyrfalcon
All : Gerfalke
Esp : Halcón Gerifalte
Ital : Girfalco
Nd : Giervalk
Russe : Кречет
Sd: Jaktfalk

Photographes:

Aurélien Audevard
OUESSANT DIGISCOPING

Tom Merigan
Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

HAWKS, EAGLES AND FALCONS OF NORTH AMERICA by Paul A. Johnsgard - Smithsonian Institution Press - ISBN: 1560989467

GUIDE DES RAPACES DIURNES – Europe, Afrique du Nord et Moyen-Orient de Benny Génsbol – Delachaux et Niestlé – ISBN : 2603013270 

Avibase (Lepage Denis)

 

Accueil

Page Falconidés

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Les parties inférieures sont blanches avec quelques taches noires sur la poitrine, l’abdomen, les cotés et les flancs.

La tête est blanche finement rayée de noir sur l’arrière de la calotte. Le bec est gris pâle avec la cire jaune clair. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont gris jaunâtre.

Phase sombre (y compris gris et brun noirâtre ou des variantes sépia) :  
Les parties supérieures sont entièrement d’un gris profond parfois teinté de sépia, avec des taches pointues et des barres sombres, et des plumes aux liserés étroits et clairs. Les ailes sont plus foncées, surtout aux extrémités. La queue porte des barres claires et l’extrémité est blanche.

Les parties inférieures sont blanches teintées de chamois ou crème, avec des taches pointues sombres, y compris sur les couvertures sous-caudales. Le dessous de l’aile présente des couvertures blanches barrées de sombre.
Le menton et le haut de la gorge sont habituellement blancs. 

La tête apparaît comme étant striée de blanc. Le bec est gris avec la cire jaunâtre. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont jaunes.

IMMATURE

Phase sombre

Il existe des phases intermédiaires, variant entre la phase blanche et la phase sombre. Certains individus peuvent être fortement teintés de sépia, et constituent le groupe des oiseaux les plus sombres.

La femelle est plus grande et souvent plus foncée que le mâle.
En toutes phases de coloration, le juvénile est en général plus foncé et plus brun, intensément strié en dessous. Les pattes et les doigts sont grisâtres, ainsi que le bec.

Le plumage peut également varier selon les régions. Les oiseaux du Haut Arctique et du Groenland sont en général blancs, alors que ceux du labrador sont brun foncé à noirâtres. En Islande, on constate plusieurs phases de gris, et en Russie et Sibérie, il y a environ deux phases grises  pour une blanche.
Les oiseaux les plus au nord sont habituellement plus grands en taille.

CRIS ET CHANTS :
Le faucon gerfaut est habituellement silencieux, mais près du nid, il lance des « kiak kiak kiak » sonores, et aussi des « gik-gik » ou « giiiii » quand il est excité.

HABITAT :
Le Faucon gerfaut fréquente la toundra et la taïga, jusqu’à 1400 mètres d’altitude, parfois plus haut.
Ses habitats favoris sont la toundra avec des cours d’eau bordés de falaises, les côtes rocheuses où nidifient de grandes colonies d’oiseaux de mer, et les montagnes avec des affleurements rocheux et des falaises.
En hiver, les migrateurs fréquentent les zones cultivées, les côtes et les steppes.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Faucon gerfaut vit dans les régions circumpolaires. On le trouve dans les zones Arctiques d’Eurasie et d’Amérique du Nord, au Groenland et en Islande.
Les adultes sont en général sédentaires, mais les jeunes peuvent se disperser et se déplacer vers le sud en hiver. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Faucon gerfaut se nourrit principalement d’oiseaux et de mammifères tels que lagopèdes et écureuils terrestres.
Selon la distribution les proies varient, allant des oiseaux de mer sur les côtes aux lemmings à l’intérieur des terres.
En hiver, les ressources de nourriture sont plus restreintes pour les oiseaux sédentaires, alors que les migrateurs tuent des proies plus importantes, comme le Tétras des armoises.   

Le Faucon gerfaut chasse en volant bas sur le sol (entre 7 et 20 mètres de hauteur). Il capture les oiseaux après une brève poursuite ou même sur une certaine distance.

Il vole très vite et peut s’élever soudainement pour ensuite effectuer une descente rapide. Il voltige et fait du vol stationnaire au-dessus de la végétation pour déranger les proies et les capturer ensuite. Il se nourrit aussi en volant à droite à gauche, ou en cherchant des proies depuis un perchoir.
Les proies sont prises plus souvent sur le sol ou l’eau que dans les airs, mais certaines poursuites aériennes sont très rapides.

Le Faucon gerfaut effectue plusieurs parades nuptiales, y compris les comportements territoriaux des mâles, les parades aériennes en couples et au site du nid, les transferts de nourriture et l’accouplement.
Le mâle effectue plusieurs vols parallèles à la falaise où se trouve l’aire, ou des figures en huit avec le point central de croisement juste en face du nid. Ces parades sont accompagnées de cris, et le mâle porte souvent de la nourriture.

Les parades sur le site du nid (sur la corniche) voient les adultes lancer des séries rapides de « chup » en face l’un de l’autre. Ensuite, le mâle quitte le site alors que la femelle reste. Il effectue aussi un vol ondulant, d’abord en glissant et ensuite en tournant son corps alternativement   dans des directions opposées. Habituellement, un plongeon suit cette parade.

Tandis que le mâle parade, la femelle peut planer au-dessus du site du nid et parfois, les deux partenaires effectuent un vol en tandem avec le mâle volant au-dessus de la femelle, et descendant ensuite lentement ensemble, accompagnés par les cris gutturaux du mâle.
Les transferts de nourriture ont lieu en général sur un perchoir plus souvent que dans les airs.

La parade qui précède l’accouplement est silencieuse. Le mâle adopte une posture avec le cou courbé avant de monter sur la femelle. Celle-ci a le bec pointé vers le bas et la queue légèrement relevée. Le mâle est silencieux mais la femelle émet des gémissements doux.

Les parades territoriales de défense sont en général effectuées par le mâle plus que par la femelle. Les mâles sédentaires défendent le site du nid contre les migrateurs qui reviennent après l’hivernage.

VOL :  
Le Faucon gerfaut est très agile en vol, et effectue facilement plusieurs sortes de parades aériennes. Il poursuit aussi ses proies grâce à son vol rapide.
Les battements sont assez lents à cause de la grande taille du faucon. Il plane en vol circulaire avec les ailes horizontales.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre mars et juillet, mais commence en général en janvier-février.
Le Faucon gerfaut nidifie en solitaire. Le nid est une dépression sur une corniche rocheuse, parfois un nid abandonné par une autre espèce. Il lui arrive aussi de nidifier sur un arbre ou une structure artificielle, dans un nid fait de rameaux de bois.

La femelle dépose 3-4 œufs, parfois davantage et jusqu’à 7 si les ressources alimentaires sont suffisantes. L’incubation dure environ 34-36 jours, assurée surtout par la femelle.
Les poussins sont couverts de duvet blanc. Ils sont nourris par les deux parents. Le mâle transfère la nourriture à la femelle, parfois même loin du nid, à plus d’un kilomètre. La femelle couve les poussins quand les conditions climatiques sont trop dures.
Les jeunes quittent le nid au bout de 46 à 53 jours. Ils suivent les adultes pendant au moins un mois après leur envol. Ils peuvent se reproduire vers l’âge de deux ou trois ans.

ALIMENTATION :
Le Faucon gerfaut se nourrit surtout d’oiseaux comme les lagopèdes ou les grouses qui représentent environ 90% de leur régime.
Sur les côtes, il capture des Laridés et des Anatidés, mais aussi des lagopèdes.
Selon les années, il capture des lemmings et des campagnols en grandes   quantités. 
Il peut se nourrir de charognes toute l’année en plus des proies vivantes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Faucon gerfaut est largement répandu, et peut être localement rare ou commun.

Cette espèce est hautement appréciée des fauconneries.
Quelques déclins ont été observés, probablement dus aux grands nombres d’oiseaux prélevés annuellement par les fauconniers, mais aussi à cause du déclin des populations de lagopèdes.

Cependant, les populations apparaissent relativement stables, mais ce rapace est très discret et difficile à observer.
Le Faucon gerfaut se reproduit en captivité pour les fauconneries et la recherche dans plusieurs pays de sa distribution.