English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: New Zealand Falcon - Bush Hawk, New Zealand Hawk, New Zealand Hobby, Quail Hawk
Maori: Karearea
All: Maorifalke
Esp: Halcón Maorí
Ita: Falco della Nuova Zelanda
Nd: Nieuw-Zeelandse Valk
Sd: Nya Zeelandfalk

Photographe:

Ian McHenry
My New Zealand Birds 

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

KNOW YOUR NEW ZEALAND BIRDS by Lynnette Moon - New Holland Publishers – ISBN: 1869660897

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

New Zealand Birds Online

New Zealand birds and birding (Narena Olliver)

Te Ara – The Encyclopedia of New Zealand

Department of Conservation

HBW Alive

WINGSPAN National Bird of Prey Centre

Information on Observing New Zealand Falcon

 

Accueil

Page Falconidés

Page Rapaces

Sommaire fiches

 

Faucon de Nouvelle-Zélande
Falco novaeseelandiae

Ordre des Falconiformes – Famille des Falconidés

INTRODUCTION :
Comme de nombreux Falconidés, le Faucon de Nouvelle-Zélande est capable de voler à grande vitesse, jusqu’à 200km/h  en piqué lorsqu’il chasse. Les proies vivantes sont capturées en vol grâce aux serres redoutables.
Il existe trois populations distinctes avec des distributions séparées. Elles ne forment qu’une seule et même espèce, mais leur morphologie, certains de leurs comportements et leur habitat sont différents.
Le nom maori de ce faucon endémique de Nouvelle-Zélande est « Karearea ».

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 41-48 cm
Envergure : 66-91 cm
Poids : M : 252-500 gr – F : 420-600 gr

L’adulte a les parties supérieures brun foncé ou brun noirâtre, y compris la tête, le cou, le dos, les ailes et la queue. Le plumage sombre est finement barré blanc-crème ou chamois clair.

Sur les parties inférieures, le menton et la gorge sont blanchâtres. La poitrine, le haut des flancs et les couvertures sous-alaires sont blanchâtres ou blanc chamoisé, intensément striés et tachetés de brun noirâtre. L’abdomen, le bas-ventre, les couvertures sous-caudales, le bas des flancs et les cuisses sont roux vif finement strié de brun. Les rémiges et les rectrices sont identiques aux parties supérieures.

Sur la tête, on peut voir une large moustache noire typique des faucons. Le bec est gris bleuâtre foncé. Les yeux sont bruns. La cire, le cercle oculaire, les pattes et les doigts sont jaunes.
Les deux sexes ont le plumage identique, mais la femelle est plus grande et plus lourde que le mâle.

Le juvénile a les parties supérieures plus uniformes. Les parties inférieures sont plus sombres et moins marquées que chez les adultes. Les parties nues sont bleu pâle ou vert olive.

DIFFERENTES FORMES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Faucon de Nouvelle-Zélande se trouve en Nouvelle-Zélande mais aussi sur les Iles Stewart (où il est probablement éteint) et Auckland.

Les trois formes forment trois populations distinctes qui varient en taille et en couleur du plumage, mais aussi par le choix de leur habitat.
Le « bush falcon » est le plus petit et le plus foncé. Il est présent dans les forêts de l’Ile du Nord, et dans l’ouest et le nord-ouest de l’Ile du Sud.
Le « eastern falcon » est plus grand avec un plumage plus pâle. On le trouve surtout dans les campagnes ouvertes de l’est de l’Ile du Sud.
Le « southern falcon » a un plumage plus roussâtre et se trouve sur les zones côtières du Fiordland, sur les Iles Stewart et Auckland.   

HABITAT :
Le Faucon de Nouvelle-Zélande se reproduit depuis la côte jusqu’au-dessus de la ligne des derniers arbres, en forêt, sur les falaises et les pentes abruptes, loin des humains.
Il est habituellement présent en forêt et dans les herbages voisins, mais aussi dans les restes de forêts comprenant des pins, des podocarpes (conifères) et des hêtres. Il arrive qu’il se reproduise dans les vignobles dans la région de Marlborough.
L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 2100 mètres d’altitude, mais en général, il est surtout présent en-dessous de 1500 mètres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Faucon de Nouvelle-Zélande émet des sifflements perçants et des hurlements en vol. Le cri le plus commun est un « kek-kek-kek » répétitif utilisé contre les intrus en défense du nid. Mais des « kek…kek…kek… » plus lents sont émis pendant les parades aériennes et servent aussi de contact entre les deux partenaires. Les femelles et les juvéniles produisent des gémissements lors de la demande de nourriture. Le cri du mâle est haut-perché alors que celui de la femelle est plus profond.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Faucon de Nouvelle-Zélande se nourrit de chair fraîche. Il capture surtout des oiseaux, des petits et des grands, pris en vol. De grands oiseaux comme les faisans, les cormorans et la volaille font partie des proies chassées. Il capture aussi des lapins et des lièvres immatures, des insectes et des lézards.

Il cherche ses proies en volant bas et vite, ou en quadrillant une zone, ou encore en planant haut dans le ciel. Il chasse souvent depuis un perchoir, ou le long des limites de son habitat. Il prend ses proies par surprise en les contournant en vol bas pour les saisir.
Le Faucon de Nouvelle-Zélande est un chasseur actif et agile, avec des ailes arrondies et très manœuvrables, et une longue queue. De la même façon, il poursuit ses proies à travers les buissons épais grâce à ses longues pattes.

Lorsqu’il chasse en volant, il saisit ou frappe la proie, en fondant sur elle en une attaque rapide et directe. Il peut aussi poursuivre sa proie, y compris parmi les arbres. Les deux partenaires chassent souvent ensemble. Ils peuvent atteindre des vitesses de 200km/heure lors des piqués vertigineux. Ensuite, la proie est portée jusqu’à un perchoir où elle est tuée et plumée avant d’être entièrement dévorée.                   

Pendant la saison de reproduction, quelques actions spectaculaires entre les deux partenaires sont observées. La parade de la proie passée d’un faucon à l’autre marque le début de la saison. Le mâle tient une proie entre ses serres et tout en volant, la passe à la femelle. Les deux oiseaux volent droit l’un vers l’autre, et au dernier moment, basculent vers l’extérieur pour toucher leurs serres et la proie passe de l’un à l’autre.

Ces comportements sont observés pendant les parades nuptiales et au cours de la nidification.
Les parades commencent au début du printemps. Le mâle poursuit la femelle et fait mine de l’attaquer. Ensuite, les deux sexes effectuent des vols acrobatiques. Les offrandes de nourriture à la femelle près du futur site du nid scellent les liens du couple. Ce sont des nicheurs solitaires.

Le Faucon de Nouvelle-Zélande adulte est sédentaire. Les couples établis restent toute l’année sur leur territoire. En revanche, les jeunes peuvent se déplacer vers le nord en hiver, et se disperser aussi vers les plaines plus basses.

Le vol est rapide et puissant. Il vole aussi bien dans la forêt que dans les espaces ouverts. Il atteint des vitesses considérables lorsqu’il chasse, mais il plane aussi avec facilité.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction commence en septembre-novembre, parfois décembre, et peut durer jusqu’en février.
Le Faucon de Nouvelle-Zélande a un grand territoire et défend vigoureusement le site du nid contre les intrus. Il nidifie sur des corniches, haut sur les falaises, mais aussi dans un arbre et même sur le sol. Le nid est une dépression peu profonde sur une corniche abritée, ou bien (pour le bush falcon) dans l’humus des épiphytes poussant sur un arbre. Le site du nid est souvent à moins de 50-100 mètres d’un cours d’eau. Les nids placés sur le sol sont habituellement protégés par un surplomb rocheux ou de la végétation.

La femelle dépose 2-4 œufs brun roux. L’incubation dure 29-35 jours, assurée surtout par la femelle, mais le mâle peut la remplacer pendant de courtes périodes pendant qu’elle se nourrit.
A la naissance, les poussins sont couverts de duvet blanc. Le second duvet est gris. Ils sont nourris de proies fraiches. Les adultes déchirent la chair en petits morceaux pour les nourrir. Les jeunes quittent le nid au bout de 32-35 jours après la naissance, mais ils dépendent encore des parents pour la nourriture pendant 70 à 90 jours. Cependant, certains jeunes précoces peuvent se disperser six semaines après avoir quitté le nid. Les juvéniles peuvent voler au bout d’environ 35 jours.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Faucon de Nouvelle-Zélande est menacé par la perte de l’habitat. En dépit d’une grande distribution, l’habitat a été réduit à cause de l’éclaircissage des forêts. Le Phalanger renard (Trichosurus vulpecula) est une espèce introduite qui prend les œufs au nid. Les chats et les mustélidés tuent les adultes et les poussins. La persécution est toujours active en Nouvelle Zélande, et chaque année, des faucons sont tués.
En 2010, la population était estimée à environ 4000 couples, et placée dans l’intervalle 3500/15000 individus, mais elle est apparemment en déclin à cause de la destruction de l’habitat, la prédation par les espèces invasives introduites et les persécutions humaines.
Le Faucon de Nouvelle-Zélande est actuellement considéré comme étant presque menacé.