English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Greater Flamingo
All : Flamingo
Esp: Flamenco Común
Ital: Fenicottero
Nd: Flamingo
Sd: Större flamingo

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

BIRDS OF THE GAMBIA AND SENEGAL by Clive Barlow and Tim Wacher – Helm Field guides – ISBN: 0713675497

BIRDS OF THE MIDDLE EAST by R.F. Porter, S. Christensen, P Schiermacker-Ansen C.Helm - ISBN: 0713670169

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

ARKive (Christopher Parsons)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Famille Phoenicoptéridés

Sommaire fiches

 

Flamant rose
Phoenicopterus roseus

Ordre des Phoenicoptériformes – Famille des Phoenicoptéridés

INTRODUCTION :   
Le Flamant rose est l’un des plus grands flamants de cette famille. Il est présent dans l’Ancien Monde. Cet oiseau aquatique aux très longues pattes et au long cou vit près des lacs salés ou alcalins, en congrégations très denses. Cette espèce est la plus répandue et la plus claire des six espèces de la famille des Phoenicoptéridés.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :  
Longueur : 120-145 cm
Envergure : 140-165 cm
Poids : 2100-4100 gr

L’adulte a l’ensemble du plumage rose pâle ou rose blanchâtre, quelquefois carrément blanc. Cependant, les couvertures alaires sont rouge corail et les rémiges sont noires, contrastant fortement avec le plumage clair.
La tête est de la même couleur que le corps. Comme les autres flamants, le Flamant rose possède un bec courbé très spécialisé. De nombreuses lamelles recouvrent les bords et la partie interne des mandibules. Ce bec aplati latéralement est rose pâle avec l'extrémité et les bords des mandibules noirs.
Les yeux sont jaunes, entourés d’un cercle oculaire étroit et rose pâle. Les très longues pattes et les doigts palmés sont roses.
Les deux sexes sont semblables, mais le mâle est légèrement plus grand et a les pattes un peu plus longues que la femelle.

Le juvénile est gris-brun avec les parties inférieures plus claires. Le bec est gris bleuâtre pâle avec l’extrémité noire. Les yeux sont sombres. Les pattes et les doigts sont gris.
Le poussin est couvert de duvet gris, et son bec est droit.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Flamant rose se trouve dans le sud de l’Espagne et le sud de la France, vers l’est jusqu’au Kazakhstan, vers le sud dans le nord, l’ouest et l’est de l’Afrique et en Afrique du Sud, et au Moyen Orient jusqu’en Inde et au Sri Lanka.

HABITAT :
Le Flamant rose fréquente les grands lacs intérieurs peu profonds aux eaux salées ou très alcalines, les lagunes salées et les estuaires. En Afrique de l’Ouest, on le trouve sur les bancs de sable et dans les vasières.
Cette espèce se reproduit dans les vasières, sur les bancs de sable, les plages ouvertes, les iles sablonneuses ou rocheuses dans les vastes étendues d’eau, parfois aussi sur des iles sablonneuses dans les zones des marées. C’est le cas en Mauritanie.
Il fréquente rarement les eaux douces, excepté pour boire et se baigner.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Flamant rose a pour cri typique un cri sonore et répété ressemblant au bavardage des oies « ka-ha » lorsqu’il est en vol. Quand il se nourrit, il produit un babillage plus doux et continu « kuk-kuk, ke-kuk, kuk-kuk… »
On peut également entendre des grognements nasillards. Les poussins ont une voix forte dès le début de leur vie.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Flamant rose se nourrit d’invertébrés aquatiques comme les crustacés, les mollusques, les annélides et les insectes (œufs et chrysalides). Il consomme aussi des matières végétales, des graines d’herbes aquatiques, des algues, des diatomées et des feuilles en décomposition. Il lui arrive occasionnellement de capturer des insectes adultes, des crabes et des petits poissons. Il peut aussi ingérer de la boue dont il extrait les matières organiques et une certaine quantité de micro-organismes.

Le Flamant rose se nourrit en marchant dans l’eau, habituellement avec la tête et souvent la majeure partie du cou immergés lorsque la profondeur le permet.
Grâce à sa grande taille, cette espèce se nourrit d’invertébrés trouvés au fond de l’eau. Il relève la tête toutes les 5-25 secondes pour respirer. Parfois, il reste debout et remue la vase avec ses doigts palmés pour faire remonter des proies.
Le bec est tenu horizontalement et pointant vers l’arrière. Le flamant pompe l’eau et la vase pour qu’ensuite, la langue se déplace d’arrière en avant comme un piston pour repousser cette eau qui est filtrée grâce aux lamelles afin de retenir uniquement la nourriture.

Plusieurs mois avant, et pendant la saison de reproduction, le Flamant rose passe beaucoup de temps à parader en énormes groupes dans lesquels les oiseaux sont étroitement serrés et les parades hautement synchronisées.
Ils effectuent des séries de postures rituelles, des déplacements et des danses. La plus commune consiste à garder le cou étiré et la tête la plus haute possible avec le bec pointé vers le ciel. Cette parade est spectaculaire, surtout quand les flamants tournent la tête d’un côté à l’autre. D’autres postures et des déploiements d’ailes mettent les couvertures alaires de couleur vive en valeur, ainsi que les rémiges noires.
La parade de la « marche » montre tout le groupe en train de marcher dans une direction avant de changer de sens brusquement.
Avant l’accouplement, la couple quitte le groupe et effectue quelques parades moins élaborées que précédemment. L’accouplement a lieu en général en dehors de l’aire de reproduction.

Le Flamant rose se baigne souvent dans les eaux douces peu profondes et ensuite lisse ses plumes pour les débarrasser du sel. Lorsqu’il se repose, c’est en général debout sur une seule patte, avec le cou posé le long du dos et la tête sur le croupion, mais cette position est variable.

Le Flamant rose est un migrateur partiel et il effectue aussi des dispersions. Les populations du nord de la distribution sont assez régulièrement migratrices. Elles voyagent de nuit et peuvent parcourir jusqu’à 500-600 kilomètres par nuit.
Dans les zones plus tempérées, des dispersions postnuptiales ont lieu, parfois étroitement associées aux conditions climatiques.

Le Flamant rose vole très bien, mais il doit courir un peu tout en battant des ailes pour s’élever. Le vol est gracieux et agile, avec des battements alternant avec des glissés courts. Avant d’atterrir, il effectue un glissé plus long et court sur quelques mètres au moment où il touche le sol.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu en général au printemps, avec la ponte en avril dans le sud de l’Europe, en février-mars en Tunisie et en mai au Kazakhstan.
Le Flamant rose se reproduit en colonies denses comprenant plus de 20 000 couples et même davantage.
Le nid est un monticule de boue, un cône tronqué avec une légère dépression au sommet. Quand le nid est fait sur des iles rocheuses, la boue est remplacée par des pierres et des débris.

La femelle dépose un seul œuf blanc crayeux, rarement deux. Les deux adultes partagent l’incubation pendant 27-31 jours. Après plusieurs jours pendant lesquels les adultes couvent le poussin, il rejoint une crèche qui rassemble de nombreux jeunes. Ses parents le nourrissent par régurgitation avec une sorte de « lait » fabriqué dans leur système digestif. Il est emplumé au bout de 65-90 jours après la naissance. Il est mature sexuellement entre 4 et 6 ans.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Flamant rose est souvent dérangé dans les colonies de reproduction par les activités humaines et les touristes. De même, les niveaux de l’eau trop bas peuvent affecter les résultats de la reproduction avec la réduction des ressources alimentaires.
En Egypte, le Flamant rose est tué ou capturé pour être vendu sur les marchés. La collecte des œufs existe encore dans certaines zones.
Mais actuellement, les populations paraissent stables et l’espèce n’est pas menacée.