English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Foudi de forêt
Ang: Forest Fodi
All: Rothschildweber
Esp: Fodi Forestal
Ita: Fody di foresta
Nd: Rode Boswever
Sd: skogsfody
Mal: droadroaka, Fodiala

Photographes:

John Anderson 
John Anderson Photo Galleries

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 15 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-David Christie - Lynx Edicions – ISBN: 9788496553682

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Birds of Madagascar: A Photographic Guide Par Pete Morris, Frank Hawkins – ISBN: 0300077556, 9780300077551- Editeur: Yale University Press, 1998

Birds of the Indian Ocean Islands Par Ian Sinclair, Olivier Langrand - ISBN: 1868729567, 9781868729562- Editeur: Struik, 2003

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

First breeding survey of the endemic Madagascar Red Fody Foudia madagascariensis and Forest Fody Foudia omissa at Ranomafana National Park, Madagascar

 

Accueil

Page Passériformes

Sommaire fiches

 

Foudi de forêt
Foudia omissa

Ordre des Passériformes – Famille des Plocéidés

INTRODUCTION :
Le Foudi de forêt est endémique de Madagascar où il est confiné dans la forêt primaire humide de l’est de l’île.
Il ressemble beaucoup au Foudi rouge et les deux espèces peuvent s’hybrider d’après des observations d’oiseaux aux critères morphologiques intermédiaires.     
Le Foudi de forêt se nourrit d’insectes, de graines et de nectar de fleurs. Il se joint souvent à des groupes d’espèces mélangées, mais il est également vu seul ou en couple selon les saisons.
L’espèce est assez commune et n’est pas globalement menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 14 cm
Poids : 15-24 gr

Le Foudi de forêt  est un petit oiseau rondelet. Le mâle adulte en plumage nuptial a la tête, le menton, la gorge, le haut de la poitrine, le croupion et les couvertures sus-caudales rouges. Le manteau et le dos sont brun olive avec des plumes présentant une strie centrale sombre. Certaines plumes peuvent avoir l’extrémité rouge. Le dessus des ailes et la queue sont vert olive foncé avec des liserés jaunes sur les rémiges, et des bordures claires sur les couvertures alaires.
Sur le reste des parties inférieures, le bas de la poitrine, l’abdomen, les flancs, les cuisses et les couvertures sous-caudales sont gris olive, avec souvent une teinte jaunâtre sur les cuisses et les couvertures sous-caudales.
Sur la tête, on remarque un cercle noir autour de l’œil, et une tache noire en arrière de l’œil.
Le bec est noir. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont bruns.

La femelle et le mâle non-nuptial sont semblables. Le manteau et le dos sont vert olive avec des stries larges, mais le croupion est uni. Les ailes et la queue sont vert olive foncé.
La gorge et les parties inférieures sont vert olive avec des stries jaunes indistinctes, mais le menton et le centre de l’abdomen sont plus clairs.
La tête est vert olive avec des stries sombres au centre des plumes. Les joues et les couvertures auriculaires sont vert olive.
Le bec est couleur corne. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts sont brun clair.  

Le juvénile leur ressemble, mais il a les parties supérieures teintées de brun, et des liserés chamois sur les couvertures alaires.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Foudi de forêt se trouve dans l’est de Madagascar, depuis Montagne d’Ambre et Tsaratanana, et vers le sud jusqu’à Tolagnaro.

HABITAT :
Le Foudi de forêt fréquente la forêt primaire humide. Il est présent dans tous les types de forêts depuis le littoral et les plaines jusqu’aux montagnes, et localement dans les zones buissonneuses et les bosquets en montagne. Il lui arrive de fréquenter les rizières adjacentes et les clairières résultant des brûlis où il se joint à des troupes de Foudis rouges.
L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 2000 mètres d’altitude, mais elle est plus fréquente entre 1200 et 1500 mètres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Foudi de forêt a un chant semblable à celui du Foudi rouge, mais il est plus rapide et plus haut-perché. C’est un gazouillis très haut qui peut durer de 20 à 60 secondes « tsisisisisisisistisisititit… tsit tsit tsit tsit tsit tsit tsit… tsertsertser… tsisisisisisititisisisisisititit… » et quelques variantes.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Foudi de forêt se nourrit d’insectes et de graines, mais il consomme aussi du nectar sur les arbres fruitiers.
Il se nourrit seul, en couples ou en groupes mélangés pouvant compter jusqu’à une centaine d’individus. Il cherche des invertébrés à la cime des arbres, mais descend aussi au niveau moyen. Il regarde attentivement d’un côté et de l’autre des branches sur lesquelles il cherche des proies. Les groupes se nourrissent dans et autour des grands arbres où ils consomment fleurs et fruits.

Ils dorment probablement dans des dortoirs, au moins en dehors de la saison de reproduction. Quelques observations décrivent les groupes en train de chanter, crier, voler en tous sens et paradant ou chantant ensemble, des comportements habituellement typiques avant de gagner les dortoirs.

Les comportements nuptiaux sont inconnus, mais ils sont certainement assez similaires à ceux du Foudi rouge.  

Le Foudi de forêt est apparemment résident à Madagascar.
Le vol est rapide et direct.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Des oiseaux en bonnes conditions physiques pour se reproduire ont été observés en janvier. La formation du couple a lieu entre novembre et avril. Les mâles chantent davantage et développent leur plumage nuptial pendant cette période.
Plusieurs nids situés autour d’une zone cultivée et à environ 400 mètres d’une rizière ont permis de décrire quelques comportements, mais comme les sites de nidification se trouvaient dans des buissons épineux, ils étaient inaccessibles pour de bonne observations.
Le mâle ne prend pas part à l’incubation. Un mâle a été observé commençant la construction d’un nouveau nid alors qu’il était avec une femelle différente, tandis que sa première partenaire était en train d’incuber.  
Mais il faudrait davantage d’informations.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Foudi de forêt est assez commun dans son habitat forestier restreint. L’espèce pourrait cependant être affectée par l’hybridation avec le Foudi rouge à cause de la fragmentation des forêts ayant entrainé le contact et même le chevauchement des territoires de reproduction de chaque espèce.
La population est apparemment en déclin à cause de la destruction de la forêt et de l’hybridation des deux espèces.
Mais pour le moment, le Foudi de forêt n’est pas globalement menacé.