English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Foulque géante
Ang: Giant Coot
All: Riesenbläßhuhn
Esp: Focha Gigante
Ita: Folaga gigante
Nd: Reuzenkoet
Sd: jättesothöna

Photographes:

Roger Ahlman
Pbase Galleries Peru and Ecuador

Ken Havard 
His Bird Pictures on IBC et Flickr gallery

Patrick Ingremeau 
TAMANDUA

William Price
PBase-tereksandpiper & Flickr William Price

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

BIRDS OF PERU by Thomas S. Schulenberg, Douglas F. Stotz, Daniel F. Lane, John P. O’Neill, Theodore A. Parker III – Princeton University Press 2007– ISBN: 978-0-691-13023-1

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

SORA Notes on the Giant Coot by ROBERT W. McFARLANE  

Animalia Life

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

THE AVIANWEB - Beauty of Birds (Sibylle Faye)

Wikipedia, the free encyclopaedia

 

Accueil

Page Famille des Rallidés

Sommaire fiches

 

Foulque géante
Fulica gigantea

Ordre des Gruiformes – Famille des Rallidés

INTRODUCTION :
La Foulque géante fait partie de la famille des Rallidés et se trouve en Amérique du Sud. Elle est l’une des plus grandes espèces de cette famille avec la Talève takahé de Nouvelle Zélande. L’adulte ne vole pas en raison de sa taille.
Cette espèce est très territoriale et pendant la saison de reproduction qui peut durer toute l’année, des compétitions et des disputes agressives pour les matériaux de nidification sont fréquentes.
La Foulque géante se trouve généralement à haute altitude, et peut être observée jusqu’à 6500 mètres. Elle fréquente les lacs de montagne et s’y reproduit.
La population semble stable actuellement et l’espèce n’est pas menacée pour le moment.   

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 48-59 cm
Poids : 2000-2500 gr

La Foulque géante adulte a un plumage ardoisé sombre avec la tête et le cou plus noirs. On peut voir un peu de blanc sur les couvertures sous-caudales externes.
Le corps est lourd mais la tête est relativement petite avec un front très concave. Le bec et la plaque frontale sont colorés de rouge, blanc et jaune. Le bec lui-même est plutôt rouge à la base de la mandibule inférieure, et rouge noirâtre avec une extrémité blanchâtre très réduite. L’arête du bec est blanche, tandis que les côtés et la plaque frontale sont jaunes. On note la présence de deux bosses emplumées bien évidentes au-dessus de la plaque. Les yeux sont d’un rouge profond. Les pattes et les doigts robustes sont rouge sombre.
Mâle et femelle sont identiques.  

Le juvénile est gris foncé avec la partie antérieure du cou et les côtés de la tête blancs. Les parties nues sont sombres.
L’immature est plus terne que les adultes dans l’ensemble, avec la poitrine et l’abdomen plutôt gris foncé. Le bec, les pattes et les doigts sont également plus ternes, généralement rouge grisâtre pâle. L’immature, moins lourd que les adultes, vole aisément.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :    
La Foulque géante vit dans le sud du Pérou et l’ouest de la Bolivie jusqu’au nord-est du Chili et l’extrême nord-ouest de l’Argentine (Catamarca). 

HABITAT :
La Foulque géante se trouve dans l’altiplano, la partie la plus large des Andes où elle fréquente les étangs et les lacs de montagne. Elle  nidifie dans des nids énormes posés sur le fond de l’eau, et a donc besoin d’étendues d’eau peu profonde avec de la végétation aquatique pour le construire et se nourrir.
Cette espèce est habituellement présente entre 3600 et 5000 mètres d’altitude, mais elle a été observée jusqu’à 6500 mètres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
La Foulque géante est bruyante et vocale. Pendant les bagarres et les compétitions pour les matériaux, elles produisent des sortes de ronronnements et des grognements dirigés vers l’opposant.
Le mâle émet des gloussements « hou hou hou hou » et des « horr » plus bas. La femelle émet des craquements « chee-jrrrh ». Ces sons peuvent parfois devenir un « hi-hirr hirr… » plus doux lorsque les deux partenaires sont ensemble.
La majorité des espèces du genre Fulica produisent des sons courts et agressifs comme « pit » ou « hic » ou encore « pssi ».  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
La Foulque géante a un régime végétarien. Elle se nourrit surtout de végétation aquatique et broute l’herbe sur les rives.
Elle se nourrit principalement dans l’eau où elle balaie la surface avec le bec, saisissant des herbes au passage. Il lui arrive quelquefois de plonger, ou de basculer vers l’avant comme les canards.

Mâle et femelle défendent vigoureusement le territoire qui entoure le nid. Cette zone s’étend depuis le site du nid jusqu’à la rive, et comprend souvent en plus une petite zone d’eau découverte vers le centre du lac. 
La Foulque géante est monogame et territoriale toute l’année. Elle peut devenir très agressive envers les intrus, y compris les autres foulques. Pendant les bagarres, le propriétaire des lieux court sur l’eau dans une posture agressive en faisant des éclaboussures et en battant des ailes, tout en poursuivant l’intrus. Cependant, l’attaquant freine souvent brusquement en refermant ses ailes et en relevant le corps tout en faisant du surplace, afin d’éviter une confrontation violente.    
La Foulque géante peut se reproduire toute l’année dans les Andes, et construit un nid énorme et permanent.

La Foulque géante ne migre pas. Les adultes restent toute leur vie sur leur territoire. Lorsque les lacs de montagne gèlent, ils se rassemblent en petits groupes autour des sources volcaniques éparpillées à travers la région. Là, ils trouvent des mares non gelées et suffisamment de nourriture jusqu’au prochain printemps. Ils marchent aussi vers des lacs plus grands et libres de glace. Ils peuvent quelquefois se déplacer vers des zones moins élevées.

La Foulque géante adulte ne vole pas à cause de son poids. En revanche, les immatures plus légers volent aisément et se dispersent largement et de nuit.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La Foulque géante peut se reproduire tout au long de l’année, surtout pendant l’hiver austral en juin-juillet. Elle peut produire une seconde couvée entre novembre et février. 
Elle construit une grande plateforme volumineuse et non flottante, faite avec de la végétation aquatique et située dans l’eau à découvert, à distance variable de la rive. Un tel nid est très visible et peut atteindre au moins trois mètres de diamètre, parfois davantage. La coupe est profonde et le nid dépasse la surface de l’eau de 20-25 centimètres. Ceci permet d’éviter que les œufs ou les poussins soient exposés aux regards.

Le nid n’est pas une structure flottante mais une énorme plateforme qui repose directement sur le fond. Elle est située en eau assez profonde afin de réduire les possibilités de prédation par les animaux terrestres. Ce nid est construit par les deux adultes, et de la végétation fraîche est ajoutée constamment, notamment sur le rebord de la structure.

La femelle dépose 3-7, souvent 5 grands œufs et les deux adultes partagent l’incubation qui pourrait durer environ 25 jours. Mais l’information doit être vérifiée. A la naissance, les poussins ont du duvet noir mais les parties inférieures sont plus brunes. La petite plaque de peau nue et rose typique des Rallidés est bien visible sur la calotte. Le bec est rose avec l’extrémité jaune et la base rouge sombre. Ils sont nourris par les parents pendant deux mois.
Les poussins passent la majeure partie de leur temps au nid afin de s’abriter des vents violents qui soufflent sur ces lacs de montagne. Ils se nourrissent alors de la végétation fraîche ajoutée au bord du nid, mais les parents leur donnent aussi des fragments d’herbes et des amphipodes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Foulque géante est assez rare à travers sa distribution, mais il existe quelques populations importantes dans certaines zones, en particulier dans le Lauca National Park dans le nord du Chili, où vivent environ 12 000 individus.
La population globale est actuellement stable, et même en augmentation au Chili et au Pérou, à cause du contrôle de l’usage des armes à feu.
La Foulque géante est actuellement considérée comme non menacée.