English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang: Seychelles Blue-Pigeon
All: Warzenfruchttaube
Esp: Paloma Azul de Seychelles
Ita: Colomba verrucosa
Nd: Seychellen-Blauwe Duif
Sd: Seychellblåduva

Photographe:

Jean-Claude Jamoulle
A la rencontre des Oiseaux

Texte de Nicole Bouglouan

Sources

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

PIGEONS AND DOVES by David Gibbs, Eustace Barnes and John Cox - Pica Press Sussex - ISBN: 1873403607

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

HBW Alive

Aqua-Firma Water Wilderness Wildlife

 

Accueil

Page Famille Columbidés

Sommaire fiches

 

Founingo rougecap
Alectroenas pulcherrima

Ordre des Columbiformes – Famille des Columbidés

INTRODUCTION :
Le Founingo rougecap est une espèce résidente endémique des Seychelles. Contrairement à de nombreux oiseaux vivant sur les iles, celui-ci n’est pas menacé pour l’instant en dépit de quelques déclins récents.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 24-25 cm
Poids : 160-165 gr

L’adulte a le plumage bleu noirâtre sur le corps, y compris sur les ailes et la queue. Cependant, les rémiges sont agrémentées d’une teinte argentée.
On note un fort contraste au niveau de la gorge, des côtés de la tête et de la nuque qui sont gris pâle, devenant gris-argent sur le cou et la poitrine. La partie postérieure de la calotte est rougeâtre sombre. 
Les plumes de la tête et du cou sont brillantes, plus raides et plus longues. Elles sont souvent gonflées pendant les parades, formant alors une collerette.

Les yeux sont jaune orangé, entourés d’un cercle oculaire de peau nue rouge. Cette peau s’étend jusqu’au front, aux lores et à la partie antérieure de la calotte. Elle forme alors une tache de peau nue rouge vif avec des caroncules.
Le bec est rougeâtre à la base et corne jaunâtre à l’extrémité. Les pattes et les doigts sont grisâtres, avec les tarses partiellement emplumés.

La femelle est semblable mais plus terne. Elle peut présenter des plumes aux liserés clairs sur le corps. La tête et le cou sont plus gris.

Le juvénile est complètement différent des adultes. Il a le plumage vert bronze avec des liserés jaunâtres très nets. La tête et le cou sont gris verdâtre terne.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Founingo rougecap se trouve dans l’archipel des Seychelles et il est présent sur les iles Praslin, Felicité, Silhouette, Frigate, Marianne et Mahé.

HABITAT :
Le Founingo rougecap fréquente les habitats boisés et vit dans les restes de la forêt humide en montagne. Il est heureusement capable de s’adapter à la fragmentation et à la dégradation de son habitat. Il visite les arbres fruitiers dans les forêts secondaires et les zones agricoles.

CRIS ET CHANTS :  
Le Founingo rougecap produit un roucoulement profond et rauque. Le chant est une série de notes dures qui accélèrent et dont le volume finit par diminuer. Mais habituellement, cette espèce est plutôt silencieuse.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Founingo rougecap est en général vu en couples, mais ils se rassemblent souvent autour des arbres fruitiers tout au long de l’année. On peut les voir en petits groupes en dehors de la saison de reproduction. Ce sont des oiseaux arboricoles qui descendent rarement sur le sol. 

Le Founingo rougecap se nourrit de nombreux fruits et baies (Psidium), des baies de cannelle et des noix de Calophyllum tacamahaca, une espèce endémique des Mascareignes.

Pendant la saison de reproduction, les mâles se poursuivent souvent en vol. Ces parades aériennes sont très rapides. Ils effectuent également des parades étonnantes qui se traduisent par des combats rituels. Ils peuvent se montrer extrêmement agressifs à cette période.

Le Founingo rougecap est résident et sédentaire dans sa distribution et ne se déplace que pour se nourrir.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction est certainement assez étendue dans l’année.
Comme tous les Columbidés, cette espèce construit une plateforme grossière avec des brindilles et des radicelles, en général à une hauteur pouvant atteindre six mètres. Le nid est situé dans un arbre ou un buisson, dans une fourche ou sur une branche horizontale, mais toujours bien caché. C’est la femelle qui construit le nid.

Elle dépose 1-2 œufs et la ponte semble associée à l’abondance de graines. Les deux adultes incubent à tour de rôle pendant 28 jours. Les poussins sont nourris par leurs parents et quittent le nid au bout de deux semaines.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Founingo rougecap a une distribution restreinte, mais il est présent sur plusieurs iles. En dépit de déclins récents dus à une production de fruits moins importante et à la chasse, l’espèce n’est pas menacée actuellement et peut même être localement commune.