English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Frégate aigle-de-mer
Ang: Ascension Frigatebird
All: Adlerfregattvogel
Esp: Rabihorcado de Ascensión
Ita: Fregata aquila
Nd: Ascensionfregatvogel
Sd: Ascensionfregattfågel

Photographes:

Otto Plantema
Trips around the world

Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

ARKive (Christopher Parsons)

Frigatebird returns to nest on Ascension for first time since Darwin The Guardian

HBW Alive

RSPB – Giving Nature a Home

Ascension Island Birds

Red List of Threatened species

 

Accueil  

Page famille Frégatidés

Sommaire fiches    

 

Frégate aigle-de-mer
Fregata aquila

Ordre des Sulidés – Famille des Frégatidés

INTRODUCTION :
Comme beaucoup d’autres îles, Ascension Island a longtemps représenté un abri pour les oiseaux de mer, y compris pour les Frégate aigle-de-mer. Mais dans les années 1800, de nombreux rats furent introduits accidentellement par les colons, et ils commencèrent alors à tuer les poussins.
Afin d’éradiquer ces prédateurs, des chats furent à leur tour introduits sur l’île, mais ils se mirent aussi à tuer les oiseaux et en 1836, seulement quelques frégates étaient encore présentes sur Ascension Island. Cependant, une colonie d’environ 10 000 oiseaux s’était établie sur Boatswain Island Bird à moins de 300 mètres de la côte Est d’Ascension, un ilot rocheux sans prédateurs.
En 2002, le RSPB démarra un programme afin d’éradiquer les populations férales de chats d’Ascension Island, et en 2006, l’île fut débarrassée de ces prédateurs.
Six ans plus tard en 2012, deux couples de Frégates aigle-de-mer revinrent sur l’île pour s’y reproduire, et les deux couples purent produire des œufs.
Le retour de ces oiseaux étonnants a fait renaître l’espoir quant au futur de cette espèce, en y voyant une chance réelle de sauver la Frégate aigle-de-mer de l’extinction.

DESCRIPTION OF THE BIRD :
Quelques mesures :
Longueur : 89-96 cm
Envergure : 196-200 cm
Poids : 1250 gr

L’adulte mâle typique a le plumage noir brunâtre avec des reflets verts et violets. En dessous des ailes, les grandes couvertures et les rémiges sont plus brunes. La longue queue est profondément fourchue.
Le mâle possède une poche gulaire rouge ou rose orangé. Pendant la période de la reproduction, cette poche devient rouge vif et se gonfle au cours des parades nuptiales.
Le bec est gris bleuâtre pâle avec l’extrémité crochue plus foncée. Les yeux sont brun foncé, entourés d’une étroit cercle oculaire noirâtre. Les pattes et les doigts sont gris foncé.  

Mâle

La femelle a le plumage noir brunâtre mais plus terne, avec moins de reflets verts ou violets. Les petites couvertures sus-alaires ont une teinte plus brune. On note la présence d’un large collier brun foncé ou brun roux qui s’étend depuis le haut du manteau jusqu’à la poitrine.
Sur la tête sombre, le bec est blanchâtre ou bleuâtre pâle avec une bordure d’un bleu plus foncé autour de la base. Les yeux brun foncé sont entourés d’un cercle oculaire de peau nue bleue. Les pattes et les doigts sont rosâtres.  

Femelle sombre

La femelle de forme claire a l’abdomen blanc, mais cette forme pourrait en fait être confondue avec un oiseau reproducteur en plumage sub-adulte.
Il est possible qu’un mâle de forme claire existe également.

Le juvénile a la tête et le haut du cou blancs, une large bande pectorale brune brisée au centre, le bas de la poitrine est blanc jusqu’au bas-ventre et jusque sur le cotés au niveau des axillaires. Sur le dessus, le manteau, les scapulaires et les petites couvertures sont de couleur brune avec des plumes aux liserés clairs.

L’immature devient plus foncé sur la poitrine, mais il lui faudra passer par plusieurs plumages intermédiaires avant d’obtenir le plumage adulte définitif.  

Immature
Plumage en étape intermédiaire

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :       
La Frégate aigle-de-mer se reproduit principalement sur Boatswain Bird Island, un ilot rocheux situé à moins de 300 mètres de la côte Est d’Ascension Island dans l’Atlantique Sud. Depuis 2012, un ou deux couples se trouvent sur Ascension Island.  

HABITAT :
La Frégate aigle-de-mer se reproduit au milieu des rochers, des affleurements et sur les amas de guano. Dans la famille des Frégatidés, cette espèce est la seule à nidifier exclusivement sur le sol, alors que les quatre autres frégates nidifient sur le sol mais aussi dans les arbres.
Elle se nourrit dans les eaux environnantes, rarement à plus de 150 kilomètres de l’ile.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO  
La Frégate aigle-de-mer mâle produit des claquements du bec très sonores tout en gonflant la poche gulaire pendant les parades. La femelle émet un gloussement aigu. Les poussins qui réclament leur pitance émettent des cris et des  gémissements.
Cette espèce est habituellement silencieuse loin de la colonie.

Femelle claire

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Frégate aigle-de-mer se nourrit principalement de poisson, et surtout de poissons volants capturés en vol à la surface en plongeant le bec dans l’eau. Mais elle capture aussi les nouveau-nés des Tortues vertes (Chelonia mydas) et les poussins de la Sterne fuligineuse.
Les femelles harcèlent les oiseaux marins plus petits pour leur faire régurgiter leur pêche.

Mâle adulte et immature

La Frégate aigle-de-mer se reproduit toute l’année. Plusieurs mâles paradent ensemble, et se montrent peu agressifs les uns envers les autres. Ils étendent leurs ailes pour montrer le dessous tout en gonflant la poche gulaire rouge vif. La tête est jetée en arrière tandis que le bec est pointé vers le ciel. Ils tentent d’attirer l’attention des femelles. Lorsque l’une d’entre elles passe au-dessus d’eux, les ailes et la tête se mettent à trembler, et le bec vibre contre la poche gonflée au maximum, produisant ainsi une sorte de tambourinement.
Si la femelle choisit un mâle, elle se pose pour le rejoindre. Quelques parades rituelles avec la tête et le cou qui ondulent comme un serpent accompagnent la formation du couple. Ensuite, les deux partenaires établissent le territoire. Le site est vigoureusement défendu avec des claquements du bec et en agrippant les intrus avec le bec crochu. L’accouplement a lieu sur le site du nid, habituellement précédé de mouvements de la tête. Ils sont monogames.     

La Frégate aigle-de-mer est sédentaire et se nourrit dans un rayon de 150 kilomètres autour de l’île où elle se reproduit. Quelques oiseaux errants peuvent être vus le long de la côte ouest de l’Afrique vers le sud depuis le Golfe de Guinée. Deux oiseaux ont été vus en Ecosse en 1953 et 2013.

La Frégate aigle-de-mer peut atteindre une vitesse de 50 km/heure en vol. Elle se « suspend » parfois dans les airs et reste immobile pendant de longs moments. En général, elle plane et glisse dans les airs, mais lorsque le temps est calme, elle vole de façon active avec des séries de battements profonds et tranquilles.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La Frégate aigle-de-mer se reproduit toute l’année, mais surtout en avril-novembre/décembre, avec la ponte principalement en octobre.
Elle forme des colonies lâches sur le sol, souvent en compagnie d’autres espèces comme le Fou masqué.
Le nid est sur le sol, parmi les rochers et le guano, sur le sommet plat de Boatswain Bird Island ou sur des corniches rocheuses. Quelques plumes peuvent occasionnellement tapisser le fond du nid.

Immature
Boatswain Bird Island

La femelle dépose un seul œuf blanc. Si l’œuf ou le poussin est perdu, il y aura sans doute une ponte de remplacement dans 20-25% des cas. Les deux parents partagent l’incubation pendant 43-50 jours, en général 44 jours. Le poussin est nu à la naissance, mais il se couvre vite de duvet blanc. Les deux parents le nourrissent par régurgitation. Il est emplumé au bout de 6-7 mois après la naissance, mais il peut rester avec les adultes pendant encore 3-4 mois ou plus.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :   
La Frégate aigle-de-mer a des aires de reproduction très restreintes. La menace principale reste toujours l’introduction accidentelle de chats. Ces oiseaux peuvent aussi se faire piéger par les appâts sur les hameçons destinés aux poissons, ou par la pêche à la palangre pratiquée dans cette zone.
La population est estimée à environ 17000–21000 individus matures (2001-2002).               
La Frégate aigle-de-mer est actuellement classée comme espèce Vulnérable.

Immature
Femelle sombre