English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Ganga cata est commun ou localement commun dans plusieurs parties de sa distribution, mais l’espèce est menacée dans certaines parties de l’Europe à cause des changements dans les pratiques agricoles. Elle est encore commune en Espagne et n’est pas globalement menacée actuellement.

Ang : Pin-tailed Sandgrouse
All : Spießflughuhn
Esp: Ganga Ibérica
Ital: Grandule comune
Nd: Witbuikzandhoen
Russe: Белобрюхий рябок
Sd: Vitbukig flyghöna
Port: Cortiçol-de-barriga-branca

Photos de José Luís Beamonte
Pájaros de España

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 4 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334229

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Pájaros de España (JL Beamonte)        
      
Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Sommaire fiches

Ganga cata
Pterocles alchata

Ordre des Ptéroclidiformes – Famille des Ptéroclididés

QUELQUES MESURES :
L : 31-39 cm
Env : 54-65 cm
Poids : M : 250-400gr – F : 210-370 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Les gangas sont des espèces de l’Ancien Monde. Ces oiseaux fréquentent les zones arides pour lesquelles ils sont très bien adaptés grâce à leur plumage dense, y compris sur les tarses, leur procurant une bonne isolation sur le sol chaud. 

Le Ganga cata mâle adulte en plumage nuptial a les parties supérieures vert jaunâtre, comportant des dessins cryptiques et des taches jaune pâle. Le croupion et les couvertures sus-caudales sont noirs avec de fines ondulations blanc-crème. Les ailes pointues présentent des rémiges gris foncé. La queue a des rectrices centrales longues, donnant le nom anglais « Pin-tailed Sandgrouse » à l’espèce. 

Sur les parties inférieures, le dessous des ailes et l’abdomen sont blancs. On peut voir une large bande pectorale châtain bordée d’une ligne noire en haut et en bas.

La tête est jaune-verdâtre clair sur la calotte, la nuque et l’arrière du cou. La face et la gorge sont châtain orangé pâle avec une bavette noire s’étendant du bec jusqu’au bas de la gorge, et une ligne noire allant de l’œil aux couvertures auriculaires, cette dernière descend sur les côtés de la tête.

Le bec fort est grisâtre. Les yeux sont brun foncé avec un cercle oculaire gris-bleu. Les pattes robustes et les doigts forts sont gris. Les tarses courts sont emplumés.

Le mâle adulte en automne est plus clair et plus terne, avec la gorge blanche. La ligne oculaire noire est plus fine ou absente. Les parties supérieures n’ont plus les taches jaunes. 

La femelle adulte est légèrement plus terne que le mâle en plumage nuptial. Elle présente deux lignes noires sur le devant du cou. La gorge est blanche. Sur la tête, la calotte, la nuque et l’arrière du cou sont noirs.
Elle est plus petite que le mâle et sa queue est plus courte.

Le juvénile est plus clair avec un plumage plus uniforme. Il a la poitrine brune et la ligne noire supérieure est absente.

On trouve une autre race Pterocles alchata caudacutus, plus claire avec des ailes plus longues.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Ganga cata lance des cris de contact en vol. Ces cris sonores sont répétés à courts intervalles « khattar-khattar », et donnent le nom français (cata) à l’espèce.
Sur le sol, les oiseaux produisent quelques gloussements.

HABITAT :
Le Ganga cata fréquente les plaines arides et semi-arides dépourvues d’arbres comme les semi-déserts, les steppes, les vasières sèches près des marais et les champs de céréales secs.
Cette espèce évite les broussailles épaisses ou la végétation haute, et préfère les sols argileux ou sableux. On peut voir les gangas dans les zones vallonnées et à haute altitude.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Ganga cata de la race « alchata » est sédentaire ou nomade dans la Péninsule Ibérique et dans le sud-est de la France.
La race « caudacutus » se trouve au nord-ouest de l'Afrique, au sud-est de la Turquie et au Moyen-Orient. Elle est résidente en Afrique du Nord et au Moyen-Orient, alors que les populations des parties les plus au nord de la distribution sont migratrices et hivernent au Pakistan et au nord-ouest de l’Inde.

Plumage d'automne

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Ganga cata se nourrit sur le sol, prenant essentiellement des graines, et en moins grandes quantités, des jeunes pousses et des feuilles. Il préfère les Légumineuses mais consomme aussi d’autres espèces de plantes. Quand il se nourrit dans les champs cultivés, il consomme des graines de céréales et des légumes.  
Le Ganga cata boit le matin, et doit boire régulièrement chaque jour parce qu’il absorbe de la nourriture particulièrement sèche.
Il marche et court facilement et vite, grâce à ses pattes robustes et aux doigts courts et forts, avec trois doigts antérieurs et un petit doigt rudimentaire et relevé à l’arrière.

Les Gangas cata sont des oiseaux grégaires qui vivent en groupes de taille diverses. En Espagne, on les voit souvent avec des groupes d’Outardes canepetières (Tetrax tetrax).
Les gangas sont très difficiles à voir à cause de leur plumage cryptique et de leur discrétion, excepté quand ils volent.

Le Ganga cata est monogame et se reproduit en solitaire ou en colonies lâches, avec les nids espacés d’environ six mètres sur le sol.
Les parades nuptiales du mâle sont simples. Il tient la tête vers le bas avec les ailes légèrement écartées du corps, et la queue déployée et relevée. Avant de s’accoupler, le mâle s’approche de la femelle en tenant les pattes très raides et droites, et le corps dressé.

Ils effectuent aussi des parades aériennes qui peuvent être spectaculaires à des moments réguliers de la journée, dans la matinée et en fin de journée. Ces parades sont vues également dans l’année.
Le groupe vole en cercle à grande vitesse et assez haut pendant plusieurs minutes. Des petits groupes ou des couples commencent à se former en criant et ils tournent et s’entrecroisent pour ensuite se rassembler à nouveau en bandes plus grandes. 
Parfois, 2 ou 3 oiseaux effectuent un plongeon rapide la tête la première et en formation serrée.
Ces types de parades confirment probablement la monogamie de l’espèce, ainsi que le caractère légèrement colonial de ces oiseaux.

VOL :  
Le Ganga cata a les ailes longues et pointues associées à une musculature forte, permettant à l’oiseau de s’élever brusquement depuis le sol et verticalement dans les airs, et de maintenir de grandes vitesses sur de longues distances.
Le vol est puissant, direct et soutenu, avec des vitesses pouvant atteindre 60-70 km à l’heure qu’il garde sur de longs parcours. Le ganga effectue des battements en continu, et ne plane qu’au moment d’atterrir. L’envol est soudain et lorsqu’ils volent en groupes, ils le font en formation serrée tout en maintenant leurs distances.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu entre avril et août, avec un pic en mai-juin.
Le Ganga cata nidifie sur le sol, dans une dépression peu profonde ou grattée, sans aucune végétation ajoutée à l’intérieur.

La femelle dépose trois œufs. L’incubation dure environ trois semaines, assurée par les deux parents, mais surtout par la femelle.
Les poussins sont couverts de duvet de couleur cryptique, brun ocré tacheté de noir. Ils peuvent voler à l’âge de 25 jours. Ils dépendent des parents pour la nourriture pendant encore 5 à 6 semaines. 
Cette espèce ne produit sans doute qu’une seule couvée, mais une ponte de remplacement peut avoir lieu si la première a été perdue.

ALIMENTATION :
Le Ganga cata se nourrit de graines, de jeunes pousses vertes et de feuilles, principalement des Légumineuses, mais aussi provenant d’autres espèces de plantes. Il consomme aussi des graines de céréales et des légumes cultivés.