English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Silvery Grebe
All : Inkataucher
Esp : Zampullín Blanquillo
Ital : Svasso argentato
Nd: Zilverfuut
Sd: Silverdopping
Port: Mergulhão-de-orelha-amarela

Photographes:

Philippe et Aline Wolfer
OISEAUX D'ARGENTINE

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A GUIDE TO THE BIRDS OF COLOMBIA by Steven L. Hilty and William L. Brown - Princeton University Press – ISBN 069108372X

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Arthur Grosset's Birds (Arthur Grosset)

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Grèbe aux belles joues
Podiceps occipitalis

Ordre des Podicipédiformes – Famille des Podicipédidés

QUELQUES MESURES :
L : 23-28 cm
Poids : 340-400 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Grèbe aux belles joues est une espèce Sud-Américaine qui fréquente les lacs d’eau douce, même à haute altitude.

L’adulte a les parties supérieures gris foncé avec les ailes noirâtres.
Les parties inférieures sont blanches.
Sur la tête, la calotte et les côtés sont gris. On peut voir des plumes chamois argenté qui forment des touffes faciales de chaque côté, et une crête noire assez plate. L’arrière du cou est noir alors que la partie antérieure est blanche.
Le bec pointu est noir. Les yeux sont rouge vif. Les pattes et les doigts sont noirs. 

Les deux adultes sont semblables. En plumage non-nuptial, ils sont plus ternes et n’ont pas les plumes faciales.
Le juvénile leur ressemble quand ils sont en non-nuptial, mais il a la nuque grise et non noire.

On trouve deux sous-espèces :
P.o. occipitalis ici décrite et représentée. On la trouve au centre et dans le sud du Chili, au centre et dans le sud de l’Argentine et aux Malouines. Elle hiverne dans les parties nord de la distribution.
P.o. juninensis a les plumes faciales plutôt grises. Elle se trouve dans le centre des Andes Colombiennes jusqu’au nord du Chili et au nord-ouest de l’Argentine.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Grèbe aux belles joues est habituellement silencieux en dehors de la période de reproduction.
Son répertoire vocal comprend quelques variations selon la saison. Les grèbes émettent en général des sortes d’aboiements, des trilles, des sifflements ou des sons plaintifs. Ces sons sont utilisés au cours des parades nuptiales ou territoriales, en guise de cri d’alarme ou pendant les disputes.

HABITAT :
Le Grèbe aux belles joues fréquente les lacs d’eau douce ouverts ou légèrement alcalins pendant la reproduction. Cette espèce a besoin de grandes zones d’eau peu profonde et de roselières épaisses le long des berges.
Mais en altitude, on le trouve sur des lacs aux rives nues. Dans ce cas, il nidifie sur de la végétation immergée et à découvert.
Cette espèce est visible en dessous de 1300 mètres, mais dans la puna, on la trouve jusqu’à 3000-5000 mètres d’altitude.
Les oiseaux des Iles Malouines fréquentent les zones côtières avec varech en automne et en hiver.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE : 
Voir ci-dessus dans « sous-espèces ».

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE : 
Le Grèbe aux belles joues se nourrit de petits arthropodes, d’insectes et de leurs larves, et de petits crustacés, mais il consomme aussi du poisson et des végétaux.
Il picore à la surface de l’eau, mais il lui arrive de plonger brièvement (de 15 à 20 secondes) pour atteindre les plantes immergées au fond.

On le trouve seul ou en petits groupes en dehors de la reproduction. Mais en revanche, il nidifie en colonies.

Le Grèbe aux belles joues est migrateur dans les parties sud de la distribution. Il se déplace en général de nuit pour atteindre les régions les plus au nord. Ils volent au-dessus des terres pendant la nuit, et longent les côtes pendant le jour.
Les oiseaux des Malouines sont résidents et n’effectuent que quelques déplacements locaux.

VOL :
Comme tous les grèbes, le Grèbe aux belles joues évite souvent de s’envoler. Il préfère courir sur l’eau en battant des ailes ou plonger en cas de danger.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution.
Le Grèbe aux belles joues se reproduit en colonies pouvant compter jusqu’à 400 oiseaux, et même plus, jusqu’à 1000 dans certains endroits. Les nids sont petits et rapprochés jusqu’à se toucher. Plusieurs nids peuvent se trouver sur la même plateforme flottante. Le nid lui-même est une structure flottante faite d’herbes et autres plantes aquatiques.

La femelle dépose 1-4 œufs bleu pâles, et habituellement, il n’y a qu’une seule couvée par saison. L’incubation dure 18 jours. Comme chez les autres grèbes, les poussins sont couverts de duvet gris rayé sur le dessus, alors que le dessous est clair. Les adultes les portent souvent sur leur dos pendant les premiers jours.

ALIMENTATION :
Le Grèbe aux belles joues se nourrit principalement d’insectes et de leurs larves, entre autres punaises et scarabées, et de petits crustacés comme les crevettes d’eau douce. Il consomme aussi quelques poissons et des matières végétales.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :    
Le Grèbe aux belles joues est en général peu commun, mais selon la distribution, l’espèce peut être commune localement comme aux Malouines, et même abondante comme c’est le cas en Argentine, au Chili, en Bolivie et au Pérou.
Elle est plus rare dans le nord de la distribution et probablement en déclin.
Cependant, l’espèce n’est pas menacée actuellement.