English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Western Grebe
All : Renntaucher
Esp : Achichilique Común
Ital: Svasso cigno
Nd: Zwanenhalsfuut
Sd: Svartbrynad svandopping

Photographe:

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

A GUIDE TO THE BIRDS OF MEXICO AND NORTHERN CENTRAL AMERICA by  Steve N. G. Howell, Sophie Webb - Oxford University Press - ISBN: 0198540124

FIELD GUIDE TO THE BIRDS OF NORTH AMERICA - National Geographic Society - ISBN: 0792274512

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

Audubon

Bird Web (Seattle Audubon Society)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Grèbe élégant
Aechmophorus occidentalis

Ordre des Podicipédiformes – Famille des Podicipédidés

INTRODUCTION :
Le Grèbe élégant est un grand grèbe, bien connu pour sa parade nuptiale spectaculaire, et plus spécialement la « cérémonie de la course » au cours de laquelle les oiseaux s’élancent en courant sur l’eau, côte à côte, le corps hors de l’eau et le cou gracieusement incliné vers l’avant.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 51-74 cm
Poids : 550-1225 gr

L’adulte a les parties supérieures gris foncé ou noirâtres. Les côtés du corps et les flancs sont d’un gris plus pâle. Les parties inférieures sont blanches.
La queue est très courte. Les secondaires et la base des primaires sont gris pâle ou blanches, souvent bien visibles en vol.
La calotte, la zone de l’œil et la partie postérieure du cou noirs, contrastent fortement avec la face blanche, ainsi que les côtés et le devant du cou.

En plumage nuptial, les lores et la zone de l’œil sont noir uni et le contraste est très fort.
En plumage d’hiver, ces zones sont plus ternes et moins uniformes. La calotte et l’arrière du cou sont également plus ternes.

Le bec est long et étroit, vert-jaune avec le culmen et les bords sombres. Les yeux sont rouge vif. Les pattes et les doigts sont gris. Chaque doigt possède une membrane charnue et lâche qui se tend sous la pression de l’eau lorsque l’oiseau nage. 

Les deux sexes sont semblables.
Le juvénile est plus gris que l’adulte en hiver, avec des contrastes plus diffus. Le bec est noir et devient jaune au bout de 80 jours environ après la naissance. Les yeux sont brun clair.

Plumage nuptial
Plumage d'hiver

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Grèbe élégant a deux sous-espèces qui diffèrent uniquement par la taille.

A.o. occidentalis (ici décrite et représentée), se trouve dans le sud-ouest et le sud-centre du Canada, et dans l’ouest et le nord-centre des USA. Il hiverne le long de la côte du Pacifique, vers le sud jusqu’à la Basse Californie.

A.o. ephemeralis se trouve dans le centre-ouest et le centre-sud du Mexique.    

HABITAT :
Pendant la saison de reproduction, le Grèbe élégant fréquente les lacs d’eau douce, les marais saumâtres, les réservoirs et les étangs, et en général les zones où se trouvent de grandes étendues d’eau libre, mais avec des roselières et de la végétation autour.
En hiver, on le trouve souvent dans les eaux saumâtres ou salées, y compris en mer le long des côtes. Il est visible dans les baies côtières et les estuaires, et parfois sur les étendues d’eau douce à l’intérieur des terres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Grèbe élégant émet deux notes sonores « crick-kreek », ainsi que des notes râpeuses comprenant deux ou trois syllabes en guise de cri d’avertissement pendant la période nuptiale « kree-kree » ou « kree-kree-kreet », et des « h-weep h-weep… » aigus.
Le cri d’avertissement est en général lancé par un oiseau lorsqu’il se retrouve seul. Ce son est important pendant la formation du couple et sert aussi de contact avec le ou la partenaire et les juvéniles. L’oiseau solitaire cesse de crier dès que le contact visuel est rétabli.
Chaque individu a sa propre fréquence de cris. Dans le cas du Grèbe élégant, c’est un cri à deux notes.
Ces oiseaux sont habituellement silencieux en dehors de la période de reproduction. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Grèbe élégant se nourrit surtout de poisson d’eau douce ou salée. Il lui arrive même parfois de capturer des poissons assez grands, jusqu’à 20 centimètres de long. Des insectes aquatiques, des mollusques, des crustacés, des vers marins et quelques amphibiens sont également inclus dans son régime.

Il pêche principalement en plongeant pendant environ 30 secondes. Des séries de plongeons rapides alternent avec de longues périodes à la surface durant lesquelles le grèbe profite certainement des bancs de poissons. Il utilise son bec robuste comme une dague pour pêcher.

Le Grèbe élégant est l’une des deux espèces les plus piscivores de cette famille avec le Grèbe huppé. Tous deux ont un corps long, un cou mince et un bec long et fin.   

Pendant la saison de reproduction, le Grèbe élégant effectue des parades rituelles étonnantes, souvent plus élaborées que chez les autres grèbes. Ces comportements ont entièrement lieu sur et dans l’eau.
Après plusieurs cris d’avertissements, des parades typiques telles que les « oscillations de la tête » commencent. Cette parade est une sorte d’introduction à la suite souvent plus élaborée. Les deux partenaires flottent l’un en face de l’autre avec le cou étiré. Ils secouent leurs têtes de deux façons, rapidement de haut en bas, et lentement d’un côté à l’autre. Ils sont silencieux.

Un autre comportement, « la parade des algues » est utilisé une fois que le couple est bien établi. Les deux partenaires nagent en s’éloignant l’un de l’autre et plongent lentement. Ensuite, ils réapparaissent en tenant chacun un paquet d’algues dans le bec. Ils se déplacent l’un vers l’autre et soudain, ils se dressent verticalement sur l’eau, poitrine contre poitrine, balançant rapidement leurs têtes d’un côté à l’autre et se frottant mutuellement avec les algues tenus dans leurs becs.

Mais la parade la plus spectaculaire est la « cérémonie de la course ». Cette parade peut être effectuée par deux mâles, un mâle et une femelle, ou plusieurs mâles et une femelle. Mâle et femelle dressent leurs corps et se ruent sauvagement sur l’eau l’un à côté de l’autre. Leurs cous sont gracieusement incurvés vers l’avant, et après avoir parcouru 20 à 30 mètres, les deux partenaires plongent simultanément sous l’eau. Cette parade est accompagnée de cris rauques et d’éclaboussements sonores.

L’accouplement accompagné de cris a lieu hors de l’eau, souvent sur une plateforme construite en eau peu profonde. Ensuite, les deux grèbes secouent leurs têtes ensemble, l’un étant dans l’eau et l’autre sur la plateforme. Ces oiseaux sont monogames.
Le Grèbe élégant se reproduit en colonies, et ses comportements agressifs ou de défense sont donc simplifiés. Habituellement, il défend une petite zone autour du site du nid.

Le Grèbe élégant est migrateur et hiverne vers le sud sur la côte du Pacifique. Il commence à partir en septembre vers les endroits où l’eau est salée. Il migre la nuit au-dessus des terres, et en partie de jour le long de la côte qu’il parcourt aussi en nageant.
Les populations du Mexique semblent plutôt résidentes, avec uniquement quelques déplacements locaux selon les saisons.

Comme la plupart des grèbes, le Grèbe élégant vole peu et se trouve plus souvent dans un environnement aquatique que dans les airs. Cependant, cette espèce est capable de migrer et donc de voler. Pour s’envoler, il doit courir sur l’eau tout en battant rapidement des ailes afin de s’élever. Il continue d’effectuer des battements rapides une fois en vol.
Il peut voler vite et sur de longues distances au cours des migrations, avec un vol direct et des battements rapides.
Cette espèce forme souvent de grands rassemblements en hiver et pendant les haltes migratoires.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La ponte a lieu de mai à juillet aux USA, et entre mai et octobre au Mexique.
Le Grèbe élégant se reproduit parfois en grandes colonies de centaines ou de milliers de nids, et se trouve quelquefois dans des colonies mixtes avec le Grèbe à face blanche (Aechmophorus clarkii) si semblable. Mais il lui arrive aussi occasionnellement de nidifier en couple isolé.
Les deux adultes construisent un nid flottant, un amas assez solide de matières végétales, soit flottant, soit avec le dessous reposant sur le fond. Le nid est habituellement accroché à la végétation émergente dans un marais où l’eau est peu profonde.

La femelle dépose 3-4 œufs bleu clair. Il arrive parfois que la couvée soit plus importante, résultat de la ponte de plusieurs femelles dans le même nid au sein d’une colonie. Les deux parents incubent pendant 21-28 jours.
Les poussins sont nidifuges et quittent le nid presque immédiatement après l’éclosion. Ils sont couverts d’un duvet gris fumée, mais la tête et le dessous sont blanchâtres. On peut les voir souvent sur le dos d’un adulte, se laissant porter au gré des flots. Ils sont emplumés au bout de 70 jours environ.
Cette espèce produit une seule couvée par saison.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Grèbe élégant est menacé par les déchets huileux répandus sur le littoral, et par les insecticides accumulés dans la nourriture qu’ils absorbent. Ce qui entraine la fragilisation des œufs et donc une reproduction moins bonne.
Une autre menace vient de la réduction de l’habitat avec les développements humains qui augmentent régulièrement.
Cependant, les populations sont actuellement importantes et stables, et l’espèce n’est pas considérée comme étant menacée.