English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Ang : Horned Grebe or Slavonian Grebe
All: Ohrentaucher
Esp: Zampullín Cuellirrojo
Ital: Svasso cornuto
Nd: Kuifduiker
Sd: Svarthakedopping

Photographes:

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Bob Moul
Nature Photography

Ingo Waschkies
My bird pictures on Pbase

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112 

ENCYCLOPEDIE DES OISEAUX DE FRANCE ET D’EUROPE – de Peter Hayman et Rob Hume - Flammarion – ISBN : 2082009920

Avibase (Lepage Denis)

BirdLife International (BirdLife International)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

 

Accueil

Sommaire fiches

 

Grèbe esclavon
Podiceps auritus

Ordre des Podicipédiformes – Famille des Podicipédidés

QUELQUES MESURES : 
L : 31-38 cm
Poids : 300-470 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU : 
Le Grèbe esclavon se trouve dans les deux Mondes, le Nouveau et l’Ancien. Ce bel oiseau accomplit des parades nuptiales spectaculaires au début de la saison de reproduction.

Les deux sexes sont semblables.
L’adulte en plumage nuptial a les parties supérieures et l’arrière du cou brun noirâtre, y compris les ailes et la queue courte, mais les rémiges secondaires sont blanches.

Les parties inférieures sont d’un roux éclatant sur la poitrine et les flancs. L’abdomen est blanc. Le dessous des ailes est blanchâtre.

La tête est noire avec les lores et le front roux, et les aigrettes dorées. Les plumes noires peuvent se dresser et former une collerette de chaque côté de la tête.
Le bec droit est noir avec l’extrémité blanche. Les yeux sont rouge vif. Les pattes et les doigts sont noirs. 

L’adulte en hiver est noir et blanc. Le front, la calotte, l’arrière du cou et les parties supérieures sont noirâtres. Les parties inférieures, les joues et les côtés de la tête sont blancs. Les flancs peuvent être grisâtres ou striés de gris.

Certains oiseaux passent par un plumage transitoire au printemps, avec quelques traces de roux sur le cou et la tête. 

Le juvénile ressemble à l’adulte en hiver avec une séparation indistincte entre la tête noire et la face blanche, et son plumage est plus brun.

Il existe deux sous-espèces :
La sous-espèce nominale P.a. auritus se trouve dans l’Ancien Monde.
La race P.a. cornutus est celle du Nouveau Monde. Elle est un peu plus grise sur le dessus, et surtout sur la calotte.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO 
Le Grèbe esclavon est habituellement silencieux en dehors de la période de reproduction. Mais à ce moment-là, il émet des plaintes rauques répétées « joarrrh », et un trille sonore et nasillard lancé en séries, chaque phrase descendant et s’éteignant doucement « dji-ji-ji-ji-ji-ji-ji-ji-ji-ji-ji-jrrh ».    

HABITAT :
Le Grèbe esclavon fréquente les eaux douces des lacs avec de la végétation émergente pendant la période de nidification, ainsi que des mares et des marais avec quelques zones aquatiques découvertes, et des zones délimitées sur les grands lacs et les fleuves. 
Il devient plus « marin » en hiver, et peut alors être vu dans des baies côtières abritées et des estuaires. Dans le sud de l’aire de nidification, on le trouve aussi sur les grands lacs.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Grèbe esclavon de la race « auritus » se reproduit dans le Paléarctique, depuis l’Islande et la Baltique jusqu’au Kamchatka. Il hiverne depuis la Mer du Nord jusqu’à la Mer Caspienne.
La race « cornutus » se reproduit au centre de l’Alaska jusqu’au nord-ouest et nord-centre des Etats-Unis. Il hiverne vers le sud en Californie et au Texas.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Grèbe esclavon se nourrit principalement de poissons et d’arthropodes, mais il est capable de s’adapter selon les disponibilités. Les poissons et les crustacés sont plus importants en hiver.
Ce grèbe est très agile sous l’eau, et poursuit ses proies en nageant à une vitesse d’1 mètre/ seconde. Il se nourrit en plongeant depuis la surface pendant environ 20 secondes, mais il prend aussi de la nourriture qui flotte à la surface et happe des insectes volants.

Au début de la période de reproduction, ce grèbe aux couleurs vives effectue des parades nuptiales typiques et rituelles tels que la danse avec des plantes aquatiques dans le bec : ils collectent des plantes au fond de l’eau et ensuite, les deux grèbes émergent et se font face et commencent alors à danser. Ils tournent en étant parallèles, et font la course ensemble sur l’eau.
Ces parades peuvent être effectuées par un mâle et une femelle, par deux mâles ou par plusieurs mâles et une seule femelle.

Au cours de ces parades, on peut entendre des cris rauques et des éclaboussements sonores. Les grèbes font une course sauvage sur l’eau avec le cou et la tête tendus avant de plonger.
L’accouplement a lieu en général hors de l’eau, souvent sur une plateforme construite par les deux partenaires sur des eaux peu profondes. Les parades et les accouplements commencent plusieurs semaines ou mois avant la ponte.

Pendant cette période, le Grèbe esclavon est territorial et le mâle effectue des parades de défense avec des poursuites et même occasionnellement des combats.

Le Grèbe esclavon est un migrateur. En Amérique du Nord, ils voyagent au-dessus des terres pendant la nuit, et survolent les zones côtières au cours de la journée.      
Ils hivernent habituellement le long des côtes dans des eaux situées à l’intérieur des terres, et aussi sur des grands lacs.

VOL :   
Le Grèbe esclavon a un vol direct effectué avec des battements rapides.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La ponte a lieu entre avril et août ou septembre selon la distribution, avec un pic en juin.
Le Grèbe esclavon est en général un nicheur solitaire, mais des colonies lâches sont parfois observées. Les deux adultes construisent une plateforme flottante avec des plantes aquatiques, et accrochée à la végétation. Elle est parfois faite à partir des plantes enracinées au fond de l’eau, ou sur un rocher au niveau de l’eau.

La femelle dépose 4-5 œufs. Une seule couvée est produite, ou occasionnellement deux. Les deux parents incubent pendant 22 à 25 jours. Les poussins ont un duvet rayé, et surtout sur la tête et le cou. Ils sont emplumés au bout de 55 à 60 jours et sont matures sexuellement à l’âge de deux ans.
Les poussins sont parfois portés par les adultes, placés sur le dos entre leurs ailes.

ALIMENTATION :  
Le Grèbe esclavon se nourrit surtout de poissons et d’arthropodes tels que des insectes (adultes et larves) comprenant des scarabées, des libellules, des éphémères, des punaises d’eau, ainsi que des crustacés, quelques mollusques et des vers.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :    
Le Grèbe esclavon est menacé par les dérangements humains, les travaux forestiers el long des rives des lacs où les oiseaux se reproduisent, les fluctuations du niveau des eaux et la pollution chimique.
Mais actuellement, les populations semblent stables et ne sont pas globalement menacées.