English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Grue du Japon
Grus japonensis

Ordre des Gruiformes – Famille des Gruidés

QUELQUES MESURES :
Hauteur : 150 cm
Env : 220-250 cm
Poids : 7-10 kg, mais jusqu’à 12 et plus avec les réserves de graisse.

LONGEVITE : jusqu’à 25-30 ans en liberté. Jusqu’à 60-70 ans en captivité.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
La Grue du Japon est aussi nommée Grue de Mandchourie. Cette espèce a les primaires blanches, ce qui est un fait unique chez les grues. C’est aussi une espèce de plus en plus rare, la seconde au monde.  

L’adulte a le plumage d’un blanc pur, contrastant fortement avec les secondaires noires. La queue arrondie est blanche.
Le long cou, les joues et le front sont noirs. Les couvertures auriculaires et la nuque sont blanches. On peut voir une tache rouge faite de peau nue sur la calotte. Cette tache peut devenir plus vive quand l’oiseau est excité.
Les parties inférieures sont blanches également. Le dessous des ailes présente des secondaires noirâtres.
Le long bec est de couleur corne. Les yeux sont bruns. Les longues pattes et les doigts sont noirâtres.

Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand que la femelle.

Le juvénile ressemble aux adultes mais il a les extrémités des primaires noires. Les secondaires sont brunâtres. Le cou et la tête sont d’un brun terne ou grisâtre. Il n’a pas la tache rouge sur la calotte. Il obtient sa maturité sexuelle vers 3-4 ans.

CRIS ET CHANTS :
La Grue du Japon émet des vocalises pénétrantes. Elle a un vaste répertoire, depuis les ronronnements bas jusqu’aux cris sonores lancés par les deux partenaires pendant les parades. Les cris lancés à l’unisson sont émis par les deux sexes avant chaque danse.

HABITAT :      
La Grue du Japon est la plus aquatique de toutes les grues et préfère les eaux profondes. Cette espèce vit dans les marais ouverts avec des roseaux et des laîches et dans les prairies humides où elle jouit d’une bonne visibilité.
Elle hiverne près des rivières, dans les rizières, les marais d’eau douce, les marais côtiers salés et les vasières.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
La Grue du Japon est résidente à Hokkaido (Japon), mais cette espèce se reproduit aussi au nord-est de la Chine et dans la proche Russie, à l’extrême sud-est.
Elle hiverne en Corée et au Jiangsu, Centre-est de la Chine.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
La Grue du Japon se nourrit en général dans les eaux profondes des marais. Elle se nourrit d’insectes, invertébrés aquatiques, amphibiens, poissons et petits rongeurs. Elle consomme aussi des matières végétales et des graines en hiver.
A Hokkaido, elles sont nourries par l’homme en hiver.
La Grue du Japon se nourrit en marchant et en picorant. Les longs doigts permettent à l’oiseau de marcher dans le sol meuble et boueux, et le long bec de sonder dans l’eau pour chercher les proies.
Ces grues sont grégaires et vivent en groupes.

Les Grues du Japon forment en général des couples unis pour la vie, et retournent régulièrement sur les mêmes sites de reproduction chaque année.
Les grues sont bien connues pour leurs merveilleuses « danses ». Ces parades comprennent des bonds saccadés, de gracieux bonds en l’air et des courses sauvages avec les ailes ouvertes. Les oiseaux font des courbettes avec les pattes pliées et les ailes relevées, et sautent. L’oiseau peut aussi prendre un rameau de bois ou un morceau de végétation et le lancer en l’air. 
Ces danses sont étonnantes à observer. Elles sont utilisées pour maintenir et renforcer les liens du couple, mais elles peuvent avoir d’autres significations selon l’âge des oiseaux. Même les poussins peuvent danser et pour eux, ces parades sont associées à des jeux alors que pour les adultes, c’est un véritable moyen de communication accompagné de cris.

Les parades vocales montrent les oiseaux avec la tête rejetée en arrière, le bec levé vers le ciel et les ailes relevées.

 

La Grue du Japon est résidente à Hokkaido, effectuant seulement des dispersions courtes après la saison de reproduction.
Les autres populations migrent en hiver vers les marais en Chine, au Japon et en Corée.

VOL : 
La Grue du Japon a un vol puissant grâce à ses grandes ailes. Elle prend son envol d’abord en courant sur le sol tandis qu’elle bat des ailes. Elle atteint rapidement une bonne vitesse et peut s’envoler avec une poussée de ses larges ailes. En vol, le cou est tendu et droit vers l’avant, et les longues pattes sont étendues en arrière du corps.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La Grue du Japon, comme les autres espèces de grues, est monogame et les liens du couple durent toute la vie en général. Elles renforcent ces liens par leurs magnifiques danses.
La saison de reproduction a lieu au printemps. Le Grue du Japon se reproduit dans les zones humides, surtout les marais côtiers avec des roseaux secs mais sur pied.
Le nid est situé sur des eaux assez profondes, environ 50 cm de profondeur. Il est fait avec des roseaux et de l’herbe, et les deux partenaires le construisent ensemble. C’est une plate-forme avec parfois une sorte de fossé plein d’eau tout autour.

La femelle dépose habituellement deux œufs. L’incubation dure entre 29 et 34 jours, partagée par les deux parents. La femelle incube la nuit, et pendant la journée, les deux adultes prennent des tours.
A la naissance, les poussins sont bruns avec quelques taches blanches. Ils sont nidifuges et abandonnent le nid assez vite, quelques jours après l’éclosion. Ils suivent leurs parents quand ils vont se nourrir. Ils peuvent voler au bout de trois mois.
Cette espèce produit en général une seule couvée par an.  

ALIMENTATION :
La Grue du Japon est presque omnivore, se nourrissant d’une grande variété de proies et de matériaux selon la distribution.
Elle se nourrit d’insectes et d’invertébrés aquatiques, de poissons, d’amphibiens et de petits rongeurs. Mais elle consomme aussi des matières végétales telles que des roseaux, des herbes, du riz, des graines et des semences pendant l’hiver.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
La Grue du Japon est notée comme étant une ESPECE EN DANGER D’EXTINCTION, à cause du petit nombre d’oiseaux.
La principale population se trouve en Chine.
Grâce à la nourriture fournie par l’homme en hiver, les populations vivant sur Hokkaido ont augmenté. Mais la dégradation de l’habitat avec le drainage des zones humides pour l’agriculture et l’industrie représente la menace la plus importante pour l’espèce.

Des programmes de reproduction sont actifs et plusieurs oiseaux élevés en captivité ont ainsi été relâchés dans des sites naturels de reproduction.

La Grue du Japon apparaît souvent dans les mythes et les légendes au Japon et en Chine, où cet oiseau est le symbole de la longévité et de l’immortalité. 

Ang : Red-crowned Crane
All :  Mandschurenkranich
Esp: Grulla Manchú
Ital:  Gru della Manciuria
Nd: Chinese Kraanvogel
Russe: Японский журавль
Sd: Japansk trana    

Photos de Tom Merigan
Son site: Tom Meriganís Photo Galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:  

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Volume 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN : 8487334202

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

Avibase (Lepage Denis)

International Crane Foundation

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Gruidés

Sommaire fiches

 

SONS PAR XENO-CANTO