English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Guillemot de Xantus
Ang: Guadalupe Murrelet
All: Lummenalk
Esp: Mérgulo de la Guadalupe
Ita: Urietta di Xantus
Nd: Xantus' Alk
Sd: guadalupealka

Texte et illustration de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 3 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334202

OISEAUX DE MER – Guide d’identification de Peter Harrison – Editions Broquet (Canada) – ISBN-10 : 2890004090 – ISBN-13 : 978-2890004092

Avibase (Denis Lepage)

BirdLife International

HBW Alive

Audubon

Wikipedia, the free encyclopaedia

What Bird-The ultimate Bird Guide (Mitchell Waite)

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

BirdFellow Ė Guadalupe Murrelet

Emperor Kenís World - Guadalupe Murrelet

 

Accueil

Famille des Alcidés

Sommaire fiches

 

Guillemot de Xantus
Synthliboramphus hypoleucus

Ordre des Charadriiformes – Famille des Alcidés

INTRODUCTION :
Le Guillemot de Xantus et le Guillemot de Scripps étaient auparavant des sous-espèces de l’ancienne race nominale qui portait aussi le nom de Guillemot de Xantus. L’actuel guillemot du même nom est l’espèce du sud par rapport au Guillemot de Scripps qui se trouve plus au nord. Elles ont été séparées en 2012 et sont aujourd’hui des espèces à part entière.
Le Guillemot de Xantus étudié sur cette page se reproduit sur des îles au large de l’ouest de la Basse Californie. Il est rarement observé plus au nord dans les eaux californiennes.
Cette espèce est menacée par les mammifères introduits sur les îles où il se reproduit, et par la pollution en mer. Il est actuellement classé comme espèce en Danger d’Extinction.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :   
Longueur : 23-25 cm
Envergure : 38-40 cm
Poids : 130-185 gr

Le Guillemot de Xantus diffère du Guillemot de Scripps par les dessins de la face et la forme du bec. C’est un petit oiseau marin blanc et noir. Les parties supérieures noires sont légèrement teintées de gris sur le sommet de la tête, le cou, le dos, les ailes et la queue.
Les parties inférieures sont blanches, y compris le dessous des ailes. On note la présence de taches variables grises et blanches sur les flancs.
Sur la tête, l’œil est presqu’entièrement entouré d’une zone blanche qui aide à le différencier du Guillemot de Scripps. Le menton, la gorge, les lores, les joues et les côtés de la tête sont blancs.
Le bec noir est court et mince. Les yeux sont brun foncé. Les pattes et les doigts palmés sont gris bleuâtre, avec les membranes et les griffes noires.

Mâle et femelle ont le même plumage, mais la femelle est légèrement plus grande que le mâle au niveau du culmen, des ailes et du poids (15g de plus).
Les adultes en plumage d’hiver ont les parties supérieures d’un noir grisâtre plus pâle, dû à l’usure des plumes.
Le juvénile ressemble aux adultes mais il a les flancs barrés de noirâtre.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :  
Le Guillemot de Xantus se trouve le long de la côte ouest de l’Amérique du Nord. Il se reproduit sur des îles au large de la côte de la Basse Californie et du Mexique. Il semble incertain au large du sud de la Californie.
Il hiverne au large, mais probablement à l’intérieur de ses aires de reproduction et le long des côtes.

HABITAT :              
Le Guillemot de Xantus se reproduit sur les pentes abruptes et les falaises des îles situées au large du continent. Il préfère les zones avec un couvert végétal épais.
En hiver, il est généralement en mer où il fréquente les eaux profondes au-delà de la plaque continentale.

CRIS ET CHANTS : 
Le Guillemot de Xantus produit un trille sonore. Il est généralement plus bruyant pendant la saison de reproduction. 

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Guillemot de Xantus se nourrit de petits poissons et de crustacés. Il plonge et nage sous l’eau avec aisance, propulsé par ses ailes et ses pieds palmés, et poursuit activement ses proies. Il se nourrit souvent en couples, et rarement en groupes.  

Les comportements nuptiaux du Guillemot de Xantus sont peu connus. Comme de nombreux Alcidés, il est plus actif la nuit aux colonies. Il se reproduit en petites colonies de faible densité, sans doute à cause du peu d’habitats adaptés à ses besoins à cette période. Il nidifie dans des cavités naturelles, des creux autour des racines des arbres ou dans des crevasses rocheuses, près d’un couvert végétal épais.
Ils sont généralement monogames avec des liens qui durent longtemps.

Le Guillemot de Xantus se disperse au large après la reproduction, mais il reste à l’intérieur des zones de reproduction. Ils reviennent sur les îles où ils nidifient courant décembre. 
Le vol est rapide et direct, avec des battements rapides.  

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
La saison de reproduction a lieu entre fin décembre et juillet, avec la ponte au début du printemps.
Le Guillemot de Xantus se reproduit en petites colonies. Il nidifie dans des cavités, des grottes, des crevasses rocheuses, des terriers abandonnés et entre les racines des arbres. Il ne construit pas de nid, et les œufs sont déposés directement sur le sol, sous la protection du couvert végétal.

La femelle dépose 2 œufs de couleur variable allant du blanc au bleu, vert ou même brun foncé, avec ou sans taches. Les deux parents partagent l’incubation pendant 32-34 jours en prenant des tours. A la naissance, les poussins sont emplumés et bien développés. Comme d’habitude dans ces espèces, ils ne restent que deux jours dans la cavité sans être nourris. Au bout de ces deux jours, les parents les emmènent de nuit, et toute la famille quitte le site du nid. Les adultes s’envolent vers l’océan tandis que les poussins qui ne volent pas devront traverser des terrains difficiles et même sauter du haut des falaises dans l’eau en dessous. Là, ils retrouvent leurs parents qui les attendent et qui communiquent continuellement par des sons. Ils partent tous au large et les jeunes sont dépendants des adultes pendant plusieurs mois.  

PROTECTION / MENACES / STATUTS :  
Le Guillemot de Xantus est menacé par les mammifères prédateurs introduits sur les îles où il se reproduit, et plus particulièrement sur Guadalupe Island où les chats sont la cause d’une baisse significative de la population.
L’espèce est également menacée en mer par les filets de pêche et la pollution, et les dérangements aux colonies.
La population globale est estimée à environ 5000 indivudus matures, ce qui équivaut à 7500 individus.
Le Guillemot de Xantus est actuellement classé comme espèce en danger d’Extinction.

Cette illustration n'est que provisoire, en attendant une photo de cette espèce.

Elle montre néanmoins les dessins du plumage qui permettent de différencier cette espèce d'une autre.