English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Gymnogène d’Afrique
Polyboroides typus

Ordre des Accipitriformes – Famille des Accipitridés

QUELQUES MESURES:
L: 60 à 66 cm; Env : 160 cm ; Poids: 635 à 950 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Le gymnogène d’Afrique est un rapace de taille moyenne. Les parties supérieures sont gris pâle, ainsi que la tête et la poitrine. L’abdomen est finement rayé de blanc et de noir. Il a les ailes larges, gris pâle, avec les lisères noires bordées d’une étroite ligne blanche, et présente des taches noires sur les couvertures. Une large bande blanche barre la queue noire.
Le gymnogène d’Afrique a une partie de la face nue, variable en couleur, jaune vif en temps normal, devenant rose quand il crie près du nid, et passant de l’orange au rouge en période de parade nuptiale.
Les yeux sont brun foncé. Le court bec crochu est noir. Les pattes et les doigts sont jaunes, avec une double articulation, et des doigts sont assez petits.
Les deux sexes sont semblables.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le gymnogène d’Afrique a un cri faible, un sifflement plaintif et prolongé « su-eeeee-oo ». Mais normalement, c’est un oiseau silencieux.
Les jeunes au nid ont un cri plus haut perché, un rapide bavardage « ki-ki-ki-ki-ki », tandis que les adultes émettent un « wheep-wheep » près du nid.

HABITAT :
Le gymnogène d’Afrique vit dans les forêts, les zones boisées, les savanes et les zones cultivées, près de l’eau ou dans les zones pluvieuses, depuis le niveau de la mer jusqu’à 3000 mètres d’altitude.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
Le gymnogène d’Afrique vit en Afrique, au sud du Sahara. En Afrique du Sud, il est localement un résident commun, mais il est absent des zones plus sèches du pays.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le gymnogène d’Afrique est habituellement solitaire. Il est spécialisé dans la visite des nids des tisserins, entre autres, grâce à ses pattes aux jointures flexibles lui permettant cet exercice. Il peut sonder les crevasses et les trous pour trouver des lézards et des larves, mais pour dérober des œufs et des poussins dans les nids des tisserins, il se suspend tête en bas pour attraper ses proies.
Pour se nourrir des fruits du palmier à huile, il peut marcher le long des branches et des feuillages, une patte après l’autre, se servant de ses ailes pour se stabiliser.

Le gymnogène d’Afrique chasse principalement dans les arbres et les buissons, mais pas en vol. Il effectue des sortes de raids dans les colonies de tisserins pour se nourrir.
Il chasse en planant, en cherchant depuis un perchoir, ou en marchant sur le sol, ou sur les troncs des arbres en battant des ailes de temps en temps. Il envahit les colonies de limicoles pour leur dérober œufs et poussins, et peut effectuer un vol bas pour les poursuivre à travers la végétation.
Ses jointures au niveau de l’articulation lui permettent de bouger ses pattes vers l’avant, l’arrière, et latéralement, le rendant unique en son genre. Sa petite tête lui permet d’extraire quelques proies des crevasses et fissures.
Pendant la parade nuptiale, la femelle vole en se retournant sur le dos, pour présenter ses serres au mâle.

VOL :
Le gymnogène d’Afrique plane facilement et de façon soutenue. En vol, il apparaît plein d’énergie avec ses larges ailes arrondies. Habituellement, il vole haut au-dessus de la forêt, avec un vol lent mais énergique.     

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le gymnogène d’Afrique se reproduit à la fin de la saison des pluies, de juin à novembre. Son nid est situé au sommet d’un arbre, ou dans une crevasse rocheuse ou près du sol. C’est une plate forme faite de branchettes, avec une bordure de feuilles vertes fraîches, et tapissée de brindilles vertes.
La femelle dépose 1 ou 2 œufs blancs. L’incubation dure environ 35 jours, assurée par les deux parents. Les poussins sont nourris par les deux adultes, mais surtout par la femelle, avec la nourriture apportée au nid par le mâle. Les jeunes abandonnent le nid à l’âge de 45 à 55 jours.

ALIMENTATION:
Le gymnogène d’Afrique se nourrit des poussins et des œufs des petits oiseaux. Mais il consomme aussi des grenouilles, des insectes, des petits mammifères, de petits reptiles et des chauves-souris. Parfois, il consomme les fruits du palmier à huile.

 

PROTECTION/MENACES/STATUTS:
Le gymnogène d’Afrique est largement répandu dans le sud du Sahara Africain, excepté dans les arides régions du nord. 

Ang : African Harrier Hawk or Gymnogene or African Gymnogene
All : Höhlenweihe
Esp: Aguilucho-caricalvo Común
Ital: Sparviero serpentario africano
Nd: Kaalkopkiekendief
Russe: Африканский луневый ястреб

Yves Thonnérieux (Oiseaux adultes)
Son Site: NATUR’AILES

Photo de Steve Garvie (Gymnogène immature)
Son site: RAINBIRDER Photo galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources :

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

BIRDS OF AFRICA SOUTH OF THE SAHARA by Ian Sinclair and Peter Ryan - Princeton University Press Princeton and Oxford - ISBN: 0691118159

Avibase (Lepage Denis)

The Hawk Conservancy Trust (Hilary Smith)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page rapaces

Sommaire fiches

 

Les juvéniles ont un plumage brun clair, plus clair encore sur l’abdomen, avec du brun foncé à la place du noir, et la queue rayée.
Les poussins ont un duvet chamois à brun orangé, et au bout de 10 jours, ils deviennent grisâtres dessus et blancs dessous. La face et la cire sont gris olive clair, les pattes et les doigts sont jaune verdâtre. 
Immature

Plus

de

photos