English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Héron de Humblot – Héron de Madagascar
Ang: Humblot’s Heron – Madagascar Heron
All: Madagaskarreiher
Esp: Garza Malgache
Ita: Airone di Humblot
Nd: Madagaskarreiger
Sd: madagaskarhäger
Mal: Vano, Vorompasika, vorompotsy, Voronomby

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC
 
Alan & Ann Tate
AA Bird Photography

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

The Birds of Africa: Volume VIII: The Malagasy Region: Madagascar, Seychelles, Comoros, Mascarenes - Par Roger Safford, Frank Hawkins – ISBN: 1408190494, 9781408190494- Editeur: A&C Black, 2013

Birds of Madagascar: A Photographic Guide Par Pete Morris, Frank Hawkins – ISBN: 0300077556, 9780300077551- Editeur: Yale University Press, 1998

Birds of the Indian Ocean Islands Par Ian Sinclair, Olivier Langrand - ISBN: 1868729567, 9781868729562- Editeur: Struik, 2003

A Photographic Guide to Birds of the Indian Ocean Islands: Madagascar ... Par Ian Sinclair, Olivier Langrand, Fanja Andriamialisoa - ISBN-10: 177007175X - ISBN-13: 978-1770071759 - Publisher: Struik Publishers (July 18, 2011)

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

ARKive (Christopher Parsons)  

Wikipedia, the free encyclopaedia

Heron Conservation - The IUCN-SSC Heron Specialist Group

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches

 

Héron de Humblot
Ardea humbloti

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Ardéidés

INTRODUCTION :
Le Héron de Humblot est endémique de Madagascar et se trouve principalement dans l’ouest de l’île. Il fréquente les habitats côtiers mais aussi les lacs et les rivières d’eau douce, et se nourrit dans les eaux claires qui abritent des poissons de grande taille. Il fréquente les eaux douces, saumâtres et salées selon l’endroit.
Ce grand héron plutôt solitaire est menacé par la dégradation et la destruction des zones humides pour les transformer en rizières. L’espèce est actuellement considérée En danger d’Extinction.
Le nom du Héron de Humblot rend hommage au naturaliste français Léon Humblot (1852-1914).

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :
Longueur : 92-100 cm

Le Héron de Humblot est plus foncé que le Héron cendré avec un plumage plus uniformément gris, sans aucune teinte blanche ou rousse. Les rémiges et l'alule sont d’un gris plus foncé.
La tête est sombre, noir grisâtre, et le menton est noir. Les plumes de la crête en arrière de la calotte sont noires.
Le grand bec massif est jaune terne avec la base sombre. Il devient plus vif ou même orange pendant la période de reproduction. Les yeux sont jaune pâle. Les pattes et les doigts sont brunâtres ou grisâtre terne avec une teinte jaune, mais sont plus orangés en saison nuptiale.
Mâle et femelle sont semblables.
Le juvénile a le plumage plus foncé que les adultes, et le menton est blanc ou brunâtre. Les très jeunes oiseaux ont des plumes brunes sur le dessus.  

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Héron de Humblot se trouve dans l’ouest de Madagascar. Les statuts ne sont pas clairs en ce qui concerne les Comores, avec des petits nombres réguliers sur Mayotte, mais aucune preuve de reproduction sur cette île.

HABITAT :
Le Héron de Humblot est présent dans les zones côtières, dans des eaux salées, saumâtres et douces. Il fréquente également les lagunes, les estuaires, les baies, les mangroves, les zones soumises aux marées et les récifs.
Cependant, il est aussi présent à l’intérieur des terres, dans les zones humides avec de l’eau douce comme les rives des lacs ou les herbages inondés, mais on le voit rarement dans les rizières. L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 1500 mètres d’altitude.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Comme le Héron cendré, le Héron de Humblot émet des « karr » ou « aaark » sonores de tonalité basse lorsqu’il est en vol. Ce cri est répété de façon irrégulière. Au nid, les adultes produisent des sortes de crépitements bas avec le bec.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Héron de Humblot se nourrit habituellement de poissons de grande taille ou de taille moyenne pouvant mesurer jusqu’à 30 centimètres de long. Il pêche des anguilles, des serpents marins de la famille des Elapidae, des Gobies de la famille des Gobiidés et consomme aussi des crustacés.

Comme la majeure partie des Ardéidés, il cherche tranquillement des proies, attendant immobile pendant de longs moments, mais aussi en marchant lentement dans l’eau peu profonde ou même dans des eaux assez profondes, et sur la végétation flottante. Il pêche aussi bien à marée haute qu’à marée basse.
Une fois qu’un poisson est pris, il s’envole et parcourt en général une courte distance pour gagner une zone où le sol est plus ferme. Il se repose souvent sur une plage sableuse ou bien il lisse ses plumes entre deux séances de pêche.

Le Héron de Humblot peut nidifier en couples isolés ou en petites colonies d’espèces mélangées regroupant de 8 à 10 couples. Ces colonies abritent des hérons, des ibis et des spatules selon l’endroit.
Les comportements nuptiaux de cette espèce sont peu connus. Nous pouvons cependant penser qu’ils sont identiques à ceux des autres Ardéidés.

Le Héron de Humblot est résident dans les régions côtières de l’ouest, du sud et de l’extrême nord-est de Madagascar. Cependant, des oiseaux sont occasionnellement observés (plutôt des juvéniles) à moyenne altitude sur la côte est de l’île et dans l’archipel de Nosy Hara.

Le Héron de Humblot a un vol lent, plutôt lourd mais puissant. Il est capable de se poser dans l’eau et de s’envoler à nouveau immédiatement.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
D’après des observations à différentes périodes de l’année (juillet, août, novembre et décembre), il semblerait que le Héron de Humblot se reproduise tout au long de l’année mais de façon synchronisée au niveau local.
Comme de nombreux Ardéidés, il peut nidifier seul ou en petites colonies d’espèces mélangées, souvent en compagnie du Héron cendré. Quelques nids contiennent parfois des poussins des deux espèces, avec des adultes à proximité, également des deux espèces. Aucune hybridation n’a cependant été constatée.
Le nid est une plateforme faite avec des roseaux ou toute autre végétation aquatique, sur le sol ou dans un arbre, mais aussi dans des parcelles boisées sur des ilots au large des côtes, des crevasses rocheuses, ou sur des îles au milieu des lacs.  
La femelle dépose 1-3 œufs de couleur bleue. Il n’y a pas d’autres informations concernant cette espèce.

Généralement chez les Ardéidés, les deux adultes partagent l’incubation qui dure entre 18 et 30 jours en fonction de l’espèce. Les poussins sont nidicoles. Chez les grands hérons du genre Ardea, ils restent au nid pendant plusieurs semaines. Mais les poussins vagabondent en dehors du nid au bout de quelques temps.

Le succès de la reproduction du Héron de Humblot semble plutôt bas. Les poussins sont vulnérables aux dérangements, les œufs sont collectés et les jeunes sont capturés par les locaux pour la consommation.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Héron de Humblot est menacé par la perte de l’habitat à cause de la dégradation des zones humides pour les transformer en rizières, et à cause de l’envasement de ces zones à la suite du déboisement des bassins hydrographiques.
Au moins la moitié de la population vit en dehors des zones protégées, et l’ensemble de l’habitat est peu préservé.
La population est estimée à 1500 individus, ce qui équivaut à peu près à 1000 individus matures. Cette population semble encore décliner.
Le Héron de Humblot est actuellement considéré En Danger d’Extinction.