English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Héron flûte-du-soleil
Syrigma sibilatrix

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Ardéidés

QUELQUES MESURES :
L : 50-61 cm
Poids : 520-545 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Le Héron flûte-du-soleil est un très beau héron, probablement le plus coloré de tous les Ardéidés.

Ang : Whistling Heron
All : Pfeifreiher
Esp : Garza Chiflona
Esp : (Argentine): Chiflón
Esp : (Bolivia): Chiflón
Esp : (Colombia): Garza Silbadora
Esp : (Paraguay): Garza silbadora
Esp : (Uruguay): Chiflón
Ital: Airone fischiatore
Port : Maria-faceira
Nd: Fluitreiger
Russe: Цапля-Свистун

Photographes:

Philippe Wolfer : OISEAUX D’ARGENTINE

Eduardo Andrés Jordan : MIS AVES AVES DE ARGENTINA

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

THE HERON HANDBOOK by James Hancock and James Kushlan- CROOM HELM – IBSN: 0709937164

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

 

Accueil

Page Ardéidés

Sommaire fiches

 

Sur les parties supérieures, le dos, les ailes et la queue sont gris-bleuâtre pâle. Sur le dessus des ailes, les couvertures médianes et les petites couvertures sont couleur cannelle, ces dernières étant finement striées de noir. Le croupion est jaune pâle.

Sur les parties inférieures, le bas de la poitrine, l’abdomen et les flancs sont jaune pâle. Les côtés du corps et les couvertures sous-caudales sont blancs. Le dessous des ailes présente des rémiges gris foncé et des couvertures jaune pâle.
Le cou est couleur paille depuis la base de la tête jusqu’en haut du dos et de la poitrine.

Le dessin de la tête est remarquable. La calotte est gris foncé ou noire, finissant en longues plumes noires, recourbées mais rigides sur le haut de la nuque. Les lores sont bleus, tout comme les cercles oculaires. La zone située en arrière des joues est cannelle rosâtre. Le menton est blanchâtre.

Le long bec droit est rosâtre à rouge, avec l’extrémité noire. Les yeux sont très pâles, jaune ou gris clair. Les pattes et les doigts sont noirâtres à noir verdâtre.
La tête est plus terne en dehors de la période de reproduction.
Les deux sexes sont semblables.

L’immature est plus gris et plus terne que les adultes. On peut voir des stries fines sur le cou et les petites couvertures alaires. Le dessin de la tête est terne, avec les lores grisâtres et le bec rose pâle à l’extrémité noirâtre. Les pattes et les doigts sont également plus clairs.

On trouve deux sous-espèces :
S.s. sibilatrix est la race du Sud, de la Bolivie au sud-est du Brésil et au nord-est de l’Argentine.
S.s. forstersmithi est la race du Nord, et se trouve à l’est de la Colombie et au Venezuela.
Ce dernier est plus petit, mais il a un bec plus long.    

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Héron flûte-du-soleil a pour cri typique un sifflement aigu lancé en vol. C’est un son qui porte loin « kee-kee-kee ».
Il émet aussi un son flûté (d’où son nom) « kleeer-er », souvent répété deux fois ou en série.
Quand il se sent menacé, il lance un « quah-h-h » rauque. 

HABITAT :
Le Héron flûte-du-soleil est plus terrestre que les autres Ardéidés. Il est souvent vu le long des routes  ou perché sur des clôtures. Bien sûr, cette espèce fréquente les zones humides aux eaux peu profondes, les rizières, les bosquets inondés et les rives des cours d’eau.

Dans certaines parties de sa distribution, le Héron flûte-du-soleil se nourrit dans les champs secs, notamment en Uruguay. En Bolivie, il fréquente les zones marécageuses découvertes situées entre les forêts tropicales et les forêts de feuillus plus sèches. En Argentine, il est souvent vu dans les zones marécageuses comportant des arbres clairsemés et autour des étangs.      

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Héron flûte-du-soleil est une espèce Sud-Américaine que l’on trouve dans les régions situées au nord et au sud du Bassin Amazonien.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le Héron flûte-du-soleil est un oiseau diurne. Il est territorial quand il se nourrit. Il est souvent vu en couples, mais des groupes de 25 hérons ont été observés.
Comme les autres hérons, il reste debout immobile en attendant le passage d’une proie. On le voit aussi marcher lentement le long de la rive ou dans l’eau peu profonde, ou même courir avec la tête et le cou baissés.

Les proies sont capturées avec le bec qui les transperce, ou à l’aide de coups de bec sur le sol humide. Il picore aussi des insectes sur et dans la végétation. 

Le Héron flûte-du-soleil passe la nuit dans de grands dortoirs installés dans les grands arbres. Ils y arrivent dans la soirée, environ une heure avant l’obscurité. Des groupes de 100 à 200 hérons ont été observés.

Quelques parades sont effectuées sur les zones de nourrissage, quand le héron défend vigoureusement son territoire. Ils marchent, ondulent, donnent des coups de bec et crient les uns vers les autres.

Quand la saison de reproduction commence,  le Héron flûte-du-soleil voit son plumage et les dessins de la tête devenir plus colorés et plus vifs. La longue crête noire est hérissée pendant les parades. Les deux partenaires volent d’avant en arrière et décrivent des cercles en glissant dans les airs.

Le Héron flûte-du-soleil est sédentaire, effectuant quelques déplacements locaux selon les conditions climatiques.
Les populations du nord de l’habitat sont considérées comme pouvant migrer, si l’on tient compte du fait qu’elles sont absentes du Nord-est du Venezuela de novembre à janvier.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction varie selon la distribution géographique.
Le Héron flûte-du-soleil nidifie habituellement en solitaire, mais des colonies lâches peuvent exister parfois.
Le nid est situé dans un arbre, sur une branche épaisse. Il est fait de rameaux de bois formant une plate-forme à environ 3 à 11 mètres au-dessus du sol. C’est une structure fragile non tapissée à l’intérieur.

La femelle dépose 3-4 œufs bleu clair tachetés aux deux extrémités. La période de nidification est peu étudiée, mais l’incubation dure probablement environ un mois, et la période au nid un mois de plus.
Les deux parents nourrissent les jeunes, même après qu’ils aient quitté le nid. En général, seulement deux jeunes survivent.  

ALIMENTATION :
Le Héron flûte-du-soleil se nourrit principalement de vers de terre, amphibiens, larves de libellules, insectes volants, poissons, anguilles, lézards et serpents d’eau. 

PROTECTION/ MENACES/ STATUTS :
Le Héron flûte-du-soleil est commun localement, mais sa distribution est inégale.

Cette espèce ne semble pas menacée actuellement.

VOL :
Le Héron flûte-du-soleil vole avec des battements rapides et le cou moins rétracté que les autres hérons.
IMMATURE
IMMATURE