English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Hibou moyen-duc
Asio otus

Ordre des Strigiformes – Famille des Strigidés

QUELQUES MESURES :
L : M : 35-38 cm – F : 37-40 cm
Env : 90-100 cm
Poids: M: 220-305 gr – F: 260-435 gr

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Hibou de taille moyenne, le hibou moyen-duc a le plumage brun et chamois, densément tacheté et rayé sur l’ensemble du corps.
Les parties supérieures sont tachetées de noir, chamois, brun et blanc. Les parties inférieures sont davantage gris-blanchâtre ou chamois, avec des stries et des rayures verticales brunes.
Les ailes sont  arrondies et la queue est longue. Les ailes sont longues et se croisent dans le dos quand l’oiseau est posé.

Ang : Long-eared Owl
All : Waldohreule
Esp: Búho Chico
Ital: Gufo comune
Nd: Ransuil
Russe: Ушастая сова
Sd: Hornuggla

Photographes:

Tom Grey
Tom Grey's Bird Pictures

René Lortie
http://rlortie.ca

Tom Merigan
Tom Merigan’s Photo Galleries

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

THE HANDBOOK OF BIRD IDENTIFICATION FOR EUROPE AND THE WESTERN PALEARCTIC by Mark Beaman, Steve Madge - C.Helm - ISBN: 0713639601

THE COMPLETE BOOK OF BRITISH BIRDS – Written by “Royal Society for the Protection of Birds” experts - Préface de Magnus Magnusson - Michael Cady- Rob Hume Editors - ISBN: 0749509112  

Avibase (Lepage Denis)

The Owl Pages (Deane P.Lewis)

Pájaros de España (JL Beamonte)

All About Birds (Cornell Lab of Ornithology)

ARKive (Christopher Parsons)

 

Accueil

Page Strigiformes

Sommaire fiches

 

La tête est grande et ronde, mais on peut voir deux longues touffes auriculaires noirâtres, invisibles en vol. Elles sont situées près du milieu de la tête.

Le hibou moyen-duc a un disque facial très net brun-fauve, bordé de noir et de gris. Les sourcils et les lores sont blancs.
Le bec est noir. Les yeux sont orange ou jaune. Les pattes et les doigts sont emplumés.

Quelques variations de couleurs ont pu être observées selon l’habitat, entre les oiseaux Nord Américains et Eurasiens.

La femelle est plus foncée, plus colorée et plus grande que le mâle.

Le juvénile ressemble à l’adulte, mais avec des plumes plus duveteuses et flottantes.

CRIS ET CHANTS :
Le hibou moyen-duc est plutôt silencieux en dehors de la période nuptiale, mais pendant cette période, ils émettent une grande diversité de sons pour communiquer entre eux.
Le cri le plus commun est un hululement doux et musical, mais qui porte loin « ooh ». On peut aussi entendre des hululements tremblotants.
Quand il est excité, il pousse des cris perçants et déchirants, ou émet des sifflements.
Les premiers cris de la série sont doux et haut-perchés. La femelle émet un faible « paah » nasillard ou un « peh-ev ». Le cri d’alarme est une sorte d’aboiement sec « kvik-kvik-kvik ».  

HABITAT :
Le hibou moyen-duc vit dans les zones boisées, les taillis, les bosquets et les bouquets d’arbres, les petites plantations dans les campagnes ouvertes.
En dehors de la saison de reproduction, il vit dans les marécages, les dunes côtières, les steppes et le semi-désert.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le hibou moyen-duc vit dans l’hémisphère nord, en Amérique du Nord, et en Europe jusqu’au Japon. Quelques populations se trouvent en Afrique du Nord et de l’Est, aux Açores et aux îles Canaries.
Les populations du nord de l’habitat migrent vers le sud en hiver, alors que les autres sont sédentaires.  

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le hibou moyen-duc est un oiseau nocturne, chassant principalement la nuit. Il est rarement actif pendant le jour, excepté en migration.
Il chasse la nuit dans les champs et les marais ouverts. Il capture sa proie en utilisant son excellente vue et son ouïe. La plupart des proies sont capturées sur le sol, ou dans la végétation. Après avoir capturé une proie, le hibou moyen-duc la tue en tapant l’arrière de la tête, et ensuite, il l’avale entière.
Il peut stocker de la nourriture en excès au nid pendant l’incubation et la période d’élevage des jeunes. Les petites proies sont avalées ou emportées dans le bec, les proies plus grandes sont emportées dans les serres. Il régurgite des pelotes environ trois à quatre heures après s’être nourri.

Pendant la période de reproduction, le hibou moyen-duc défend uniquement le site du nid. Ils vivent en couple à cette période, mais restent tolérants envers ceux de leur race.
Les deux parents défendent le nid contre les prédateurs. Ils volent en cercle autour du nid et claquent du bec vers l’intrus. Ils peuvent aussi foncer sur lui en plongeant d’une certaine hauteur, et en lançant leur cri d’alarme. Ils savent aussi feindre d’être blessés pour leurrer le prédateur et l’éloigner du nid. Parfois, plusieurs adultes des nids voisins peuvent s’unir pour défendre un seul nid attaqué.

Le hibou moyen-duc est monogame et les couples se forment en hiver. Ils se reproduisent de février à mi-juillet. Le mâle utilise des chants et des parades aériennes pour attirer la femelle, effectuant des vols en zigzag à travers les arbres dans son aire de reproduction. Les parades commencent à la fin de l’hiver. Le mâle vole autour du nid, réalisant des tours d’adresse, glissant et battant des ailes au milieu des arbres.

VOL :
Le hibou moyen-duc est un voilier très talentueux, et peut voler dans des zones à végétation dense. Son vol ressemble à celui d’un goéland, avec plusieurs battements lents alternant avec de longs glissés. Il plane avec les ailes tendues au niveau du corps.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
Le hibou moyen-duc niche dans des zones boisées, caché dans une végétation dense. Il utilise habituellement un nid abandonné, fait avec des brindilles par une autre espèce.

La femelle dépose 4 à 5 œufs blancs, lisses et brillants. L’incubation dure environ 25 à 30 jours, assurée par la femelle. Elle reste au nid toute la journée, mais elle sort brièvement la nuit.
Les poussins sont semi-nidifuges, et sont couvés par la femelle pendant deux semaines. Les jeunes quittent le nid au bout de trois semaines. Ils ne sont pas capables de voler, et restent aux alentours du nid, dans les branches et la végétation.
S’ils sont menacés, ils adoptent une position de défense avec les ailes ouvertes, de façon à paraître plus gros aux yeux des prédateurs.

Au bout de 35 jours, ils commencent à effectuer des vols courts.  Ils deviennent indépendants au bout de dix à onze semaines.
Le mâle apporte de la nourriture à la femelle et aux jeunes pendant l’incubation et la période au nid.
Les jeunes atteignent leur maturité sexuelle à l’âge de un an.
Cette espèce produit une seule couvée par an.

ALIMENTATION :
Le hibou moyen-duc se nourrit de petits mammifères (moins de 100 gr), tels que les campagnols, les lapereaux, les jeunes rats. Il peut aussi attraper des petits oiseaux, des petits serpents et des insectes.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :

Le hibou moyen-duc adulte est attaqué par des rapaces plus grands (hiboux, aigles, faucons et busards). La femelle au nid peut être tuée par des ratons laveurs. Les poussins sont la proie des porcs-épics, des serpents et des corvidés.
Le hibou moyen-duc participe au contrôle des populations de rongeurs.
Les populations de hiboux moyen-ducs apparaissent largement stables, avec quelques déclins locaux dus à la famine ou la prédation, et à la perte de l’habitat. Les adultes peuvent aussi être tués par collision avec des véhicules.  

SONS PAR XENO-CANTO