English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Fr: Ibis huppé
Ang: Madagascar Crested Ibis,
All: Schopfibis
Esp: Ibis Crestado
Ita: Ibis del Madagascar
Nd:  Kuifibis
Sd: vitvingad ibis
Mal: Akoholahiala, Akohon'al, Akohon'ala, Akohovohitra, Lampirana

Photographes:

Jean Michel Fenerole
Photos d’Oiseaux du monde

Yves Thonnerieux
NATUR’AILES

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD vol 1 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334105

Birds of Madagascar and the Indian Ocean Islands Par Roger Safford, Adrian Skerrett, Frank Hawkins – ISBN: 1472924118, 9781472924117- Editeur: Bloomsbury Publishing, 2015

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Wikipedia, the free encyclopaedia

Nancy’s Bird Journal

SORA - THE WILSON BULLETIN - The Madagascar Crested Ibis, a threatened species in an endemic and endangered avifauna

Storks, Ibises and Spoonbills of the World Par James Hancock, James A. Kushlan, M. Philip Kahl

 

Accueil

Sommaire fiches 

 

Ibis huppé
Lophotibis cristata

Ordre des Pélécaniformes – Famille des Threskiornithidés

INTRODUCTION :
L’Ibis huppé est endémique de Madagascar où il fréquente les bois et les forêts jusqu’à 2000 mètres d’altitude. Il est très spécial avec son plumage brun qui contraste avec les ailes blanches, et la longue crête irisée qui ajoute une certaine élégance à son apparence.
Il se nourrit dans les eaux peu profondes et sur le sol, consommant des insectes, des araignées, des reptiles et des amphibiens. Il se reproduit pendant la saison des pluies.
L’Ibis huppé est chassé et piégé, mais il est aussi menacé par la perte de son habitat avec la déforestation intense. La population décroît rapidement mais pour l’instant, il est classé en tant qu’espèce Presque Menacée.  

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :   
Longueur : 50 cm

L’Ibis huppé est le plus grand oiseau des forêts de Madagascar.
Son corps est brun roux dans l’ensemble, sauf les ailes blanches. La longue crête est vert foncé et blanche, avec un reflet vert métallique, y compris sur l’arrière du cou. Le menton, la gorge et le cou sont bruns. Sur la tête, la peau nue de la face est rouge vif et s’étend également autour des yeux.
Le long bec courbé est verdâtre à la base et devient vert-olive vers l’extrémité, mais il paraît clair dans l’ensemble. Les yeux sont rouge orangé. Les pattes et les doigts sont rouges. Les orteils sont reliés entre eux par une petite membrane vers la base.
Mâle et femelle sont identiques.
Le juvénile a les parties nues plus ternes. Le bec est gris avec l’extrémité noire, les yeux sont bruns, la peau nue de la face est rose jaunâtre terne autour des yeux, les pattes et les doigts sont jaune rosâtre. La tête est plus brune et la crête est plus courte. Les ailes blanches sont mouchetées de brun et il y a un peu de blanc sur la queue.

SOUS-ESPECES ET DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :     
L’Ibis huppé a deux sous-espèces.
L.c. cristata (décrite plus haut) se trouve dans le nord et l’est de Madagascar.
L.c. urschi se trouve dans l’ouest et le sud de Madagascar. Cette race a des reflets plutôt bleu verdâtre sur la crête, et peu ou pas de blanc. La partie arrière de la calotte et le front sont brun doré. Le manteau, les scapulaires et les parties inférieures sont d’un brun châtain plus pâle et les couvertures sus-caudales ont des reflets violets. Cette race est plus grande que la race nominale.

HABITAT :    
L’Ibis huppé fréquente la forêt primaire humide ou sèche en fonction de l’endroit. Dans l’est de la distribution, il se trouve dans les zones ombragées denses, et surtout dans les plantations, mais aussi dans les forêts secondaires et les habitats légèrement dégradés auxquels il semble s’adapter.
La race urschi est quelquefois présente dans les mangroves, et elle aime les zones humides avec une belle épaisseur de feuilles mortes sur le sol et fréquente aussi le bord des cours d’eau. Elle évite souvent la lisière des forêts.
L’Ibis huppé est présent depuis le niveau de la mer jusqu’à 2000 mètres d’altitude, mais il est plus souvent en dessous de 1200 mètres.

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
L’Ibis huppé est plutôt loquace. Le long cri territorial est émis depuis un perchoir la nuit, au crépuscule ou tôt le matin. Cette séquence dure de 5 à 20 secondes et comprend des notes sifflantes ou des grognements qui montent et descendent « werg-weerg-waug-wugh-weeerg-weergh-werg-wugh …» Ces sons peuvent être plus hauts et excités, parfois émis en duos,  le second oiseau produisant uniquement un « werg-wugh »  
Tout en cherchant des proies, il émet des « guguguguh » plus calmes. Le cri d’alarme est un grincement prolongé. Pendant les parades, un oiseau répond à un autre par une plainte brève avant de lancer une série de notes courtes et dures. Les sons sont cependant plus calmes et plus doux autour du nid.     

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
L’Ibis huppé se nourrit d’invertébrés tels qu’insectes (adultes et larves), vers de terre, escargots et araignées. Il capture aussi des petits vertébrés comme les amphibiens et les reptiles.
Il cherche ses proies dans l’eau peu profonde et sur le sol, souvent en couple. Ils marchent et sont très actifs, s’arrêtant souvent pour sonder le sol humide de la forêt, la mousse ou le tapis de feuilles mortes. Il leur arrive de patauger dans l’eau des petits cours d’eau et de picorer des petites proies sur diverses surfaces.  
Il trouve ses proies par le toucher, grâce à la sensibilité de l’extrémité du bec.

L’Ibis huppé est monogame et le même nid est généralement réutilisé plusieurs années de suite. Contrairement à de nombreux ibis, cette espèce nidifie en couples isolés. Les deux partenaires partagent la construction et les tâches liées à la nidification. Quelques manipulations de matériaux pour le nid sont ritualisées et font partie des parades, mais nous pouvons suggérer que la longue crête irisée et les ailes blanches sont mises en valeur par des postures adaptées accompagnées de cris.  

L’Ibis huppé semble être sédentaire à Madagascar. Son vol est puissant et rapide en alternant les battements et les glissés.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :
La saison de reproduction a lieu entre septembre et décembre, mais surtout d’octobre à décembre, au début de la saison des pluies.
Le nid de l’Ibis huppé est une grande plateforme faite avec des branches et des rameaux de bois. Ce nid est à une hauteur de 6 à 10 mètres et situé dans une grande fourche d’arbre en forêt.

La femelle dépose 2-3 œufs blancs et les deux adultes incubent pendant 20 à 31 jours. La durée exacte n’est pas connue. La période au nid dure au moins 20-30 jours (généralement entre 28 et 56 jours selon l’espèce). Les jeunes dépendent sans doute des parents pendant encore quelques temps.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
L’Ibis huppé est menacé par la chasse intensive et le piégeage, mais aussi par la perte de l’habitat à cause de la déforestation massive, en particulier dans l’est de l’île. Cependant, l’espèce semble capable de s’adapter et fréquente d’autres types d’habitats comme les forêts secondaires et les plantations.
La sous-espèce urschi est largement répandue et même commune localement dans les forêts sèches de l’ouest de Madagascar.
La population est grossièrement estimée à 6700 individus matures et semble décliner rapidement. L’espèce est cependant présente dans plusieurs zones protégées.
L’Ibis huppé est actuellement classé en tant qu’espèce Presque Menacée.