English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Mâle et femelle sont presque semblables, mais la femelle a une teinte vert terne sur les flancs et les rectrices externes sont terminées de blanc.  
L’immature mâle ressemble à la femelle mais il a la gorge d’un bleu profond.

DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE :
Le Mango de la Jamaïque se trouve uniquement en Jamaïque.

HABITAT :
Le Mango de la Jamaïque fréquente une variété de plaines ouvertes et semi-ouvertes, y compris les lisières des forêts, les plantations de bananiers et les jardins. L’espèce est visible depuis le niveau de la mer jusqu’à 800 mètres. Elle est rare dans les mangroves. Elle est régulière mais peu commune aux lisières des forêts humides entre 900 et 1500 mètres d’altitude de juin à août.    

CRIS ET CHANTS : SONS PAR XENO-CANTO
Le Mango de la Jamaïque est généralement assez silencieux. Nous pouvons cependant entendre des séries de « tic-tic-tic… » aigus et rauques.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :  
Le Mango de la Jamaïque se nourrit du nectar de nombreuses espèces de fleurs, aussi bien natives de l’île qu’introduites. Il capture aussi des insectes tout en aspirant le nectar.
Il se nourrit particulièrement souvent sur les fleurs de cactus et récupère des insectes pris dans les toiles d’araignées.

Comme de nombreux Trochilidés, il se montre très territorial et défend vigoureusement ses sites de nourrissage en effectuant des parades aériennes pour éloigner les autres oiseaux, mais aussi les grands insectes et les abeilles.

Afin d’attirer les femelles, le mâle effectue un vol en U en face d’elles. Mâles et femelles s’accouplent avec plusieurs partenaires. Le mâle ne participe pas aux tâches liées à la reproduction.

Le Mango de la Jamaïque est résident, mais il se disperse vers les altitudes moyennes de juin à août, après la floraison des plantes à plus haute altitude.

Le vol est très agile, en particulier lorsque l’oiseau se nourrit en face des fleurs et se déplace dans toutes les directions.

REPRODUCTION DE L’ESPECE :  
Le Mango de la Jamaïque se reproduit toute l’année, mais surtout entre janvier et mai.
La femelle construit un petit nid en forme de coupe, avec des fibres végétales entrelacées. Elle ajoute de la mousse verte sur les bords externes pour bien camoufler le nid dans la végétation. Il est généralement situé sur une branche basse à laquelle il est attaché avec des toiles d’araignées, environ 2 mètres au-dessus du sol. L’intérieur du nid est tapissé de matières douces, fibres végétales, poils d’animaux et duvet.

La femelle dépose deux œufs blancs, et incube seule pendant 16 à 17 jours. Pendant cette période, le mâle défend le site du nid et l’aire de nourrissage.
Les poussins sont nourris par la femelle par régurgitation d’insectes. Ils quittent le nid au bout de 24 jours après l’éclosion.

PROTECTION / MENACES / STATUTS :
Le Mango de la Jamaïque a une distribution restreinte. Il est commun le long des zones côtières du nord de l’île, et il lui arrive aussi de fréquenter des habitats modifiés par les hommes.
L’espèce n’est pas globalement menacée pour le moment.   

Fr: Mango de la Jamaïque
Ang: Jamaican Mango
All: Jamaikamangokolibri
Esp: Mango Jamaicano
Ita: Mango della Giamaica
Nd: Jamaicaanse Mango
Sd: jamaicamango

Photographe:

Dubi Shapiro
Dubi Shapiro Photo Galleries & Dubi Shapiro's Pictures on IBC

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 5 by Josep del Hoyo-Andrew Elliott-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334253

BIRDS OF THE WEST INDIES – by Herbert Raffaele, Kristin Williams et Tracy Pedersen – Helm – ISBN: 9780713649055

Avibase (Denis Lepage)

Birdlife International

HBW Alive

Neotropical Birds – Cornell Lab of Ornithology

THE AVIANWEB - Beauty of Birds (Sibylle Faye)  

Flower hill farm retreat

 

Accueil

Page Trochilidés

Sommaire fiches

 

Mango de la Jamaïque
Anthracothorax mango

Ordre des Apodiformes – Famille des Trochilidés

INTRODUCTION :
Le Mango de la Jamaïque est endémique de cette île où il fréquente les lisières des forêts, les plaines avec de la végétation, les jardins et les plantations. Son beau plumage présente des teintes orangées, bleu-vert et dorées et un large collier iridescent couleur magenta. Ces couleurs sont bien visibles avec du soleil.
Il se nourrit d’insectes et du nectar de nombreuses fleurs. Il se reproduit toute l’année et construit un petit nid en forme de coupe avec des matériaux fins entrelacés.
Le Mango de la Jamaïque est un résident commun en Jamaïque et l’espèce n’est pas menacée pour le moment.

DESCRIPTION DE L’OISEAU :
Quelques mesures :    
Longueur : 11-12 cm
Poids : 8,5 – 9 gr

Le Mango de la Jamaïque est un grand colibri de couleur sombre. Cependant, son plumage apparaît plus vivement coloré en bonne lumière.
Le plumage noirâtre présente un collier rouge sombre irisé qui englobe les joues et les côtés du cou. Les scapulaires et le dos sont vert bronze. Les couvertures alaires et les rémiges sont bleu noirâtre irisé. Sur la queue, les rectrices centrales sont bronze foncé ou noir terne, tandis que les autres plumes sont violettes avec des reflets métalliques, et une bande bleu foncé à l’extrémité.
Les parties inférieures sont noir velouté.
Sur la tête, la calotte est verdâtre terne.
Le bec noir est assez long et légèrement courbé vers le bas. Les yeux sont brun foncé, entourés d’un cercle oculaire noirâtre. Les pattes et les doigts sont noirâtres.