English version

Accueil

Présentation

Fiches

Dossiers

Voyages
 
Galeries

Poésie

Liens

Nouveautés

Contact

Mentions légales

Messager sagittaire
Sagittarius serpentarius

Ordre des Accipitriformes – Famille des Sagittariidés

QUELQUES MESURES:
L : 110 à 130 cm ; Env : 200 à 220 cm ; Poids : 3100 à 4100 gr

LONGEVITE : 18 ans

DESCRIPTION DE L’OISEAU:
Le messager sagittaire est un très grand oiseau de proie. Son plumage est plutôt gris, avec les primaires noires ainsi que les cuisses, et une magnifique crête noire faite d’une vingtaine de longues plumes.
La queue est grise, barrée par deux larges bandes noires, très nettes en vol. La queue présente deux plumes médianes plus longues que les autres.
Le haut de ses très longues pattes est emplumé de noir. Le bas des pattes est nu et gris rosâtre, couvert d’écailles qui le protègent quand il marche ou quand il attaque un serpent. Les doigts sont courts mais très forts, avec des serres puissantes au bout

Le bec est court, fort, crochu et gris clair. Le messager sagittaire  a une zone de peau nue sur la face, qui s’étend derrière et au-dessus des yeux, de couleur rouge orangé. Les yeux sont brun foncé, munis de longs cils noirs.

Les deux sexes sont semblables, avec le mâle légèrement plus grand que la femelle.

CRIS ET CHANTS :
Le messager sagittaire est un oiseau silencieux. Mais quand il parade, il émet des sons enroués, des sortes de croassements profonds et rapides. Il peut aussi faire entendre une sorte de miaulement pendant la nuit, sur les lieux de repos.

HABITAT :
Le messager sagittaire vit dans des zones herbeuses ouvertes, les plaines et les steppes, mais aussi dans les savanes avec des buissons épars et des  espaces entre les arbres.
  
DISTRIBUTION GEOGRAPHIQUE:
Le messager sagittaire vit en Afrique, au Sud du Sahara.

COMPORTEMENTS DANS LA VIE SAUVAGE :
Le messager sagittaire est largement terrestre, mais il vole parfaitement bien.
Il chasse ses proies dans les herbes, marchant ou courant très vite. Il se nourrit, entre autres, de serpents, et a sa méthode pour les attraper. Il les frappe de ses longues pattes armées d’un ergot court mais efficace à l’arrière. Il est tout à fait équipé pour capturer les serpents. Il peut les tuer en les agrippant, et en les tapant sur le sol jusqu’à ce que mort vienne. La proie peut aussi être lancée en l’air plusieurs fois pour l’étourdir. Le messager sagittaire n’est pas immunisé contre le venin empoisonné, et il doit être absolument sûr que le serpent est mort avant de l’avaler. Il chasse souvent en petits groupes ou en couples, et ils gardent un contact sonore entre eux.

Pendant la période de reproduction, le messager sagittaire effectue des vols nuptiaux. Plusieurs mâles volent de façon acrobatique, montant haut dans le ciel, et descendant brusquement. Ils planent en larges cercles haut au-dessus du sol, avec leurs longues pattes et les plumes de la queue projetées loin en arrière, et lançant d’étranges gémissements. Ils exécutent aussi des vols ondulants, des plongeons vertigineux, et les deux partenaires s’agrippent les serres en vol, comme les aigles.
Le messager sagittaire préfère marcher à l’intérieur de son territoire pour rechercher sa nourriture. Il marche à grands pas, majestueusement, à travers les terres. Il peut très bien voler, mais il le fait rarement parce qu’il chasse au sol. Il est capable de marcher plus de 30 km par jour.
Après l’envol des jeunes, le couple continue de dormir au nid la nuit, et de défendre le territoire à partir du nid, soit environ 50 km2 tout autour.

VOL :
Le messager sagittaire vole très bien. Il utilise les courants thermiques pour monter et il plane sur de longues distances. Quand il est menacé, il court avec les ailes déployées, puis il prend son envol et vole avec puissance. Il peut monter dans les courants thermiques jusqu’à 4000 mètres de hauteur.

Ang : Secretarybird
All : Sekretär
Ital :  Serpentario
Nd : Secretarisvogel
Russe :  Птица-секретарь

Photographes:

Callie de Wet
Flickr Galleries

Steve Garvie
RAINBIRDER Photo galleries

Texte de Nicole Bouglouan

Sources:

HANDBOOK OF THE BIRDS OF THE WORLD Vol 2 by Josep del Hoyo-Andrew Elliot-Jordi Sargatal - Lynx Edicions - ISBN: 8487334156

L’ENCYCLOPEDIE MONDIALE DES OISEAUX - Dr Christopher M. Perrins -  BORDAS - ISBN: 2040185607

BIRDS OF PREY OF AFRICA AND ITS ISLANDS by Alan and Meg Kemp - Struik Publishers - ISBN: 1770073698

Avibase (Lepage Denis)

Wikipedia (Wikipedia, The Free Encyclopedia)

Animal Diversity Web (University of Michigan Museum of Zoology)

The Hawk Conservancy Trust (Hilary Smith)

Longevity records


Accueil

Page rapaces

Sommaire fiches

 

REPRODUCTION DE L’ESPECE:
Le messager sagittaire habituellement reste en couple pour la vie, et les deux partenaires restent relativement proches, même s’ils ont chacun leur territoire de chasse.
Les deux adultes construisent une plate forme de branchettes et d’herbes, au sommet d’un arbre bas ou d’un buisson. Le nid peut atteindre 2,40 mètres de diamètre. Ils retournent chaque année au même nid, auquel ils rajoutent des matériaux.
La femelle dépose 2 à 3 œufs blanc verdâtre. L’incubation dure environ 42 à 46 jours, assurée par la femelle. En général, le dernier-né meurt, n’étant pas capable de lutter devant les aînés.
Les deux adultes nourrissent les jeunes, au début par régurgitation de petits mammifères et d’insectes, ainsi que d’eau,  et ensuite pendant 3 ou 4 mois. Les jeunes quittent le nid au bout de 9 à 15 semaines, et sont capables de voler à 8 semaines.
Vers la fin de la période au nid, les jeunes pratiquent des exercices en effectuant de violents battements d’ailes, et même sortent du nid pour voler.

ALIMENTATION:
Le messager sagittaire se nourrit principalement d’insectes (sauterelles), de lézards, de petits oiseaux et de leurs œufs, de jeunes lièvres, de rongeurs, de petits amphibiens et de serpents.

PROTECTION / THREATS / STATUTS :
Le messager sagittaire est officiellement protégé parce qu’il tue les serpents venimeux, mais le déclin de l’espèce continue, et cette espèce ne se reproduit pas vraiment en captivité.

Juvénile